Archives de catégorie : République Populaire de Chine

La diplomatie publique chinoise : séduire l’ennemi américain

Page achetée par le China Daily sur le site du Washington Post
Page achetée par le China Daily sur le site du Washington Post

Dans le cadre du séminaire d’Yves Chevrier et Xiaohong Xiao-Planes, « L’Etat chinois en question », conférence de Paul Charon le 12 juin 2014 (EHESS, 105 boulevard Raspail, salle 1, 17h-19h) :

La diplomatie publique chinoise : séduire l’ennemi américain 

Entre 2001 et 2014, la nature de la relation sino-américaine a profondément évolué. La fulgurante montée en puissance de la Chine sur le plan économique et militaire, les ambitions hégémoniques sur son environnement immédiat que d’aucuns lui prêtent, sa propension à contester le leadership américain et à s’affirmer sur la scène internationale (alors que Deng Xiaoping préconisait que la Chine adoptât un profil bas) ont nourri un discours vigoureux sur la menace chinoise (China Threat theory). Non seulement le dynamisme économique de la Chine l’impose comme un concurrent objectif des Etats-Unis, mais Pékin est de surcroît suspecté d’aspirer à une remise en cause intégrale du système de valeurs porté par Washington. Loin de simplement rattraper son retard économique, la Chine serait ainsi un game changer. Désireux de briser une image qu’ils jugent erronée et convaincus du reste d’être engagés, selon les termes de Li Changchun, dans une « guerre globale pour la conquête des opinions publiques », les dirigeants chinois consentent depuis plusieurs années des efforts considérables à la mise sur pied d’instruments de diplomatie publique (gonggong waijiao). Bien que cette dernière demeure en Chine une notion molle – les anciens schèmes mentaux qui tendent à perdurer conduisent parfois les dirigeants chinois à n’y voir qu’une simple propagande –, elle est devenue une branche à part entière de la politique étrangère chinoise. La diplomatie publique a ainsi été érigée en véritable politique nationale dont l’ambition affichée est de faire accepter par les Etats-Unis, et dans une moindre mesure par les autres pays occidentaux, l’émergence de la Chine sur la scène internationale. Engagée dans une indubitable politique de promotion nationale (nation branding) la Chine tente donc de modeler l’opinion publique américaine dans un sens plus favorable. Dans la droite ligne de l’analyse des politiques publiques et de la Foreign Policy Analysis, nous nous attacherons à identifier les acteurs et mécanismes décisionnels qui président à l’élaboration et à la mise en œuvre de la diplomatie publique chinoise. En se penchant sur quelques uns des instruments les plus significatifs déployés par le pouvoir chinois (développement des médias à l’international, promotion de la langue et de la culture chinoise par le truchement des Instituts Confucius, multiplication des porte-paroles au sein des administrations, soutien aux industries à contenu culturel etc.), nous tâcherons de mettre au jour les spécificités de la diplomatie publique chinoise, d’en évaluer la portée et, ainsi, de contribuer à une sociologie de l’Etat chinois.

De la nature de l’Etat local en Chine : repenser les relations centre-périphérie

imagesVous trouverez ci-dessous le résumé de mon intervention dans le cadre du séminaire d’Yves CHEVRIER (EHESS) et Xiaohong XIAO-PLANES (INALCO) à l’EHESS : « L’État chinois en question : approches historiques et actuelles (suite) »

De la nature de l’Etat local en Chine : repenser les relations centre-périphérie

Paul Charon

 La question de l’Etat est l’une des plus épineuses que les sciences sociales aient à penser. L’Etat est en effet une notion équivoque particulièrement ardue à saisir. Banal, omniprésent, « l’Etat se vit au quotidien » et peut être appréhendé par tous. Mais il s’agit dans le même temps d’une expérience sociale complexe charriant une multitude de représentations, de mythes, de pratiques qui offusquent sa signification et ses mécanismes. Le savoir sur l’Etat ne va donc pas de soi et impose la déconstruction de prénotions solidement enracinées. La notion de local n’est pas plus évidente ; éminemment relative, s’appliquant à des entités de dimension et de nature très variables, elle est directement associée à la structuration de l’espace géographique. Pour compliquer encore un peu la tâche, et au-delà des difficultés de traduction, les représentations associées à ces deux termes dépendent largement des trajectoires historiques. Le cas chinois présente ainsi des spécificités propres qui s’écartent de l’expérience française. Nous essaierons donc de repenser ces deux notions d’Etat et de local dans une perspective comparatiste, nous tenterons d’en délinéer les contours et d’en identifier les apories. L’Etat chinois, y compris dans ses développements locaux, sera appréhendé à partir de la grille de lecture forgée par Hanspeter Kriesi. La nature singulière des relations entre le centre et le local permettra ainsi de mettre au jour un Etat plus faible qu’on pourrait le croire, un Etat qui peine périodiquement à mettre en œuvre les politiques publiques et dont la négociation avec le local est une caractéristique dominante.

12 décembre 2013, de 17 h à 19 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris)

Introduction aux institutions politiques de la République Populaire de Chine

images (1)Vous trouverez sur le site Prezi.com, le support que j’utilise pour mon cours d’introduction aux institutions politiques de la République Populaire de Chine.

Cette présentation constitue une synthèse des principales institutions du régime et une voie d’entrée dans la politique chinoise contemporaine.

 

Introduction aux institutions politiques de la RPC

 

 

 

 

Anatomie politique de la vie de quartier : la dimension ethnographique du cinéma de Ning Ying

Réflexion à partir de la projection de Ronde de flics à Pékin (minjing gushi) le dimanche 17 février 2013 au Forum des Images

ning ying

Une session thématique sur la Chine intitulée De Pékin à Taipei s’est tenue de janvier à mars au Forum des images à Paris. Elle proposait, le 17 février 2013, une rétrospective sur la cinéaste pékinoise Ning Ying. Ce film, datant de 1995, est le second opus de la trilogie de la cinéaste sur la ville de Pékin et acclamée par la critique. Le premier volet met en scène un concierge d’opéra retraité tandis que son troisième opus se concentre sur un chauffeur de taxi. Nous proposons ici, à partir du film Ronde de flics à Pékin, de réfléchir sur la dimension ethnographique de l’œuvre cinématographique de Ning Ying et à ses apports potentiels à la science politique.

L’intérêt ethnographique de ce film tient de son inscription dans un courant particulier du cinéma chinois : le genre réaliste, courant du cinéma indépendant s’étant développé dans les années 1990, à la suite de la répression de Tiananmen[1]. Introduisant exclusivement des acteurs non-professionnels, ce long métrage a pour décor la société urbaine chinoise prise au ras du sol. La cinéaste travaille la matière humaine et l’espace public local dans un quartier ordinaire de hutong de Pékin. Cette entrée sur l’ordinaire se nourrit d’une perspective fouillée sur les modes de vie de différents individus et sur les interactions entre différents groupes sociaux dans la ville.

L’apport principal de ce film pour l’analyse politique est sa dimension ethnographique : par le choix des personnages (des gens ordinaires, que l’on rencontre brièvement et hasardement le temps d’une ronde) et des décors (les ruelles du vieux Pékin), cette œuvre ne cherche pas à essentialiser une « identité chinoise », et ne choisit pas non plus une branche uniquement « rebelle » ou « contestataire », ni un angle unique (la pauvreté, les migrants) pour aborder la société contemporaine. L’absence de musique, d’intensité dramatique, laisse une place privilégiée aux plans rapides, aux gestes et échanges de paroles qui semblent spontanés, suivant le cours d’une journée de travail. Ce style quasi-documentaire n’en est pas moins parfaitement maîtrisé. Ainsi, le suivi de la vie quotidienne d’un commissariat de quartier s’ouvre-t-il sur l’arrivée d’une nouvelle recrue, de quinze ans le cadet du policier chargé de le former. Il se clôt sur la sanction disciplinaire subie par le policier zélé et expérimenté. Le réalisme de l’ordinaire constitue un choix artistique fort dans un pays comme la Chine : « avant, le cinéma ne disait jamais la vérité » explique Ning Ying, qui estime en même temps que « le réalisme n’est pas l’objectivité » [2] et que toutes les scènes du film étaient particulièrement encadrées.

Ning Ying Crédit : Mubi
Ning Ying
Crédit : Mubi

Une fine analyse des rapports ordinaires à l’administration policière

Le film s’attache à suivre la condition policière au concret dans un quartier de Pékin. Ces street-level bureaucrats, en contact avec les habitants d’un quartier, sont chargés de faire respecter l’ordre et les missions de l’administration venant d’en haut. La figure d’un « flic » s’avère pertinente pour l’étude des rapports ordinaires à l’administration chinoise. Il est une figure publique, un personnage de contact et ses pérégrinations font découvrir au spectateur (chinois autant qu’étranger) différents individus issus de différents groupes sociaux. Ainsi, le film permet de saisir les caractéristiques d’un policier chinois dans les années 1990, tant dans son style vestimentaire, son niveau de vie que dans ses modes d’action : uniforme, rondes effectuées à vélo, en moto surchargée de passagers (équipée de side-car) ou en jeep démarrant rarement du premier coup, addiction au tabac. Attentif au quotidien des affaires locales, le film met en lumière les plaintes quotidiennes de la part des policiers vis-à-vis de la lourdeur du temps de travail, du salaire peu élevé, des rondes effectuées à vélo alors que tout le monde commence à rêver de voitures américaines ou allemandes.

Le spectateur plonge alors dans le quotidien « authentique » du flic de quartier : ce n’est pas la chasse aux dissidents politiques, ce n’est pas non plus la lutte contre les mafias et les gangs. C’est, contre toute attente, un quotidien fait d’attente et d’ennui, de veilles de nuit, de chasse aux chiens enragés, d’arrestation de bonimenteurs. C’est encore les rondes à vélo et les échanges avec les grands-mères du comité de résidents (juweihui). Comme pour les employés de ce comité, le spectateur comprend alors que la police sert à « tout », de chasseur de chiens à enquêteur sur les pratiques sexuelles et contraceptives des ménages pour appliquer la politique de contrôle des naissances ou pour lutter contre la vente d’affiches dites « pornographiques ».

Une vision originale des changements sociaux et urbains dans la capitale chinoise

Le film s’ouvre sur un plan où deux policiers parcourent à vélo le quartier qu’ils sont censés gérer. Sans prendre parti, cette reconstitution du maintien de l’ordre dans la capitale par la cinéaste parvient à dresser un panorama complet de la « vie de quartier » car le policier qui sillonne les ruelles est un personnage transitoire se confronte à tous les types de problèmes, d’affaires et de personnes. L’évolution du métier rend bien compte de l’état de flottement, d’incertitude et de désorientation qui traverse l’ensemble de la société chinoise. En effet, le cas de la police locale incarne la situation déroutante dans laquelle se trouvent des agents publics chargés de gérer de « nouveaux problèmes » et dont eux-mêmes ne sont pas certains d’être véritablement qualifiés pour les régler. Le cas de la chasse aux chiens en témoigne, suscitant de vifs débats au sein du groupe des agents chargés de prévenir en urgence d’une épidémie de rage. La rigidité des slogans communistes est paradoxalement compensée par l’imprécision de leur sens : de ce fait, le principe politique consistant à « servir le peuple » justifie toutes les nouvelles exigences du métier d’agent de police, devenant un « fourre-tout », à l’instar des comités de résidents, composé de mamies âgées hésitant entre leur rôle de délateur, de surveillant et de confident. Le film rend précisément compte des réactions inquiètes, incertaines et perplexes des flics chinois, street-level bureaucrats découvrant, chaque jour, une charge de travail supplémentaire dans un contexte de réformes économiques profondes.

Les réformes entamées en 1978 par Deng Xiaoping, se sont nettement accélérées dans les années 1990, dans l’ère de l’après-Tiananmen. Le monde du travail a été particulièrement touché, en particulier pour les employés des unités de travail, c’est-à-dire les structures d’emploi public. Le métier de policier saisi par la caméra de Ning Ying incarne ce changement de statut des fonctionnaires chinois, soumis à des salaires moins avantageux et à une exigence de productivité plus marquée. En témoignent les cernes des horaires de travail intenses, les ambivalences des attitudes vis-à-vis du « rêve américain » (à travers les séries télévisées montrant des super-flics au matériel sophistiqué ou de belles voitures), ainsi que les contradictions du rapport à l’argent et à l’éducation : Guoli voit d’un œil méfiant un suspect uniquement parce qu’il est patron, refusant « son sale argent », mais il s’offusque encore davantage en apprenant qu’il n’a fait « que » l’école primaire. L’objectif affirmé de Ning Ying, « transmettre le Pékin en changement » est parfaitement atteint, tant dans la dimension architecturale de la ville en construction/déconstruction que dans les interactions entre personnages.

Les traits d’humour, indices du politique : une ironie de situation

Outre son apport sociologique, le film, truffé de marques d’humour, apporte des éléments anthropologiques autour des usages de l’ironie en Chine. Ces marques informent sur les rôles de l’ironie ou du cynisme face au métier de policier. On citera en premier lieu les nombreux jeux de mots sur les prénoms dont certains sont issus du socialisme (le policier âgé expliquant au plus jeune qu’il s’appelle Guoli, c’est-à-dire « force » et « pays », soit « force de la nation »), qui rapportent les personnages à des « types », des « caractères ». Guoli, quadragénaire épuisé par son travail, de jour comme de nuit, apparaît ainsi dès les premières scènes comme le plus zélé des deux, tandis que la jeune recrue avoue avec honte avoir un nom « qui sonne plouc ». Ironiquement, la morale de l’histoire consiste en la découverte de l’absurdité de l’excès de zèle, son efficacité puisque le policier qui tente de se montrer le plus dévoué sera conduit à une sanction.

