De la nature de l’Etat local en Chine : repenser les relations centre-périphérie

imagesVous trouverez ci-dessous le résumé de mon intervention dans le cadre du séminaire d’Yves CHEVRIER (EHESS) et Xiaohong XIAO-PLANES (INALCO) à l’EHESS : « L’État chinois en question : approches historiques et actuelles (suite) »

De la nature de l’Etat local en Chine : repenser les relations centre-périphérie

Paul Charon

 La question de l’Etat est l’une des plus épineuses que les sciences sociales aient à penser. L’Etat est en effet une notion équivoque particulièrement ardue à saisir. Banal, omniprésent, « l’Etat se vit au quotidien » et peut être appréhendé par tous. Mais il s’agit dans le même temps d’une expérience sociale complexe charriant une multitude de représentations, de mythes, de pratiques qui offusquent sa signification et ses mécanismes. Le savoir sur l’Etat ne va donc pas de soi et impose la déconstruction de prénotions solidement enracinées. La notion de local n’est pas plus évidente ; éminemment relative, s’appliquant à des entités de dimension et de nature très variables, elle est directement associée à la structuration de l’espace géographique. Pour compliquer encore un peu la tâche, et au-delà des difficultés de traduction, les représentations associées à ces deux termes dépendent largement des trajectoires historiques. Le cas chinois présente ainsi des spécificités propres qui s’écartent de l’expérience française. Nous essaierons donc de repenser ces deux notions d’Etat et de local dans une perspective comparatiste, nous tenterons d’en délinéer les contours et d’en identifier les apories. L’Etat chinois, y compris dans ses développements locaux, sera appréhendé à partir de la grille de lecture forgée par Hanspeter Kriesi. La nature singulière des relations entre le centre et le local permettra ainsi de mettre au jour un Etat plus faible qu’on pourrait le croire, un Etat qui peine périodiquement à mettre en œuvre les politiques publiques et dont la négociation avec le local est une caractéristique dominante.

12 décembre 2013, de 17 h à 19 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris)


Une réflexion au sujet de « De la nature de l’Etat local en Chine : repenser les relations centre-périphérie »

Les commentaires sont fermés.