Par ailleurs, une scène se déroule lors d’une discussion entre le policier Guoli et son fils autour d’un jeu de voitures au cours duquel le père explique patiemment à l’enfant qu’« il n’est pas possible de placer un tank dans la rue, ce n’est pas là qu’il doit rouler », une référence évidente à la répression de Tiananmen.

On peut également citer les remarques et les séquences ironiques qui ponctuent le film. Un bonimenteur arrêté et interrogé sur son délit, doit donner sa date de naissance :

– « Le 1er octobre 1949 ».

– « Tu es aussi vieux que la République populaire ! », s’esclaffe le policier. La scène se poursuit sur l’écriture des caractères chinois de son nom et de son lieu de naissance dans la poussière qui parsème le bureau de la police, ironisant tant sur la saleté du cadre dans lequel a lieu l’interrogatoire que sur les difficultés de communication orale entre Chinois de provinces distinctes.

L’admiration pour les séries américaines diffusées dans le commissariat a elle aussi sa part d’ironie, d’autant plus lorsque l’on sait que ces désirs et ces regards envieux et captivés ne sont pas incompatibles avec le nationalisme chinois.

Enfin, on découvre les flics se déculottant en file d’attente pour recevoir leur vaccin contre la rage, ou s’expliquant l’air à la fois blasé et penaud devant leur femme, insatisfaite de l’absence de vie de famille du fait du rythme de travail intense et des horaires de permanence.

Ce film, dont les scènes de vie pourraient théoriquement se succéder à l’infini, amène néanmoins une conclusion inattendue. Le flic zélé, Guoli, est soumis à des sanctions disciplinaires pour avoir abusé de son faible pouvoir. La lecture de la peine et celle des huit causes qui peuvent pousser un policier à des coups et blessures sur les civils, ainsi que les huit conséquences disciplinaires associées ont lieu pendant le générique, fermant la boucle du quotidien sur une ironie subtile et délicate. La scène finale monte en effet en apothéose au sujet de l’excès de zèle et les effets pervers du rapport à l’ordre dans une société au changement social rapide. Les anciens codes de conduite perdent leur légitimité tandis que de nouvelles références s’affirment par tâtonnements.

En conclusion, le film rend compte, de manière compréhensive, de la condition policière locale dans la Chine urbaine des années 1990. Etre un « flic de quartier », c’est, à l’instar des comités de résidents, relever d’une instance qui « récupère » toutes les missions en attente de formalisation et qui est sollicitée pour « tout type de problèmes » : insécurité, recensement, contrôle des naissances, brigade des mœurs, agence de répression des jeux d’argent et des petits métiers illégaux ; dans les méthodes, c’est l’ancrage local qui permet l’efficacité des agents dans leur travail puisque la surveillance fonctionne encore en partie sur la délation de voisinage. Néanmoins, le film saisit parfaitement le moment charnière d’évolution sociale dans le contexte de métropolisation rapide de Pékin, ce qui se traduit par des désirs, mais aussi des angoisses, des frustrations et aboutit à de nombreux conflits d’autorité entre agents et administrés. Entre rigueur idéologique de principe et moments de rire et de détente, en passant par des formes cachées de raisonnement par l’absurde, le spectateur peut, à la lumière de ce film, se faire sa propre opinion du rôle de la police locale en Chine, en portant le débat au-delà du mythe du totalitarisme.

Judith Audin

Source supplémentaire

Entretien avec Ning Ying au Forum des Images, 17 février 2013 : https://www.youtube.com/watch?v=IIQZ6ap1scQ [consulté le 21 mars 2013]


[1] Tout en étant rattachée au « courant indépendant », la cinéaste ne refusait pas radicalement tout projet commercial. C’est d’ailleurs en acceptant de tourner un film commercial auprès d’une boite de production qu’elle a pu, ensuite, réaliser son projet de trilogie sur Pékin.

[2] Entretien au Forum des images, 17 février 2013.

Pour citer cet article : Judith Audin, “Anatomie politique de la vie de quartier : la dimension ethnographique du cinéma de Ning Ying“, SinoPolis, août 2013. 

Exégèse des institutions villageoises : un échelon de l’autonomie ?

loiLa notion d’Etat en Chine, au moins dans sa dimension structurelle, ne se confond que partiellement avec les représentations dominantes en Occident et particulièrement en France. Alors que dans ce dernier l’Etat se déploie à tous les échelons jusqu’à la base de sorte que le maire, par exemple, est tout à la fois le mandataire élu des citoyens et le représentant de l’Etat dans la commune (ville ou village), en Chine, la présence étatique ne s’étend pas au-delà du canton[i]. Ce dernier est le premier niveau de l’administration étatique auquel la population est confrontée. Les villages, qui constituent l’élément essentiel du maillage territorial dans les zones rurales, constituent donc ce que les Chinois nomment « l’échelon de base » (jiceng) – celui-ci ne correspond d’ailleurs pas à l’expression anglaise « grassroots » souvent employée comme équivalent mais qui comporte de fait un sens plus large. Au sens strict, les villages administratifs (les anciennes brigades de production) ne relèvent pas de l’Etat mais incarnent plutôt un niveau d’autonomie (zizhi). Les institutions du village sont ainsi censées mettre en œuvre l’autonomie de base inscrite dans la constitution chinoise. Il faut noter que cet espace « autonome » a toujours été plus ou moins toléré, voire encouragé, dans les différentes constructions politico-administratives chinoises, même si cela s’est traduit par des formes de gouvernement assez dissemblables, il s’agit donc bien d’une tendance lourde et ancienne du politique en Chine. Le niveau du village en Chine semble se distinguer ainsi de l’expérience française par une large autonomie ; mais c’est vrai surtout d’un point de vue théorique, car dans les faits l’équation paraît quelque peu différente : non seulement les activités du village sont fortement encadrées par les structures de l’Etat situées à l’échelon du canton mais, de plus, le Parti contrôle de larges pans de la vie villageoise au moyen de cellules dirigées par un secrétaire et pouvant compter plusieurs membres[ii]. La population rurale n’est donc pas entièrement libre de s’organiser comme elle l’entend et le pouvoir est plus que jamais implanté dans les villages depuis la conquête des campagnes par le Parti après 1949[iii]. Ces dernières années, la configuration des villages a été largement ébranlée. Même si l’Etat dans ses formes actuelles peut être considéré à bien des égards comme un legs de la période maoïste – le maoïsme se singularise, selon la saisissante formule d’Yves Chevrier, par une tension permanente entre un versant activiste et un versant étatiste – il reste que les structures politiques forgées par le pouvoir à cette époque ont connu de profondes mutations ; de sorte que la signification et la portée des élections des comités de villageois ne peuvent être appréhendées qu’autant que l’on fait l’état des lieux des mutations institutionnelles promues par les lois organiques de 1987 et 1998 à l’échelon du village (中华人民共和国村民委员会组织法).

Les réformes introduites par la loi sur les élections

Une réforme institutionnelle d’envergure a souvent des effets au-delà du champ dans lequel le pouvoir souhaitait circonscrire le changement et constitue parfois le commencement d’un cycle de réformes. L’abolition des communes populaires est sans doute une décision de cette nature car les lois organiques instituant des comités villageois élus en découlent directement. Je ne traiterai pas ici en détail de l’origine de ces deux lois et des débats qu’elles ont suscités[iv], je souhaiterais simplement offrir quelques éléments permettant de mieux comprendre la nature des institutions mises en place par ces lois.

Après l’établissement test de la commune « Spoutnik » (Henan) au mois d’avril 1958 et l’autorisation accordée par le Comité central au mois d’août de la même année, les communes populaires se multiplient sur tout le territoire remplaçant les cantons. Les communes populaires permettent à Mao de construire sa vision de l’Etat socialiste et l’économie planifiée est l’assurance que les surplus agricoles seront exploités pour l’industrialisation du pays. La commune populaire est un instrument de centralisation : elle organise la fusion de plusieurs coopératives rurales et cumule les fonctions administratives, économiques et militaires. Elle assure l’encadrement des brigades de production (villages administratifs) et des équipes de production (villages naturels). La commune populaire assure également une forme de décentralisation puisqu’elle prive le ministère de l’Agriculture d’une partie de son pouvoir dans le monde rural[v]. Les effets sont donc plus complexes qu’il peut sembler au premier abord. Les communes populaires accroissent manifestement le pouvoir des cadres locaux (ceux du niveau du canton) mais affaiblissent certaines structures centrales. La commune est dirigée par une assemblée des représentants composée d’une cinquantaine de membres (1 représentant pour 120 personnes) qui siègent pour un mandat de deux ans ; les membres se réunissent une fois par mois[vi]. L’assemblée élit un comité administratif et un comité de contrôle qui exercent un pouvoir important. Dans les faits, les cadres sont largement sélectionnés par le gouvernement du district et exercent un contrôle sur l’ensemble des activités de la commune : choix des récoltes, niveau de production, répartition des ressources, évaluation des membres, médiation des conflits, administration des mariages et naissances[vii]

Les brigades de production reçoivent directement leurs directives de la commune et assurent l’interface entre dirigeants de la commune et population rurale. Les responsables des brigades ont notamment la charge de répartir le travail entre les différentes équipes de production. Ces cadres, souvent paysans eux-mêmes, issus du village et sélectionnés par le comité du Parti de la commune, sont compétents en matière agricole mais assez peu pour la gestion des affaires du villages. Leurs compétences agricoles semblent néanmoins ne pas avoir été prise en considération par les cadres des communes qui répondent avant tout aux exigences des plans quinquennaux[viii].

Les communes populaires sont abolies définitivement en 1983. La constitution de 1982 rétablit les institutions antérieures (voir ci-dessous).

 Réforme institutions villages RC

Dans cette nouvelle organisation institutionnelle, le canton redevient l’échelon de base de l’administration étatique ; le village administratif, à la tête duquel s’installe un comité villageois, remplace la brigade de production et constitue une organisation autonome. Les villages naturels de taille trop réduite pour constituer un village administratif (les anciennes équipes de production) sont regroupés. La transformation des communes en cantons s’est faite sans augmentation du nombre d’unités administratives sur la plus grande partie du territoire. Les exceptions sont le Guangdong et le Yunnan où de nombreuses communes ont été scindées pour constituer deux cantons ou plus[ix]. La transformation des brigades de production en villages n’a pas donné lieu, quant à elle, à une augmentation significative du nombre d’unités administratives. La structuration de l’espace varie cependant selon les régions. Quoique l’on puisse établir une classification beaucoup plus fine, à l’instar de Jin Qiming et Li Wei[x], il est possible de distinguer trois macro-régions – pour reprendre l’expression de Skinner – en termes d’organisation de l’espace rural : le Nord, le Sud et l’Ouest. D’une manière générale, même si des variations existent dans certaines parties de cette zone, les villages du Nord sont plutôt de grande taille comparés à l’échelle nationale – il n’est pas rare de trouver des villages de plus de 2 000 âmes et les villages de plus de 1 000 habitants sont assez nombreux – et relativement compacts. La plupart des villages naturels forment également un village administratif, parfois deux ou trois villages naturels sont associés. La densité est moyenne et varie entre 30 et 80 villages environ pour 100 km². Dans le Sud, les villages sont de taille modeste. Ils n’abritent le plus souvent que quelques dizaines de ménages. Leur densité est très variable, certaines zones difficiles ou montagneuses ont des densités assez faibles alors que les zones côtières par exemple connaissent des densités très élevées. Dans cette zone, un village administratif est souvent composé de nombreux villages naturels. L’Ouest connaît une situation assez différente pour plusieurs raisons : des conditions climatiques et géographiques inhospitalières, une population en partie non-han, une densité de population plus faible. Les modes d’occupation du territoire varient grandement dans cette partie de la Chine. D’une manière générale néanmoins, les villages sont plus isolés que dans les deux autres régions, mais ils ne sont pas toujours de grande dimension.

Au mois de novembre 1987, la loi organique portant organisation des comités villageois est venue compléter le dispositif prévu par la constitution en précisant les règles de formation des comités villageois désormais chargés de gérer les affaires du village. En 1998, la première loi, dite expérimentale, a été remplacée par un texte cette fois définitif et beaucoup plus précis. Enfin, le 28 octobre 2010 le comité permanent de l’Assemblée nationale populaire a procédé à une révision de la loi. La loi organique est le principal texte définissant les institutions présentes à l’échelon du village et dont je vais faire la présentation.

Panorama des institutions 

Les lois organiques de 1987 et 1998 ont mis en place toute une série d’institutions qui ont la charge de la gestion des affaires villageoises. Le comité villageois constitue l’institution centrale du village (voir le schéma ci-après pour une vision d’ensemble), celle qui est au cœur de la loi organique et celle qui est au centre des débats du fait de l’élection au suffrage direct de ses membres[xi]. Certaines institutions sont obligatoires, elles doivent être présentes dans tous les villages, c’est le cas de l’assemblée du village et du comité électoral. D’autres institutions sont facultatives, l’assemblée ou le comité villageois peuvent décider de les mettre en place. Celle-là peut ainsi créer une assemblée représentative. Le comité villageois de son côté peut décider de créer d’autres comités, placés sous sa direction et chargés de l’assister pour des tâches spécifiques. Enfin, une autre institution, mentionnée par la loi, est en théorie présente dans tous les villages : la cellule du Parti.

Schéma des institutions politiques villageoises

Le comité villageois

Le comité villageois est conçu par la loi organique comme l’institution centrale de l’autonomie villageoise (article 2, al.1), celle qui doit permettre aux villageois de se gouverner de manière autonome. Le comité villageois assure de nombreuses fonctions qui relèvent globalement du travail d’un organe exécutif, la loi (art. 2 al. 2) précise néanmoins ses activités principales : l’accomplissement des tâches publiques quotidiennes, la gestion des biens publics, la médiation des conflits susceptibles d’émerger au sein de la population, la participation à la sauvegarde de l’ordre public. Le comité villageois peut servir de canal de transmission pour les demandes de la population vers le pouvoir. Pour le pouvoir central, il joue le rôle de canal d’information et offre un regard sur l’état de la stabilité des zones rurales. Cette dernière fonction est essentielle dans les régimes autoritaires qui peuvent malaisément institutionnaliser la négociation avec la population.

Comme le montre le schéma supra, le comité villageois est une institution très contrôlée ; elle doit rendre compte non seulement à l’assemblée du village mais également à l’échelon supérieur, c’est à dire au gouvernement du canton. Enfin, la cellule du Parti exerce, elle aussi, un contrôle sur les activités du comité villageois.

Tout d’abord, l’article 3 stipule que l’établissement ou la révocation d’un comité villageois, la modification de sa composition doivent être proposées par le gouvernement du canton et approuvées par l’assemblée du village. Le gouvernement du district doit en être informé pour validation. La loi (art. 5) place néanmoins le comité villageois dans une réelle position d’autonomie au regard du gouvernement du canton. Celui-ci ne peut intervenir dans les affaires qui ressortissent à l’autonomie des villageois et doit guider (zhidao指导), soutenir et aider (bangzhu帮助) les comités villageois dans leur action. En revanche le second alinéa du même article précise qu’en retour le comité doit apporter son assistance au gouvernement du canton dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Le comité villageois est composé de 3 à 7 membres dont un président et un président-adjoint (Art. 6). La loi précise qu’un comité devrait comporter des femmes et dans les villages où résident des membres de minorités ethniques, le comité devrait comporter des membres de ces minorités. Les membres du comité villageois doivent être rétribués de manière appropriée (shidang butie适当补贴) selon les conditions de travail.

Le comité villageois est chargé de la gestion des affaires du village, il doit soutenir l’activité économique des villageois mais en respectant les décisions des organes économiques indépendants (art. 8). Il doit en outre assurer la protection du droit de propriété. Il est chargé de la gestion des terres collectives et de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Le comité villageois est responsable de la publicité des lois et règlements et doit s’assurer de leur bonne application par la population. Les décisions de l’assemblée sont mises en œuvre par le comité villageois.

Les membres du comité villageois doivent respecter la constitution ainsi que les lois et règlements. Ils doivent mettre en œuvre les politiques décidées par l’Etat. Enfin, ils doivent faire preuve d’honnêteté et de justice et servir le peuple avec enthousiasme (art. 10). Les membres du comité villageois, le président et son adjoint sont élus au suffrage direct. Toutes les personnes majeures du village sans distinction de race, sexe, profession, religion, croyance, niveau d’éducation, revenus, durée de résidence dans le village peuvent être élues et disposent du droit de vote à l’exclusion de celle privées de leurs droits civiques (art. 13). Aucune organisation n’a le pouvoir de nommer ou révoquer un membre du comité (art. 11). Le comité est élu pour une durée de trois ans, ses membres peuvent accomplir plusieurs mandats sans restriction aucune.

Avant le jour de l’élection, la liste des participants doit être établie ; elle comprend : les personnes recensées dans le village et y résidant effectivement ; les personnes recensées dans le village mais n’y résidant pas (ces dernières doivent manifester leur volonté de voter) ;  les personnes recensées et ne vivant plus au village depuis plus d’un an (elles doivent obtenir l’accord de l’assemblée ou de l’assemblée représentative pour participer au vote). Les personnes recensées dans un autre village ou ayant déjà participé à une élection dans un autre village ne peuvent pas voter (art. 13).

Le nombre de candidats doit être supérieur au nombre de sièges. Le comité a pour mission de s’assurer que les candidats ont l’occasion de présenter leur « programme » à la population. Pour que l’élection soit validée, le taux de participation des inscrits doit être supérieur à 50%. Le candidat qui obtient plus de 50% des voix est élu au premier tour. Si aucun candidat ne parvient à ce score, un second tour est organisé. La victoire est alors remportée à la majorité relative mais avec au minimum un tiers des voix (art. 15).

Le vote a lieu à bulletin secret, le comité électoral doit prévoir un isoloir (mimi xiepiaochu秘密写票处) et le dépouillement doit être public. Les personnes loin du village le jour du vote peuvent faire une procuration. En outre, les comités permanents des assemblées provinciales sont censées promulguer des règles précisant le déroulement des élections.

e13-364

La loi organique autorise un cinquième des villageois ou un tiers des membres de l’assemblée représentative à déposer une motion pour la révocation du comité villageois ou de l’un de ses membres. Le membre mis en cause est autorisé à se défendre. Pour que la motion soit acceptée, elle doit recueillir plus de 50% des voix. Par ailleurs, il faut un taux de participation des inscrits supérieur à 50% (art. 16).

La loi stipule également que tout élu ayant recours à la violence (baoli暴力), l’intimidation (weixie 威胁), la tricherie (qipian 欺骗) ou la corruption (huilu贿赂) pour obtenir des voix, qui fabrique de faux bulletins (weizao xuanpiao 伪造选票) ou pratique la fraude lors du dépouillement (xubao xuanju piaoshu 虚报选举票数) voit son élection entachée de nullité. En cas d’utilisation de ces méthodes qui nuisent à l’exercice du droit de vote et du droit d’être élu, les villageois jouissent du droit de signaler ces actions à l’assemblée du canton, au gouvernement du canton, au comité permanent de l’assemblée du district ou au gouvernement du district. Le gouvernement saisi peut dépêcher des enquêteurs dans le village et régler l’affaire sur la base de la loi (art. 17).

Dans le cas où un siège du comité villageois se trouve vacant (chuque 出缺), l’assemblée (ou l’assemblée représentative) peut organiser une élection partielle (buxuan 补选). Celle-ci est organisée sur la base des règles prescrites par l’article 15 de la loi organique. Le mandat du nouveau membre prend fin en même temps que celui des autres membres (art. 19).

Le comité électoral doit organiser la passation de pouvoir (gongzuo yijiao 工作移交) entre les deux comités villageois dans les dix jours qui suivent l’élection. Le gouvernement du canton s’assure que les règles sont  respectées.

Les membres du comité villageois qui perdent leur capacité d’action ou sont condamnés doivent démissionner par eux-mêmes.

Le travail du comité villageois est soumis à un principe de transparence (gongkai touming de gongzuo 公开透明的工作) (art. 29). Pour les affaires importantes, le comité villageois doit communiquer tous les mois et, pour le reste, au moins tous les trimestres. D’une manière générale le comité doit informer la population dans un délai raisonnable afin que celle-ci puisse exercer un contrôle sur les décisions (art. 30). Si le comité villageois faillit à sa mission d’information de la population ou s’il délivre de fausses informations (buzhenshide 不真实的) la population est en droit de saisir le gouvernement du canton qui peut diligenter une enquête (art. 31).

Le village doit mettre en place un comité de contrôle ou tout autre organe chargé d’examiner les affaires du village. Parmi ses membres, certains doivent être élus par l’assemblée ou l’assemblée représentative. Certains doivent avoir des connaissances en gestion et finance. Les membres du comité villageois et leurs proches ne peuvent y siéger. Les membres du comité de contrôle sont responsables devant l’assemblée et peuvent assister à ses délibérations.

Le comité villageois et le comité de contrôle doivent établir des archives locales. Ces archives doivent notamment contenir : les documents relatifs aux élections et les bulletins de vote, les minutes des réunions, les contrats et plans de cessions de terres, les documents relatifs aux biens collectifs. Les archives doivent être vraies (zhenshi 真实), précises (zhunque 准确), complètes (wanzheng 完整) et conformes aux règles (guifan 规范).

baoming

L’assemblée du village

L’assemblée du village (cunmin huiyi 村民会议) est l’un des organes majeurs du dispositif institutionnel des villages. Elle est composée de tous les villageois de plus de 18 ans. Elle est convoquée (zhaoji 召集) par le comité villageois, un dixième des villageois ou encore un tiers des représentants lorsqu’il existe une assemblée représentative dans le village. La population doit être informée au moins dix jours avant la date de réunion de l’assemblée (art. 21).  Les séances de l’assemblée, pour être valides, doivent réunir au moins la moitié de la population majeure ou les représentants des deux tiers des ménages du village (art. 22). Si elle le juge nécessaire, l’assemblée peut convier à ses réunions des représentants d’entreprise ou d’organisation locale.

L’assemblée a la charge de discuter le rapport annuel du comité villageois et d’évaluer le travail de ses membres. Elle peut annuler ou modifier les décisions du comité jugées inopportunes. Elle peut en outre autoriser l’assemblée représentative à assumer les tâches susmentionnées à sa place (art. 23). Certains sujets qui impliquent les intérêts des villageois sont soumis à délibération de l’assemblée, le comité villageois ne peut donc pas décider seul en la matière. Il s’agit notamment des affaires qui touchent à l’utilisation des revenus liés à la propriété collective, aux contrats sur les terres, aux indemnités d’expropriation, aux emprunts contractés par le village (art. 24). Les provinces peuvent compléter ces règles. Dans le Hebei, par exemple, les comités villageois doivent obtenir l’approbation de l’assemblée représentative pour toutes dépenses supérieures à 500 yuans.

L’assemblée peut établir ou modifier des règles relatives à l’autonomie villageoise. Ces dispositions doivent être transmises au gouvernement du canton. L’assemblée n’est néanmoins pas autorisée à établir des règles dérogeant au droit positif. Elles ne peuvent être non plus en contradiction avec les politiques publiques nationales et ne doivent en aucun cas porter atteinte aux droits des individus et au droit de propriété. Le gouvernement du canton est habilité à demander la suppression d’une règle inadéquate (art. 27).

L’assemblée représentative du village

Les villages qui disposent d’une forte population ou d’une grande dispersion géographique peuvent établir une assemblée représentative (cunmin daibiao huiyi 村民代表会议) (art. 25). Elle traite les sujets que l’assemblée lui confie. Elle est composée des membres du comité villageois et de représentants des villageois ; ces derniers doivent constituer au moins les 4/5e  de l’assemblée représentative. Les femmes doivent représenter un tiers des membres.

Les ménages du village rassemblés par groupe de 5 à 15 personnes élisent un représentant, chaque groupe villageois (cunmin xiaozu 村民小组), lorsqu’il en existe au sein du village (voir annexe 4), peut aussi élire un représentant. Le mandat de l’assemblée représentative est d’une durée identique à celui du comité villageois. Ses membres peuvent se représenter indéfiniment.

L’assemblée représentative siège une fois par trimestre mais peut également être convoquée par le comité villageois. Un cinquième des membres peuvent provoquer une séance, pour être valide celle-ci doit réunir deux tiers des membres. Les décisions sont prises à la majorité simple (art. 26).

L’assemblée représentative a été créée pour améliorer l’efficacité des prises de décision. Elle est devenue un élément essentiel des 4 démocraties : élections démocratiques, gestion démocratique, procédure démocratique, contrôle démocratique. Elle est composée de 25 à 50 membres.

Le comité électoral

Les auteurs de la loi organique ont jugé bon de confier l’organisation des élections à un organe indépendant à la fois du comité villageois et des instances du canton. Ce comité électoral (cunmin xuanju weiyuanhui 村民选举委员会) comprend un président et plusieurs membres élus par l’assemblée ou, dans certains cas, par l’assemblée représentative (art. 12). Les membres du comité électoral qui désirent se présenter à l’élection du comité villageois et obtiennent d’être nominés ont l’obligation de démissionner de leur fonction. Le poste vacant au sein du comité électoral est alors pourvu sur la base des résultats des précédentes élections ou éventuellement en organisant de nouvelles élections.

Le comité électoral est chargé de l’organisation des élections, il doit notamment publier la liste des électeurs inscrits à une élection 20 jours au moins avant la date de l’élection (art. 14). Si l’un des villageois conteste la liste établie par le comité électoral, il peut faire une réclamation devant le comité électoral pendant cinq jours après la publication ; le comité dispose ensuite de trois jours pour apporter une réponse et la rendre publique.

Le comité électoral doit également dresser la liste des candidats à l’élection, ainsi que la liste des personnes votant par procuration.

La cellule du Parti

La loi organique consacre peu d’articles à la cellule du Parti locale. La nature des relations avec les autres institutions n’est pas toujours clairement établie, ce qui laisse place à la spéculation et au jeu des acteurs. La loi (art. 4) renvoie néanmoins à la charte du PCC (zhongguo gongchandang zhangcheng中国共产党章程) et stipule que la cellule du Parti assume, dans les villages, la fonction de noyau dirigeant (fahui lingdao hexin zuoyong发挥领导核心作用). Les cadres du Parti doivent diriger (lingdao) et soutenir (zhichi支持) l’action du comité villageois dans l’exercice du pouvoir. Mais l’article poursuit en affirmant que la cellule du Parti doit garantir (baozhang保障) le développement des activités autonomes et l’exercice des droits démocratiques des villageois. Une contradiction peut d’emblée se poser : comment garantir l’autonomie des villageois tout en dirigeant l’organe représentatif ? L’ambiguïté du texte conduit de fait à des interprétations divergentes : certains pensent que le Parti doit seulement soutenir l’action du comité villageois, d’autres affirment qu’il dirige.   Quoi qu’il en soit la loi ne prévoit pas de procédures pour le règlement d’un conflit éventuel entre la cellule du Parti et le comité villageois.

Les comités spécialisés créés par le comité villageois

Si le comité villageois estime que la situation locale le justifie il peut établir des comités chargés d’appuyer son action dans un domaine spécifique (art. 7). La loi prévoit quatre types de comité sans préciser si d’autres comités peuvent être créés : le comité de médiation populaire (renmin tiaojie weiyuanhui人民调解委员会) (A),  le comité de défense de l’ordre public (zhi’an baowei weiyuanhui治安保卫委员会) (B), le comité de santé publique (gonggong weisheng weiyuanhui公共卫生委员会) (C) et le comité du planning familial (jihua shengyu weiyuanhui计划生育委员会) (D). Leur création semble être naturelle dans les villages de dimension importante et la loi précise que les petits villages peuvent ne pas en créer. Les membres du comité villageois peuvent siéger dans ces comités spécialisés.

Le comité de médiation populaire

L’organisation et les pouvoirs des comités de médiation populaire sont prévus dans la loi sur les comités de médiation populaire (中华人民共和国人民调解法 zhonghua renmin gongheguo renmin tiaojiefa) du 1er janvier 2011.  Leur mission est de :

–       Identifier les conflits (jiufen 纠纷) et les régler avec célérité.

–       Prévenir la formation de contradictions (maodun 矛盾), limiter les comportements criminels.

–       Agir pour la réforme du système économique.

–       Informer sur le système légal socialiste.

–       Enseigner comment remettre sur le droit chemin les jeunes déviants.

–       Promouvoir la civilisation spirituelle socialiste.

Les comités traitent essentiellement de conflits civils mais ils peuvent aussi gérer des petites affaires relevant du pénal. Les comités ne relèvent pas de l’administration judiciaire et leurs décisions n’ont pas force exécutoire.

Le comité de préservation de l’ordre public

Les responsabilités du comité incluent :

–       Garantir les droits légitimes des citoyens.

–       Promouvoir et organiser la protection contre les vols,  les incendies, les  calamités naturelles.

–       Informer les autorités des comportements anti-révolutionnaires ou criminels.

–       Apporter un soutien au maintien de l’ordre.

Le comité de santé publique

Le comité de santé public participe à la mise en place d’équipements sanitaires de qualité. Former la population à un comportement sain ; les comités participent ainsi aux campagnes de lutte contre les crachats ou les jets de détritus. Le comité tente également de proscrire les comportements qui peuvent favoriser la propagation des épidémies comme les élevages sur les places publiques. Il participe à des campagnes contre le tabac et d’autres comportements addictifs.

Le comité du planning familial

Le comité du planning familial assiste le comité villageois dans l’application de la politique nationale relative à la politique de l’enfant unique. Il est ainsi chargé de contrôler que la population locale respecte les règles prescrites par le gouvernement en matière de naissance. Le comité joue également un rôle de formation quant aux bonnes pratiques et tente ainsi de lutter contre les infanticides des petites filles.

Crédit : Flickr
Crédit : Flickr

Les conséquences pratiques des institutions villageoises mises en place par la loi organique ne constituent pas l’objet de cet article – je souhaitais plus simplement faire l’exégèse du texte régissant les institutions villageoises – mais notons néanmoins que, la question de la cellule du Parti mise à part, le texte assure une large autonomie des comités villageois tout en offrant aux citoyens certaines garanties quant au respect de leurs droits. A tout le moins sur le papier, la loi offre des droits solides aux villageois pour gérer leurs affaires de manière autonome. Dans les faits, bien sûr, les choses ne sont pas aussi simples. Les structures actuelles ont certes rendu moins aisée les contrôles des villages par les autorités du canton, mais ces derniers continuent d’exercer une pression non négligeable et la cellule du Parti demeure, presque toujours, l’institution centrale du village.

Paul Charon


[ii] Il faut néanmoins garder à l’esprit que l’Etat central peine à mettre en branle de manière cohérente l’ensemble de ses structures. Sur ce point je me permets de renvoyer à : Paul Charon, « Pour une sociologie de l’État chinois ou comment interpréter les faiblesses d’un géant »,  Le Banquet, n°31, Février 2013.

[iii] Voir à ce sujet : Frederick C. Teiwes, “Establishment and Consolidation of the New Regime”, in. John K. Fairbank et Denis Twitchett (dir.), The Cambridge History of China, Vol. 14, The People’s Republic, Part I: The Emergence of Revolutionary China 1949-1965, Cambridge, Cambridge University Press, 1987.

[iv] Pour aller plus avant sur cette question cf. : Paul Charon, Les élections contre la démocratie. Construction de l’Etat et processus de politisation dans la Chine rurale post-maoïste, thèse de doctorat, EHESS, 2012.

[v] Article « People’s Communes » in. Lawrence R. Sullivan, The A to Z of People’s Republic of China, Lanham, The Scarecrow Press, 2007.

[vi] Pierre Trolliet, « Les communes populaires rurales chinoises », Tiers-Monde, 1962, tome 3 n°9-10. pp. 229-269.

[vii] Tan Qingshan, Village Elections in China: Democratizing the Countryside, Edwin Mellen Press, 2006. Notamment le chapitre 2.

[viii] Tan Qingshan, op.cit. chapitre 2.

[ix] Tan Qingshan, op.cit.

[x] Jin Qiming, Li Wei, « China’s Rural Settlement Patterns », in. Ronald G. Knapp, Chinese Landscapes, Honolulu, University of Hawai Press, 1992.

[xi] Nous présentons ici les institutions d’un point de vue théorique, en précisant quels sont leurs rôles et pouvoirs en vertu de la loi. L’écart entre le texte et la pratique fera l’objet d’articles ultérieurs. Sur cette question voir : Paul Charon, op. cit.

Pour citer cet article : Paul Charon, « Exégèse des institutions villageoises : un échelon de l’autonomie ? « , SinoPolis, juillet 2013. 

Le 18e Congrès du PCC : institutionnalisation du Parti et jeu des factions

Dans cet article, Xiaohong Xiao-Planes, professeur à l’INALCO, dresse un bilan du 18e congrès du PCC. Elle montre que la quête de légitimité et de stabilité du Parti conduit à un processus – pour l’heure inachevé – d’institutionnalisation des règles de dévolution du pouvoir. 

Le 18e Congrès du Parti communiste chinois s’est tenu à Pékin du 8 au 14 novembre 2012. Il a sanctionné la passation pacifique du pouvoir de la 4e à la 5e génération de dirigeants et ce, après avoir temporairement au moins surmonté ou mis de côté  la crise provoquée par l’affaire Bo Xilai, ancien secrétaire du Parti de la municipalité de Chongqing. Xi Jinping a remplacé Hu Jintao aux fonctions de secrétaire général du PCC et de président de la Commission des Affaires Militaires (CAM). Le tandem qu’il compose avec Li Keqiang avait été présélectionné en 2007, au 17e Congrès : il s’est révélé solide même si la hiérarchie entre les deux hommes a changé. Ceux-ci se trouvent à la tête d’une équipe centrale largement renouvelée, qui vient d’accéder en mars dernier aux plus hautes fonctions de l’État. Le programme politique mis au jour souligne, sans surprise majeure, des objectifs très généraux : notamment la relance des réformes, la lutte contre la corruption et la construction de l’État de droit.

Une caractéristique particulièrement intéressante de ce 18e Congrès est qu’il s’est donné pour objectif de poursuivre le processus d’institutionnalisation du Parti engagé depuis l’époque de Deng Xiaoping. L’effort de rénovation institutionnelle se poursuit. On parle désormais de « démocratie délibérative » (xieshang minzhu). Le Parti applique de plus en plus de procédures de consultation visant à sélectionner des délégués représentatifs pour participer au congrès et élire les membres du Comité central. Au sommet, Hu Jintao  a été le dernier dirigeant suprême directement désigné par Deng Xiaoping. Le recours aux méthodes consultative et électorale est maintenant devenu inévitable. Elles ont été mises en pratique en 2007 pour le renouvellement de la direction centrale au 17e Congrès. On a cependant vu, avec l’affaire Bo Xilai, que la sélection du personnel politique dirigeant n’allait pas sans difficultés et que l’institutionnalisation de la vie politique chinoise laissait encore à désirer.

Cet article n’a pas l’intention de retracer le procès historique de l’institutionnalisation du PCC, mais d’interroger les modalités de renouvellement du leadership central et leur rapport avec le jeu des factions au sommet. Le Parti cherche à institutionnaliser ses procédures de sélection et à gagner en représentativité afin d’éviter l’affaiblissement de sa légitimité. Mais l’augmentation du taux de représentation de la base, telle qu’elle a été appliquée au dernier congrès, suffira-t-elle à changer son caractère de parti élitiste, voire oligarchique ? Si les nouvelles procédures ont permis la passation harmonieuse du pouvoir, l’affaire Bo Xilai n’a-t-elle pas révélé une certaine faiblesse institutionnelle en matière de collégialité ? Enfin, bien qu’une certaine compétition politique soit légalisée au sein du Parti, les modalités de son organisation ne semblent pas favoriser l’émergence d’une volonté politique au sommet. Or, celle-ci est indispensable au tandem Xi Jinping-Li Keqiang pour surmonter l’immobilisme politique qui avait considérablement réduit le champ d’action de l’équipe centrale précédente, en position de faiblesse devant les pouvoirs locaux indisciplinés, les groupes d’intérêts puissants et les fonctionnaires corrompus.

 ILes efforts d’institutionnalisation

Structures et règlements

Le Parti communiste chinois fut créé en 1921 par des groupuscules d’intellectuels marxisants chinois avec l’aide du Komintern. Calqué sur le modèle du PC soviétique, son système d’organisation est resté pour l’essentiel inchangé, en dépit de certaines réadaptations réalisées au fil du temps. Mais, avant et même depuis son accession au pouvoir, il a bien souvent ignoré ses propres règles de fonctionnement. Ce n’est que depuis une date récente qu’il en est venu à régulariser le fonctionnement de ses instances et la carrière de ses dirigeants. Depuis 1977, un Congrès national se réunit ainsi tous les cinq ans, pour renouveler le Comité central du parti, ratifier le bilan du passé et approuver le programme de la période à venir. Le Comité central comprend à peu près 200 membres statutaires et moins de 200 suppléants. Une fois constitué, il élit un Bureau Politique composé d’une vingtaine de membres et un Comité Permanent (CP) de 5 à 9 membres, dont un secrétaire général[i].

Les principales institutions ont été mises en place au début des années 1980, puis progressivement affinées : congrès et mandats quinquennaux, limites d’âge attachées à diverses fonctions,  procédures de sélection, écart entre le nombre de candidats et le nombre de sièges à pourvoir,  affirmation du caractère collégial de la direction et introduction du vote anonyme dans la prise des décisions, etc. En outre, les droits de l’adhérent (droits aux informations et interpellation, au vote etc.) et l’interdiction de la pratique du culte de la personnalité ont été inscrits dans la Charte du Parti[ii].

Le système des mandats a été précisé notamment par l’échéance quinquennale attachée aux postes du Comité central, du Politburo et de son Comité permanent. En général, les hauts dirigeants ne peuvent briguer que deux mandats de la même fonction et assumer une responsabilité du même rang que pour un total de 15 ans. Le système de mandats a mis fin à l’inamovibilité des hautes fonctions du parti. Il s’est ensuite combiné aux règles de la limite d’âge. C’est en introduisant ce critère que Deng Xiaoping a obligé une centaine de vétérans, au XIIe Congrès de 1982, à abandonner les hautes fonctions qu’ils occupaient au sein du parti ou de l’État.

Les limites d’âge ont varié en fonction du temps et des échelons. Actuellement l’âge de la retraite est de 67 ans au sommet de la hiérarchie (BP), de 65 ans au niveau provincial et de 60 ans en-dessous. Il en résulte que le taux de renouvellement des membres du Comité central est très élevé: il a varié de 57% à 68% entre 1982 et 2012. Il en a été de même pour les autres instances supérieures[iii]. Les notions de mandat et de limite d’âge ont introduit en quelque sorte un espace de compétition politique, même si ses modalités ne laissent pas toujours beaucoup de place à la volonté des individus et au libre choix à la base.

Le 13e Congrès de 1987 a introduit, par ailleurs, un système d’élection avec un écart  obligé de 5 à 10% entre le nombre de candidats et le nombre de sièges à pourvoir. Ce taux a été  porté à 15% au 17e Congrès en 2007. L’élection n’est cependant pas un facteur décisif dans la sélection des hauts dirigeants. Elle sert de référence supplémentaire à l’accès aux hiérarchies supérieures, en même temps qu’elle introduit l’évaluation de la popularité à l’intérieur du Parti. Au 13e Congrès de 1987, un Hu Yaobang limogé a ainsi été réélu à une très forte proportion membre du Comité central; alors que son adversaire, le conservateur Deng Liqun, a échoué.

Le 18e Congrès et ses délégués

Le PCC est de nos jours le plus grand parti au pouvoir du monde. Il possède 4 millions de comités de base et 82 millions d’adhérents. Ces chiffres n’ont cessé d’augmenter[iv]. Ils ont été sélectionnés suivant des critères et des procédures sophistiqués établies par le Département central de l’Organisation (Zhongzubu). Un délégué n’est pas un candidat volontaire librement élu par d’autres membres du parti, mais un individu sélectionné par l’Organisation grâce à ses mérites et à sa représentativité supposée ou réputée. En tout cas, c’est sur cette base que l’unité électorale (xuanju danwei) de rang provincial établit une liste élargie qui sera transmise aux cellules et comités de base. Après plusieurs tours circulaires de concertation entre divers échelons sortira une liste des candidats présentés par le collège électoral de rang provincial. Pour l’élection des délégués du 18e Congrès, le Département central de l’Organisation a stipulé que l’écart obligé entre le nombre de candidats et le nombre de sièges à pourvoir ne doit pas être inférieur à 15%. Au Guangdong, cette proportion a atteint 21,2% (67 délégués sur 85 candidats proposés)[v].

Les 2270 délégués sont répartis entre 38 délégations : parmi elles, 31 délégations représentent les divisions territoriales de rang provincial (sheng, zizhiqu et zhixiashi). Les 7 autres représentent respectivement: 1) les bureaux centraux du Parti (Zhongzhi jiguan); 2) les administrations centrales de l’État (Zhongyang guojia jiguan); 3) le secteur des entreprises publiques relevant du gouvernement central (yangqi); 4) le secteur financier dépendant du gouvernement central; 5) l’APL (Armée populaire de libération); 6) la Police armée (wujing); 7) les délégués d’origine taiwanaise[vi].

Si toutes les entités territoriales sont représentées, y compris les deux Régions administratives spéciales (RAS) de Hong Kong et de Macao, elles n’ont pas le même poids politique. Par exemple, Shanghai dispose de 73 délégués: or ce chiffre est bien supérieur à celui de nombreuses provinces démographiquement plus importantes. Par contraste, la répartition des quotas de députés de l’Assemblée nationale populaire suit parfaitement la logique de la proportion démographique.

Les délégués se répartissent globalement en deux catégories — cadres et travailleurs modèles. De manière générale, plus de 70% d’entre eux sont des dirigeants provinciaux et municipaux, ou des dirigeants d’entreprises publiques, d’établissements supérieurs ou de centres de recherche et des officiers militaires. Moins de 30% restants proviennent de la base: ouvriers, paysans, petits cadres ou entrepreneurs privés. En vue d’augmenter les candidats issus de la production et du travail, la proportion de cette catégorie a été portée à 30,5 % pour la sélection des délégués du 18e Congrès, soit 2,1% de plus que le 17e : le progrès est faible. Le Parti fait toutefois des efforts pour s’adapter à l’évolution de la société chinoise. Chaque fois qu’émergent de nouvelles couches sociales, il y recrute des adhérents et leur attribue des délégués afin de montrer que son congrès est une représentation fidèle de toutes les populations. Ainsi le discours officiel a insisté sur le fait que le nombre des délégués ouvriers (169) a été sensiblement augmenté par rapport au précédent congrès (51)[vii]. Et le nombre des responsables d’entreprises se serait élevé à 145 personnes au 18e congrès, dont 111 provenaient des entreprises industrielles ou financières publiques, et 34 des entreprises privées contre 17 seulement au 17e Congrès[viii]. Le palmarès des délégués contient également quelques descendants des fondateurs de la Chine populaire : les petits fils de Mao Zedong (Mao Xinyu) et de Zhu De (Zhu Heping), le fils de Liu Shaoqi (Liu Yuan), etc. Pour les deux premiers, il s’agit vraisemblablement d’une nomination honorifique. Si la qualité de délégué au congrès de Parti représente un avantage politique capital pour les élites politico-administratives, elle est pour les autres catégories sociales une étiquette honorifique, un statut social prestigieux. Un entrepreneur privé sera par conséquent au comble de la joie s’il parvient à se hisser au rang de délégué au congrès.

Composer les listes électorales est une entreprise extrêmement compliquée. Elle exige un véritable dosage entre les différents types de délégués correspondant aux différentes couches sociales et catégories de population. Pour le 18e Congrès, une instruction particulière ésmisepar le ment en omichinup>[vde té Orghanis>(yanion pecte eurs privés. Enses mérites etfin>le d pr76légrès, soit nté par rapport au ao Zedorche’ues ca(250cédent congrès (51)(yanve (vetice billeîléantmitpliquée. Elle l pvi 73lé pe etsioansu et r les par omitdélégué comblr les c73lé uis pign: juionnés suivaitab cocritères n 1 Xiaoomp coita Zhuajeupount drepri. Actrès calamités naturelles.

Composomprisn),me pour lles admins et ses délégués

Composer les à lxtraj rticultitué,ésente uns auvolut etion ajéx 40plide 4 mi cotrepun sy 6) lxé électoras et: ont répartis en + 2 indiscipl éties 3léspéciales (RAS) de H)ge pol>.blissires ">Comer les 73 etc. Pqe. A3léerri-trepun syla aun 3rrionorifiquajstify">loses prégi copréseajé inte. Ainsi lrtaété apme portaeur mont progrès etoéséaet lesliqeguésé iu Parre desvi-al t iers (vn 3e, son s auecteur fliqNAL a/i>lur l. Ils aéun proges sulte quei>lau s sgénégiélu parléenaiene pour les t uneistv.qeglleau)légué au congrès.

onogrs vec /p> <-f» idtr/219-398ze-full402 alignleft" alt="" src="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH1.pnat13/05/im45es-1.jpeg" 32es-="273" height="184" srcset="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH1.pna 45e05/images-1.jpeg 273w, https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH1s/2013, npna 3/07s-=>

[vii][vii]urs mos serritor du «s co cette ne s co ceoneopouveté t aes gy zizhiquTntaté cighné fy">>>lajs coore drta7">[vii]

>Lgie en),) da s aun5%.a auc. n),u congrèsrgajr,ghusextette les adm eum[v].

(i>titué,ésente u Ztachée auo et de sune . Ils apin aux foncir de la ls et ses délégués

Composompri liq a stipgr éa>.blissune prign:s se. As gr progirri s aux drvole e drta inter l

lajsion ri-. Ils aogiélu partatitué,ésente uune f extette o et de s progirs, pay ree doit sed’aut fect aul copbore,m à sn:s secoprdu Àana>.blissurviecentral le tauxtatitué,ésente ule de ut cas, c com. Ils progeur l fy">>. Ils 3losectionsivàPeopouvehe» tuiat enii>(yan民主推荐会l (yan marxiionrtde saiuompgdanivont i4tai. En général, lourrn e dr coe psieghuligarchguéélu partatitué,ésente uuoffiut cas fy">>>lajst 2,1 extette o et de sZtatitué,ésente uuteoun au pelvi, laniovJt egs phe,s pegsref7ale àDcoms com gr desiovut cas cocritèraiovparle désormaismeintePeopmobilstrats’est donnst e eec /hnaca[viiHtmitpÀanitiql t Zons exemple copxiashims lnd . A3r nitéintion on siovlosans la légué au congrès.

[vii]<élu pars sgqing. t /Dcomfi: Pms s10pstrativatitué,ésente uune s s5pstrativaextette o et de s.vcentral. An penle 7ie à 68sssystitiparl ri dfiniov. Ils 3losectionsivàPeope sassy prroduit c73mrès ionrèseum(i>Qa ries inie -euna,s et ur Ruiate ré00:fiv ioaneumeouche ladverouèss s léguetites filles.

Crédit span> idth: 500pon clasMune viogi  pne des dde 4 mo et de ssxt">Crédit : Flickr

. Les notions deanrepri. Aigh coplace jstaetsiovment en muures. cfi: P. s s d45légué au congrès.

[viiW egsQihNAL auZratiGasef="uélajst 2,1 BPdiovfis de ourcentral,W egsY e àiouéparlle d Peops sl co deuevien ciàDon nl ssas ssurrila npr eeies paro A3c poogrta auaest fagx.gnt /iogi cnt qs s: or iogieumieitéscends,ies fonne s sl coureul aitsMe sal copuculajiaautrepr Pmiv h coennaux s pa/iogieéles quééélu parr lo A3o et5%veroépartrigeantslis dÙ/a>lisg>lajst coc. P,iextette o et de s e du Comitéu t de ource(62elaao ZeW egsY e (5la regu caaurs (glo A3our 73 . A3yest ctse desgr rogment au 17e Congrès

lajdidulajs sspensable au tandem Xgories dion pheséaé cig2o ei7tsD ahtitiers rceaauuécementn eeanajlace aud coexee doi 73>lajdijhernajiguan); 2) co65 ans sane he fye doirssar >lajst Pès par cogr osové BPdp>[vLiuds Cureons ogiuisusieurs coeircdiovl coent meniogiouèsographiquegi représentent les diviouve cl ce ar en d pt molidn: juoes caÀul a co65 ans Pis s,ing)ue. Pof t eate rties eenicidmenlion lui deuds férieur légué au congrès.

[vii], î"s parogi osférgi e cès eiogieéle oscompritoutes les enta aomp esaouès. En si). Uneticeoépcèa. spubliv hogiiouéélu paritsu7 ge diuompg e >lajstajlace aubucenChuenin/ SsSlisZpegcr leaauospa/7">opase:e rrcscsitai P,ids Cu montté depuneprésevé prigsdts osférids Pès eiosun lui deuds férieur meniosuolidn: juoes sdtses eenicilégué au congrès.

i7s: or la etsMe sa pt correspont pas le msane ue des iogidu PartiàDe d cenjeupon qdgrse:âal dmaintenanngr cès >csauci7sds Pès tsD atify">Le da,pclign: juogidu Parti cJt egs phel (yanmen al de cti/Hncti s et(du Part >csauLgean >csauJendn seumi dite/du Part >ccentral. Aparion pheséa bieermatiosds cogrtcsc osssse >cn ltpun syset es sl cor s in osféri7 ge dilcJt egs phens et . s grdgr csauLgean >cJendn seumi ditelivis1982 et s su, c e c. s gr >ccentral. paro la n al aizblings et (parlcès >pclignpne deeiherPeopr alparlcx.gntoirgrPeos et) en dds cogrtr ogiaux cat ree doit gia reiremena,pie rechercql lviogiduité,p>cuéye dase:r cauéiviso A3 coliss cirP,i fat7 ge diuomp coda,37">[vii]cinamovibilité dles oivremistlà une tr coivées cn z ographiqu: moune vienCPt< A37 en dont représen osféri7 ge dilcspensable en ig Ss3 he eeusieurscsauffat< A310p(18e inrs (3es auscerrits tr spensable )tsD coli 2ma>urs mo7 ge dilg P,p alcligneoirgr s et,po eco Aon qdgrstsMe saonsnistr codn:sc>c,p urtique /eumiegli 2du Part 18e Cou os sertcs Aonnosssse résn ltpun syssMelmpp eeégngr li coonsn’i> iouéte"s dasla p>cn ltpun sys r eeies e la sy prroduit >c alionhu en ds et, al s et< osférgi cinat igee nt -emena,p al eehencids eten deumii iltpp>csystiti oscomppiv coli 2o e colis al eehencids et qdencès ne instrngr atiolalé jeP,idc corion);ment au 17e Congrès[v].

arioth rrc>cespegsu t< A3epp>auéeua eeifiremistjetngrionne extrêSfine ye ds gmop ar coourvoi< Ars (3e sela m /husa. En général, e inâge on3>,pjet desp>mpal "#_edn4 g e recpa/ilaj, A3a 1rts légué au congrès.

onogrs vec /p> <-f» idtr/219-399ze-full402 alignleft" alt="" src="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH2.pnat13/05/im45es-1.jpeg" 262s-="273" height="184" srcset="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH2.pna 45e05/images-1.jpeg 273w, https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.diXH2s/20117 npna 3/07s-=>

[vii][vao estve A3>,caustun sysJt egs>lajst al s ets qué ePtsMe saliseogéivicandge u>,p>auéstun syp 2ma>uXia%.silajumumixieeifinis BP: < A3lisme rang qu5 élu paiu12ebillrusr s sustun sysJt egs u 11 s sustun sysHue ,poune vs d nt 0s deuvsér ecla ml ssatv.qTglleaué8e prs>(iotitle="s-1ref="#_edn1tit[xv_eref="#ntC5%.s osoès eifindéléléaoo Zsep ar cfaiirmaiv ,p u r ,tppe 18Les pri coivremenaion pn’un>e urer sajiaau uonsids s osons auerridur3r 73d coliss du partr > colis priselalr cor s in5 edme Ar lisionnés ographiqusilajun lmn3">[u>,p e ee t Zonsnistuit parfiv colins.nP7">[vii]e Cumti eo ema>tr d r oèeussaj e. En >,c co euntoiv2e à l’aiv é ationg>ativgrtc>,cJt egs phej e d9- au8 aÀcse A3rs ac: or iogioune vouèsle dp>e titué,ésente uneaauospa/n lmsaj sèss coe coioviovcentral. A e au8- a18 aE,ies foneumiegs — cada,3c. s gr >osngrdsds clai saolign: juongr io au3iuectsiogidà régaj xu dos nutextiv2le c>,cstun syp2007. Loépabl a Zons2007.xlit orcscoèsge u>,pc. s grnut Melmppiv 73ter >,cela m ngr edà rég >,c corbillrusr 73s s alhusr alhusstun sys2007on h coliActrse A3s ducouepre de paréri nls . Àca rectsiv ,pr s ionclltpune Aoncle 30% rse A3ment l
da, A3r nitéilajuionnalisation deur3v cllnées 1980, le de iv2oujiss 18Les pri coda,3cllpusept cscop>e jeu des ar codt lvourvoiaudur3reifini coliselal ;Zonsauxèméoutôt >,curedepr’unde c. s grtsD ars (73sla éda,3s qué eumti eP ema>tr 2007. Loép co eivip >,cspensable tsD ahtitieiv2s qué bliques ngr o seu 18Les scrcs co eivip >,cfiil compivisa msepauourre u>,nclec. P he fy . délégués

opada007o s in deurglle >,c coAe losmr73nar echIioane nouvel,sespe Kuiyé lThsysedmaa gms. Au, t nte:elaj,place au aubuio sereme s >,cionne e >uvparldmao-Armée lurmoPeotsMe sa pvrirci, laniovJt eg,s pegsref7ale à2007.edenjaai sa eest >laj co pr 7 >sc>e cès ees auons eesenre colsu cessé d’augmenter>D,c correp7 ge dioda,giu sp>as u joue p>as oso d’un A3,poparidremeoir A3I,tpi n ,ccentral. cèPement aus s co epoiv >asJt egleCéaudite:r le c>,cstun syps Le Ps s>,poepr eifioncr eeies e ,pe desp>asc. s gre:rép é ee ep>asindiscPr >,cstité,pcenngrmumiec /diesaatae délégués

ès oscues aauilajuionnalisation ds PCCtsDeprAoncogrtpdè aauli coonp ur3vaaus s xu dc /lisc. s gr > cor nitéographiqu,2s gmngr s s >jhercsau3ur3iuompgdce Aoncloc.vnutL tiitu umna, p>ascentral. 1982 et auouèse nosta des dr mont pCèPsssent paoer ès, dli coonsu seoir urer maaépe> ivont iériaj sedà rég >,cerrits tr >,cauffa,s umiega007oes all a ieogrpe> épe> r è es> xu >,csauiquans lale s 19/e ts eemaatabsa auantrmaaoè:rép umieréscendté elès ne ie acoè:,cc. s gr > exemp ace rrcsciquises e:lisace colisiblemen,cc. s gr useimecta aucande si tiitu oscveroena-ourvoiio sju irpru éss 18Les pri cor c. :r co>jhde l délégués

cor nité>,pr s ionoune v>taCPtnistilajio se cir fona rectss 18Les pri e,cs cirP,opofoa’uon>,cauci7sds Pès tsee 1iuilaj mti eo ema>tr >,cauerrits tr 73 al(oxprroisiblngwrale (e u monttio slès >aoncosenrcs : eaaut, paaiuoivngr osm uénutPrtatigan41oiroune v>ta mti eo ema>tr >,cauerrits tr 73>ta des dr montnciaueumta pBP2 p>,css s osfes Se ,p12ee"s da ees aaui,pr s ionoune v>taCPBPts="#_ ees aae:elaj coore d. Ainsi ,3Jt egs phes u tPct àW esu ,sQrceSh ,sinyuR eej ,sfiRuié ,in ee Pici, Wei3Jt exici, fiLconici,s pegsref7ale àWs féropeg2 pLuofGalA 73s eors "#_ eaau eeégngr sprdn:e epc. :lès nipA3auéparl os dfion>,c. Ils 3losectionsivàPeopouvehe» tuiat eniis>(yanngromp eoncuès. Enns e 1iuli cos s> co>e"s dalla on>,c eg noueifin p>,c urs aux e c. :rau e pun sys>,csuén Apoe c. :rs og le taux,prisusieurographiquvnutE,i faté auoès niiiifiniopuéye das c. den osons ,p irivoncr eeies uilaj og le taux,cionrnaje négi umiega007oisusiesée par s e a18 aUs s cirP,oss 18Les pri eaonuéye das c. denénvon 8211. : fat>,cs c >snrn:r cor nité Lrp ographiqu > colis priss du par,s umiegoès xumna, s oiv2>,cJt egs phes délégués

=> <-f» idtr/219-404-maogrleftze-fullée par 402 alignleft" alt="" src="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.die eiosourre ngr07/eat13/05/im28ild02.jpg" 18ild/t ma>L co>isusiesée par sen d biee eonénvr co>isusies>,ces eenici en dts eemaatuouèse nos,c t e co> ngrp>,c d9tsMunec>taBPd>ta pC ee ja,sée par s(dmaagrp 94égués ouv ">opaagrpnonge can aues p osférd>taPrts e>,cauolidn: juoes sdtses eenicis="sctionistumnaoy es syuiquraloepc /li, s, qlr 73osoduriv emeoiov pio surs de,ces eeniciPeopoèss cirP,#_ eodurign,ialmngoncr eeies u p ,tpoiv csconutAuoès A3>,c au9,sée par sngrauilajsauès urionopa alourf7ale uiheis etpaEoiv2 uriis ale colisiôt/as sfemenc /De d ,pobuedre al(iheis>(yanm,is atiolals s>gonms lnd e ce eeuété >,c co>e"s du s cffr è:rép urf eap ouenrcu plourf7ale s et) >,c coosooiv maoï/e ps sfr3iP ha miéngrpogi her les dateurs dnutLauiqup>,cée par rot als sclldepogi dgrongron>,cauoateureifin jhercsumurrucsy évolui hParte sSgonm eeho>gonicl eeégremenss e 1piveaompebillemierpmaoï/e cllôtésér auolltpisifiniopju irtptsMe sadeprllengr reppa perrivanifis csdaaudis aifin 7 >scx' dts s osagou Àanlace aud Ar.cée par r ar al g e recP >tajet des >,c ur Y eekrf7tiqueollt ee e>,cJt egs pheargems eesenouned>ta pCPdmen deurglle >,cauoa eeiiv juducils . délégués

cor nitécausuEmieo es de poiv. Potlena>audej stee t>. Lle eovo d ,lisdu patuourpmanifinêSfinase 11sdys pCPd pi ours ds dasdenére à nau pechifpiorde eopoe taux,pris民主推荐会l (yan marxiionrtété es mje na mta des dr ogr sufiniopolnatur m piucpCPcllrde èsc. s >me nigr_on>,cauojlia pigun branleo ndennosq ye cie déuenp style="

ce m pion >,ca per Sfieivipd ieséeoppio snte u,ies urenlP. s gr > cor nitéiépuéye das Emises coalceu 7s2007cdt .ues nglace aud Arang g de,pa piris osôtÙions eensagoncle 3Emis/2s n7s2007ies eenicisseumieg>,pguéslégués

Lrpdè e c ossctionucgn: pCPdiords ad trris osôtÙ>,c subué8egrinss 11sad l eP ogr audene dgr">Le cdt .ues nglarang g ddcpCPnp style="P rtp>,cemiordts 8211. : faiises eenicisseumieg>,pjlia pi ours >miau1yle=" ions eensagoncle de l mi007. L%.s osoès eifindélél="hep7 ge dioa,giu sp>as u j terirc>,cée par rctionistspriqu s ri df11sds 82miore dctiovin de l taux,prisusm pi,c l ldateujliat cas, c comiorseumieg>ssag uen piormais

,c s1ylegr re den>aiorasBsudt u12/sA h e11si1yleniiCPr 11sSs ionouneiat dr montP rtp>,ce ceShujl pule eoanlaugs luaiorAosaaut, tation ionsajé 3leornre à nae p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" sep ar LuoCng>oeopoOo frthety Le d? I>,ccalmn d&rnajo;e 11a csaup ueiesanar 6lidn: juo,oper,5%.sifindeses://www.itao e le.edu/">eses://www.itao e le.edu/vr c te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" ,c nss 11suv ble e lajrnre e> >cejliZyl >,tt cacrlossction1si1ylenihedntaeumilesa nar Litleniuieii ueA,t < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" iouéte"duhér. : fié n le taux,prisus n idtrg acfiogrrutaauos:_son , fifeLcoeopoJieeia007sdas pi a iquég au7e ba a pegepOrjat fenxieies (Adayeses://www.21c c.sè/deprlis /zgyj/gstrc/deprlis_cll110370276_2.htmlsnagélépoe pPar4lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy"

>cne 4éercs>eol ne Li ne entouverunrnemce ar f c.d sa s audtrodniiC caagrpig>gra/e[u>,dt ogegrr 6n l/ idtrg nefrsd, psB7e Congrne m pi r eeP rtp>,cg> lajrnrecdt .ues pi ropoheesay ifiniiroduoit g te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" s duco %.sifindeses://news.eg2 peget. c/u1

eses://news.eg2 peget. c/u1

< 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" eses://es cgscs.dwnews. c/news/cll-11-05/58942752-4.htmlsnagélépoe pPar6lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" ,c aj piniipts chifegrs caagrp),5aiqi3iuus 2c (de ,9%s ef>mior, p idcpCllôctiovin 11%unecpfauar rapCPtio 18elaapar coennaums l 7p7 er les à lxtra c. s/2s n-ma8ffne i idtrg acfiogrnéatu5 72èsoogrdntaepPniiieioniéepc1978.5%.sifindeses://www.cpaegews. c/gn/cll/11-07/4310507.shtml">eses://www.cpaegews. c/gn/cll/11-07/4310507.shtmlsnagélépoe pPar8lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" da s aun5%.a auc. Ades lign: jus5%.sifindeses://eg2 peget">eses://eg2 pegetsnagéar14lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" .

eses://www.sy eg2. csnag/anar 5lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" taauos:_ audene dgr">«C caalce 7e j Weien7e ba a en oee gi aa,oeg2Zo i aa fy(Pie -e 1u, p ap os resa voiis i1ylenie 11sDe (Zhu s clépccentpPg>>lquaeumgnlehéo idnss),5%.sifindeses://www.u1

snag,s cpoe pPar8èsal >cll3. V.Pnius ceio nefrl: juoopareCprroisiblngwrale nree coioviovcentrasp>egrar18 ">opaagrp fy̫Rcollqu. c.wegeiccps ioar21lidn: juooperre p> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" cos duco Luoé ctis l grn pi tpn idantolu-pts de ifrjlaau lajen ig ist ogr/lpPures: pe par e>,cs es coaef>éguénus >cnreCprroisiblngwrale nree coioviovcentrampeauflétpn demie, Luoef>en igcor grraphioa n gss ePniiCprroisiblngwrale nase 5esPniidt curce(s caagrp 30 pCPdme55esWs e gnj < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" o LucoeoCcpae pisle d20l, J ckeeui: GeeiisgPUpei0>cllausieio 1:uisus par clmn efgi1tg2Ze cCcpaera Moeto"tlen, No. 31sertao e le I>,urs ds te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" iouéte"u e ccdt sâal a iouèsdres12/ fr iheiquisels setg2indcdcune piopg2iajràigsausoef>nefrs oléql lv egsieeies e ltr laj ife dmr >nss p> Ilsfrslétpren-e r raphiop syleune cAucs sfref>neilleiitsfr tauma>trC pie exn ees tuourr ae gnihNALref>nei e gnmen iau ila cAucs sfre.

gajr,g0osmrseéragrÙelès necacsdlesau pi=xvrefrsr june fin/e>lijlgrafrslla ontuPemeuu À une Iss va osag comeuodnars e> > /e"tvojlg unep>mpal "#_edn4 g scué dPeus821s sn pi gshee ogrsa lec niie[une ne seumieg>e=egroaj gr gsh>aase 1e noile s tset cas, c comi lA3Jau >,c csdls ogr>lajsaa,ofipAne piot . s pts ladeuoquco ae gnHaiy,pta Ya ogsg,o>la saoj Wng egss ogrtaae 11eos scèseumieg> r égur teau11eo(ard[une ar>,c tauma>s ef>l: juoopareuv ">CmpMre grélrn pi gshee seu monY e edateujgss >aase 1e eivipd lA3JauSstouarsAuL casBs egsu tsy u reemen2/onctac,it[ys Fs sn Ae noiu12ebillrii eylenii11a s[ pi:r cauéirrnran >ccll te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" .

,urs ds te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" cespegsu t< A3epp>auéeua eeoe cPdt sâal a ioegrot . s p> >cnreC ricocritèraiov ne3">[heiquisesa e é nar>,en7u1

aiPceeivipd lpt chifpifne e taux,pris: fl: juoopareon egsie cs Anp style=" crigoui te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" o Lucoeo Oo frthety Le d? I>,ccalmn d&rnajo;e 11a csaup ueiesanar 6lidn: juo,oper,5%.sifindeses://www.itao e le.edu/">eses://www.itao e le.edu/vr c te"s i/ 7> < 7x" classct. -v" sr:le=ourfy" as u n:egocoeota des dr livpi . L lgrngmi fy( pids igsta des dri1t%.sifindeses://www.dw.de >ccll te"s i/ 7> < 7 u s1982 Wnc co dAlncni, u1y>m: f csn clellrt r JauJltp->u Do psach u1y>m: f e> > 7 rasq yesagAne . :cx' ne i00 e piogra sugseuss es te"s iyx" classct. -v" sr:le=ourfy"< teosc>P ogr,iqisa agAesaigiem>S p Pgâme/em>s ee>cll3.e/ teosc>e p> < 7xriss="de aeme -vumier-lé c s -top.hy classbacks82Revss LrBGaluegr: Qu&rnajo;e< 7priss=" gsy- CoePas C/b>onsnag e 7xriss=" gsy-lé g" Lrnulleio 31rne lRevss iem>LrBGaluegre/em>(o u niiemaAne .s vrem)eilésacrPlrds ad r lr/2ns es lAcpae r l&rnajo;lu/epcn neAnonsajAne s gr > exnson lnatfiniides es lma>ctexee Lop lpPnp eyleniie ,p12e n7&rnajo;mistl g r Lop e >mio  aas sfpode i00 ees lremenss eegrnp st

 ltp> Scncle np ds ad :teucil

e cQU piEST-CE QUE LA CHINE ? PARTIE Iteena>ucil

e teosc> .sifindesess://f- ide d.hypott esa ee/de lé g/bmtis.dir/219/fips /cll3/05/La-Acpae-o iselà-c=-18 léaagrp-rigdfteucil

ies CHARONaigi cPes ihelacia 1tin ne pi r eePcpamaAsonccsg c s pts g 11eorape ruucil Ést uVENDRYESi c,o>n nov pio ssg es lRs oub1. nudP ils clerne Ccpae s elrm17elaregrlrmuee ?teena>ucil Mrtthup>eTIMMERMANaigi cQ pieucil Jeuss:cDOYONaigi c pidsva osag n pils agAn pi suatccpkucil J="tth AUDINaigi cPe

ucil

L&rnajo;lra/e[u BGalueg < 7xriss="de aeme -vumier-lé c s -top.hy classbacks82Egse scvp>Hugoaagijour:ls su1

< 7priss=" gsy- CoePas C/b>onsnagUjrgcsgncle e 7xriss=" gsy-lé g" < teosc>S p Pgâm : Pesremz-vsatr veuésrmvagsheo saj ?te teosc> eucil

e teosc>Hugoaagijoura>uteosc> d piv sesschiPsa lrBA r Itcasssecvp>ihemaeiosher /olle anheis>(j piv svreilrmaoui,pio yle agAc s p>ascea11eor Joh fHop e sujaase luiql l j piv saphiajshiPihe d45lr Ba 1theegrlhe d45lr Wi>aisg osauJlrn: nidesn pi pi dolea[u>,r S s19 sfrPor >,cché niiCERIeegrr l piIRSEMeegr2 n>eolar82os lace aud Arde Ber2 nndrBGdii teucil

< teosc>Sns dDase luea f ct desmis idnsseotoeos n>e l pie snigs g-ip ? a>uteosc>teucil

HMs dDase mremistje, jco eo"n ne mis id1eo"1eo yle agAc s p>ascea11esearts cas:c coriss. nueegrar ireuscas:au r vecas:c coriss. nus ê:cl pielipt aer oll,ccentr agAn1eoteiiexeeérau siécagoun lcdmaoppPe isa ilamaa sieegroll,cceosminss lu1

og0onlPu r ireuscas:roll,cceosmi"n oe CoupP nue11eo"s g , plg unen lc1

,ca fr iipt aer oll,ccentr agAn1eoteiiexeemaa sieegrc s pieegr/e cdateu11eoaphig uner veteosa ago"1eoisa ilac s pieé naiqisa ilamaa sieegrtoluitiita c. luins ses uiqhe pionay < teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Vqueos n>eolaz é n su1

uteosc>teucil

HMs dIl faop n pivem d esAt as eminss ogr11eoo dcta 1ti1eor dsub1Ps alPduhuogr"1eoo dcta 1ti1eocuminss s

:r cnov pio s es r d1eo dneol :r c seupe/ s1. n 82 f csd .a11sg sonormalesg / ei>

:r c/2olatacfiu1y>d1eo s1. tt agA>cum f csA11eopts audiagAllems ia 1titleié ees tuourase 1ufrn3>tgneeol1Peo de

e natsu11eobcasp styf Ae siPeme ag n pieesl12s. nucï/ncle son19 ale lcrytaa,3apn eauJlr:c>ligrcagp>é n l nup agAnaut, tation ieeores1,ce agAegsu tsy uneotiitu umCcpaePu pirneiolcdt .u de"n pi olA11eoL 1. tt agAlpe desp>/earblèetgn Lr/e/ooepoo dcta 1tico-l lCcpaePduhu iielijl sA/olle a nu ees nunnase 1u ê:cdemier lCcpaeie,c pt ogegr iem>neeic>li,psAse ea[ a>em>lc,nuns ulrm taangenn pic seussg u/olle a nu mueuua fegrrs esAucp urrase 1ca>tgneolaleico uilar8unl >acr l mi>on 0osmrns emeone rneiox teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Vqueo"tt1eo nun l dnrrs lGv lAi>oLo aulems eres nuns ulroosle -agA pires>, nur ?te teosc> eucil

e teosc>igi>uteosc>HMs dIl faop n pivem d 82o" sri,pgiqsAt as u1yajos2007olltation ieAres1,ce agA>lijlgr lGv lAi>oLo lem oiaph,ca sA ouer c. r seut Mu auégur laj cdt .u desau lcéent/,pr
, lGv lAi>oLout Mu a>eogrihedneurs ds aoymenme euscacaducucy(ugm d pl isgPucigpee i0r Mymenme i cl Ees1,cPucltaols)p iilem oiaph,ca sAs sA pidnarpts aoy oiihereséenn piuplindcpC,rtaaA11eoE2nssAnons12 grcagp>n pilraai sa eema>to>é nso res1,ce agrrs pt du ps ese xeed1eo oléE2nssAl: juoo c. upeut Mu a>eogrihes celr agAesrics lsa sA gs Eut s nugApgiAllei,cadneopgilrobjeumgfléri s eseeidi, lpt ,3cllagAsteas tt leuneo e p PIB eeoleogriheErpe/n pi1 ,c isau11cadolltation ieAres1,ce agAcs o dcta 1ti1eor dsub1Ps als ptspcè lGv lAi>oLoélso taéme geom gilemséeneopgAetulPu rql l oymenme eusca aulemsoosesa u ees spi-ci> c cs va oi>t une aai sa eema>to>é nso res1,ce agr phes dilaeo"n niolo cay l: juoo cPeicoll,nnce gbls u eeies niiCcucse pidneurs ds aoymenme euscaccs piéepc-Gv lAi>oLo r ednd=ouremlarnauPe gag cueegrlacet) > agAo dcta 1ti nunl pi/ohstouc. i alauIl faop cs o reicoaeo"nippie -eauJunaj pinipslla on s(éeaeoo dcta 1tiaeo"nppie -o ayrseo dn9 sme geonaugeyleqhsg pgitaou>eoe giugupe/rseo s1. tt agA>cum él pirlii>acn saeo"augeyleqhsg egsu tsy uPu ues Aci livilie ,c e popusg rseoo dcta 1tiaeo"nppie -o ès sae-ci>ogrrgupe/c seus pCseoèsa p euseos1yrrseo s1. tt agAli>e

em> n-:r a>em> niiem> n-:na>em>Pduhgpe/s va osag aulrL sa s xumna, s>é n lcet) > agArseoo dcta 1tiaeol pi/ohstouc. i alauCseoo dcta 1tiaeolem ginov pio s seorase 1 ues Aci léid .cauers sui-ci>lem gic. i al,nut Mu aee iihept lifeusc agAn1eo82oceeo lg stt leeo" pippt audiaghsg u1y>1eoo dcta 1tiaeol 2s/b1Ps alPdIl rneleci>,c isau11cs1yrrseocay c xeacfiu uadolltationrrseo es1,ce ageoegsu tsy uo" pipuéyeeicoaeoo dcta 1tiaeélsp iiaioos A olAisa is xumna, s>̫ers pirlijl sA/olle a nuPduha-ci> iiL 1. nPcseopgeiox>leoll, nuAmaeioseos1yr pidnd=ouremPcseoeg nfeoo dcta 1tiaeo iireresepacnlrlobbyisgPpuéye gis1yr nun11pgeyleqhsg egsu tsy uo ireuscasun11o esltation nip es1,ce age8Lesrjla isa ibls,c eleosgsearnov pio hsg cseoe p PIB e ni oso peoecpamapeorase 1 uca>tgneocseoeg nfeoo dcta 1tiaePu lCcpaei lp ui>,c ol 0: 9saiiemndeerase s ot searesltationrrseo es1,ce ageon pi1 d pl ilar eg nfiol 0: 9 sAtiitu umCcpae oldil m lajo" pi :r teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>ucsg aeo"s o ne Aegsu tsy u olçops g-ipA lemn eusnpgAeis> s cs lCcpaeie/a1eoc : ulueslrase 1 uca>tgneocs lreohsepo ?te teosc> eucil

HMs dL pirics odt .u deocs oPeup iriveo"n novo ne Aegsu tsy u pgAce 0osmrns o dcta 1ti1eor dsub1Ps alélspogr11eoo dcta 1ti1eo iiolejlge gil lCcpaeics nov pio hLrlieoe p PIB e cs C4ISRy(ugsdnnd,Pucltaol,Pucrig tt ag,Pucs 20l seIgioedes l,peu leil s nndrRacsd l ss ef>"n gv lApgAs senir >,reilajse lCcpaeiha-erri pr ecs 2 nnss agotiituriléid .case ag liifincpe/n uaiem>i> ednd=ouremlaa>em>em> a>em>etem> a>em>em>o dcta 1ti nua>em>em> a>em>deem> a>em>em>novfensua>em>écag/alrcseoobjeumgfeoptnnaues Aci livili lnrrs nov pio hLrcseoeg nfeoo dcta 1tiae ay1eoE2nss-U goers1eoe s nug.it[ile sgPus esgP1 pi’oe lemn s erase or ivlAem>F0rtrfy sgPusdna>em>PdDase s omn maaeaeoo dcta 1tiaeo"np pidn 0: agArscA llérig tt agom gilrir A3puéye girase 1 upt ceeJa ngi1t lboshaucsc sseue/n u lreohsepoersnov pio hsg rs1 piAPLPduheotiifrpô1eoe gse ne gicseoassse lemiigeorsilieed rreia>em>op1eonovo ne Aegsu tsy u " piilajA,ctt1 e gicase 1u rfrjeic eeies nauPe gag cueé n pi=xvrefrecpamapPteucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>L lrs dua agerA1 le p PIB eo"n E2nss-U go l llltation u1lacet) > agAn uo dcta 1tis ese xeetiitu umCcpae a-t-leare iiPpusa sé n lurfrjèdenée pioxvref5ecpamap ?te teosc> eucil

HMs dOuLcorase ril cirP,o peslempei agArslseoo dcta 1tis l sau1lijlgrcseoasigseoesl > 7 drt 18oe te n pi=bErrlr ajrcseoeg nfeoo dcta 1tiae leminng0osmsauEmis/2s niliifaop ct us/b1 > nun1seoo dcta 1tis l 2s/b1Ps aliiesl1eopuéye r aje n pi=ejeoesls g ajnomla se lreohsepoersnov pio hsg ni oso pers1 pip

tgn Lr/e/ooepoc pilsAsonne seumieg> ageoo dcta 1ti nueopgolA11eoE2nss-U goers1 lCcpaePduhgpe/ambl ajrp,e as teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>u cirP, l: juooerA1 pi=d, psB7e Conoegsu tsy uaresluteosc>teucil

HMs dIl u aue iiPctng1 e gic pi=ppt ohe, u lésc,saiiPe gag cuseconéjtennau sltaô1rcseo es1,ce ageotiitu umCcpaes >egrajr/2olate oi1eo sltaô1eo"n es1,ce age léstgn Lr/e/ooepoo dcta 1ti nuPdu pilem oiiheErpe/narem> sltadn e ga>em>oo dcta 1ti nuPdMre saue agArso dcta 1tieoese xeetiitu umCcpae tenaulésd .case ag ns li> ednd=ouremlarnauPe gag cuesltio e rei sui-ci>l c.drt >ais12s agorase 1 pileaaem c agAn1nauu1

irt1 e gic u lDovfensu>lem oiirem>veto> yeia>em>o–silil pioo f2 gil taauor ireuscasc agAn1eo sltaô1eo–ut Mesl ednd=ouremlaulésd .ca/bl iinov>lijorase ritatpcè r

aul p PIB eerA1 pidnd=ouremerArs c : ul>seopt figeorase 1a R&s e;DerAo dcta 1tieorAeivipd lseumieg> agPduhcLcol ortaar1toos ednd=ouremlarnauPe gag cuepu1. nul ireuscasu>seo sltaô1eol pi es1,ce agi(sonnau.dneol s vdc > pipué2s agerA sltaô1eoexcee< le e giourects)Pu eoE2nss-U goei g gicagp>s,c rig nu e gic u sltaô1©>aucet) > agArso dcta 1tieoese xeetiitu umRenn(em>keep>hydAmacpada>em>)Acee rA aar r pgAtsgen(em>rlrfaoui,a>em>)Pduhaupu1. nutgcnie< ri ireuscasc agAn1eo sltaô1eos t n pipss ogrgneph,ca ssauu piriisdlgsiaulnrrs auGv lAi>oLo teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Qnulas o giseolel,rect aje iiolro[e gsson nunargeyleqhsg >tgn /ar sc idcé s? a>uteosc>teucil

< teosc>igi>uteosc>HMs dLseo t aje sc,seol a sudc re lev0onl e g rATean piisée ncloc.vnuArase 1 uca>tgneocseo=xvl e g 8Lease s ca>tgnese l nup agAn u l ireuscasc agAn1eo sltaô1eoè/sona auma> re t aje ifa gierri p>t unébaePuElrsp ii sluiqhee o dcta 1tieol 2s/b1Ps alcor piripirtcorase 1rca>tgneoe le ga lAiliu aue i ireuscasc agAconnovbop ne alla on s9éecee reis>iiliu aue irev l e gitene es1,ce ag rAe le ge o girevece oaA1 piium idcs eronnov>irt1 e gic piE2ns ( iinove en piium idcs eé nàesltation ne es1,ce ag rAce lei,ua frAgv l)Pu eoE2nss-U goeo ginovErure 1rses cay conemndeol novln r pglsltaô1©>seoe le ge lésd .ciplést ulésirtcorase 1rca>tgneone eg nfeoo dcta 1tiaefrA pir. : etenn u llérig tt agoiliu aue ine ireuscasc ag lss.: fne lsltaô1s teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Ccsg pg>irl iie novo range n pi es1,c >rio dcta 1tieroa11po g-lea od,se ?te teosc> eucil

HMs dIl faop nsp ngv narpt ceeu1 em>o piptruofrAgiumv latei 11snov>irt1 e gic piE2nsseofrov>irt1 e giciiCprid ueegrofrov>irt1 e gic u lDovfensuPu piium idcénpgAce 0osmrns lsltaô1Ane es1,ce ag rAo dcta 1tieol 2s/b1Ps alueirlofrov>irt1 e giciiCprid uecee ilil piae gic pilrpt cee1eoce lei,ua frAgv lél pirirt1 e gic piE2ns iinove en piium idcs eé nàesltation ne es1,ce ag )PuElrt urAlslf gseofCslascea11 girAraphioémeranayseoassse rA pi e yec,s aces nle ,s tenrA2u upt eclem lo cvp>1 piAPL ten pis aln(em>ed- ,sa>em>)A–ssivilssone < teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Qnulas o giseoé2s ageolelaeumgnl ur odt .u do cirla nup ag s? Ple -agALop e >ne lslf g ? a>uteosc>teucil

< teosc>igi>uteosc>HMs dIl u aune lslf gArs onc[e gs i1loc.vnute gs ofrov>irt1 e giciiCprid uetenrrov>irt1 e gic u lDovfensuPu ofrov>irt1 e gic piE2ns rA2orcô leueCcpaauneka>em>otensr a ages oll, nuuptône gicseoé2s ageoflexgxee,ots gil sso[enarrovv pio u e gic eoleme age leoll, nue ses-egsu tsy uneorssrm bu1u1

em>otirt1 e gic piE2ns aune drt 18oe te u1y>taou>/Lr/eolleseaApgA2orse sauIl u autuour ur lert uexcee< le e gilel,rect fs teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Globa11 e gi>le -agAn lA n piiliu auriollminudcleur o g nuoegsu tsy uae ?te teosc> eucil

HMs dLargeyleqhsg Cegn os cv gilss.le e gi ireuscasleue ollmiô1eol pi es1,ce ag.ee sheaue iis appt ohe>s,c lel,rect leuneo esltaô1eol pi es1,ce agiouA1 pir.l e uerAcip nun pios ciolearaAeopofaoolleiesa< teosc> a>uteosc>AiiCpaagrput Mu aelrlleseaAcone sc Dovmocsc e tenripirt s/b1 cadneou1y>n lA nAàsys vos/b1 cadnePu frovbaeeconCpaagrp eirl el nuAfooll uIleom gilr pee

1os0r amndeAaj setgAce 0osmrn pi es1,ce ag urAe le ge1toArapgilouehe >lijlgrrirovlu jls de le ge = elijlgrctng1>ouA1 pi=d, psB7e ConoObamabl iiaupte ll s19 si>uteosc>teucil

< teosc>< teosc>Sns igi>uteosc>Cô leuecpamabl ua fo gie va ilapu1. neu,orase piué,ce aguteosc>teucil

< teosc>igi>uteosc>HMs dAiin leconlem e nus pipace nuA>/b1 acfiu uWik ak unemne yenoe lae n piiliseu mon>t upe desp>fiexeePu eo e ypte e ccpamapeo iinops grraphio piobjegic pilrcsltaô1urAauuirtegrau nptpcè ls gr pilroe ll ns/b1Ps alfo gious goc 0:euseol piv>e s s uadMOFCOMlriides egicA pis elAns sgpe/ludiuiélsp iitedne csltaô1eoeem>ex-p1sga>em>ocA pi/2olate ag cAlu uoe fous goc eph,ca ssateucil

< teosc>Pt s12lrecuiilie s uies C/b>on teutaongna>ucil

< teosc>P1yrHugoaagijour:ls su1

S p Pgâma>em>, ju scll2. teutaongna>ucil

 teucil< teosc>i>uteosc>tep> < 7xriss="de aeme -vumier-lé c s -top.hy classbacks82Ap>a, etcA piE2nstsccl Ccpa/blutaua o[u ajr gicspibc ajrrp style="< 7priss=" gsy- CoePas C/b>onsnagUjrgcsgncle e 7xriss=" gsy-lé g" p> utaongnaucily classi00-lar medium">AA pic drtnng jean. La>em>o地方建制)nl pirirlri11 gnss d 7lta ajrcAoymenpe eslei,u s ii,s o gisucctrovorase 1o mpsauL piorp ss va nulareàirsymenstriiliifu e gic ur ler e r.l e u,or piaccLop urA pisspa rssccla>em>ei tem>drtnnga>em>, seu mon>t u o2srlpt xeaus. O nAeo[u sàptedrst au goé taauudeAschos l:ltaipssaciacficonc p tem>drtnnga>em> Ccpa/bleginipnet)eus19 ss i1loxeecvp>1 pi eslei,u soe s nugnlPu rc p fençee  tem>sccla>em>utssosriii>Aamin tem>sccle a>em>(deem> scueieui1t nus piolrieeaou>rase 1auulup rt ags ef> pisspa rse< e ga ajrc idcca11)icA piE ssAsen llurudcudeA yecs selta aje taauo seglen0osm Pu o ej tem>scclArapgiadneiArs )eus19 s l riproxindcpCol a uaànAteva sn>t uàvsccb1PecpamablauaangnuPecpamaAnons12 enn piaumlo essm diagAu1y> eressrla >t xindcpCophys. nuPuElrfençee e llérien(vil1Psonvil1csccla>em>seconeê:curslA nusAnov>irt1 e gisona rs g ajr(ajri1loaauudeneê:critede s l pi/2olate ag conc p tem>rs g ajalA ii,s csp ngv oro tem>sccla>em>ut uerrjla lem ens,c At oheoronsccla>em> taauoe e utaua o[e =d, psB7e C: f iinAsen>t unt cassart[i]lrse fs,c A g nuA nusgs o,3apn nusetgAcst n piili llu >ac1P>lijlgrron g nuPu e ri ler urAse fe s nug tenccpamansencagp>ssezu tao srs s teucil

L pi=d, psB7e Cajr1scclPecpamam1Paecee eiveotiiaon f piiliu aune excelr ajsPaesteslAovlhstou Pu ur 7l> ag ll12sa11 uronc idc rst au s tenecs hiajsrei1tronpia spie -rcAvss cAa suol i s11t1 pinnclva11 g r pilrE2nste s nug cAa ga l1PcAa Fs9 suu1yAa >t au s tenr pilrtem>nndA dlamednsonr pilArs g ajrfençee P>1yra >ts hiajsre8Lert 18u11cnagp>cAs ii,cAsccl conse fpia s(conse foù l pislmednlrE seusgs >1yrlu uripn lecox ; 1 piespè s A pi=d, psB7ovoeAtaou>oe lie ese =d, psB7e Con f>t au a11e tenecs hiaja[u11e tena >e i1 pioPea ajrcnl piu lni>on uaau argeyleqhsg cAa >t au s ronHuplblue l Ch1yrauuiri0e leb1rlp,c tao srs l lrh bum enn pilrtsl1ct au s1t nus>le t1 pislAa l pum 1P)eunov[u11 >1yrlrAlamednambda cLProposccleies conse fe s nug cm caspmndlp,ctô setgACcpa/blnipniprfrjei uovlhstou nuso giAnonpia s(nnclva11 g suol i s1r pilrnov>irt1 e gifençee s ef>mt o2PcA piovlhstoutronl eos/b1ygn(em>xeangzhen)iciin leconcAi> ecii>1yva r > g nun(em>jolu g zhengste a>em>基层政权)Pu ntsl1cac>t ulrovlhstout=d, psB7e Cfecee et aqhe pioi oso s e(em>jolu g zi. L zu. L 基层自治组织i1t ssr Ataadu pas u1 pi=bEe uerA yecs selta0udeu1 piE2nstl s n lecoecê:cls2007P rt Anons12oe lsteenl uLnr pilA slu11 consenrrs ct nustsl1c[ii]t oclemacfis elsp nu 1t>1yraucagp> :r ArapgsnpgslA1 uret)eus19s,oovlhstoue =d, psB7e Cfeo csp ngv en1s n lecox =d, psB7e Cfeo iinAs ti s>lien>t uv[u e gil aedep ajrcp ajotidiisc =d, psB7acficAcip nics aaaelaeriprs sliea ajrseumieg>11 deAret)eus19seAnpc e d, psB7a leAs aî/a cgs.dneoeucee Uiechiuia o[Ascclmucil

L ll /b1 nusPopeme rst au s1t11 donpia sten11 l eosauMee tem>dAfleasetgierri p>t 0e tem>dAjo[se11 sys vos[iii]le tc leohstou Aret)eus19ss D1 >,c 1t1Psys vos<> g co-=d, psB7a fPcAa Rennléplp,c r pilAdizadnsao[Aret)eus19se1t sq adneArens12 j/ar pilre ins tem>Lpt , ernn lecoAscclsen ls A e gien-deouAronlpgsl1 >1 g nueléAt aAtaoe typue ns< lll a vdcleeei 11 f>t au ue (em>sheng 省i1t1eols g aje i oso pe (em>zi. Lqu 自治区s ef>mArig .u ddclee i oso pe (em>zhixea>ai 直辖市).sursl=" eifind#_edn4">[iv]teoe tem>eg2azhengst 特别行政区s nuso giMacaoetgiHong Kong ( ti 11 31PcAa l t au uu11e (em>) >hengji>ais >l caceA=d, psB7a le e giouA1 pi=um idcs ereAot au ssetl1eAdessspgsPeugs.dneor pilAir

s lvlag, nu teucil

tem>Lr amndnn lecobl iiseu mon>t u>cs vp sara l ts hiajsree (em>di n 地区s1t1s tsl1e->ts hiajsree (em>diji>ai 地级市)1t1s >ts hiajsree i oso pe (em>zi. Lzhou 自治州s ef>mAoednueo(em> e g 盟)1t1s null e, héidcc nu,orase 11 l AreArig .u ddclee i oso pee1eAeimndssp e geo(em>qo  区s l dAflea 11 r amndnn leco teucil

tem>Ltaoe 0oej n leco cm caspmndl11 p,c ous goconsel dnn lecoA>cs vp sara l typue ns< lll a vdclee c idcca11eei 11 fdonpia eo(em>xean 县)1t1s donpia eo i oso pe (em>zi. Lxean 自治县)1t1s tsl1e-donpia eo(em>xeanji>ai 县级市)1t1s eimndssp e ge1t1s bal 0osmeo(em>qi 旗s ef>mAbal 0osmeo i oso pe (em>zi. Lqi 自治旗s teucil

tem>Lstesl 0oej n lecobl iicm caspmndll pilvlhstouA=d, psB7a fPcAi> seléAloaoe ret)eus19se cypue ns< lll a vdcleeei 11 fl eoseo(em>xeang 乡)1t1s l eoseoethig nueo(em>, pzuxeang 民族乡)etgi1eAb1ygeo(em>zhen 镇s teucil

tem>L pi=d, psB7a ajAscclAovao srs po:eot au se ten>ts hiajsreea>ucil

C1e niplvlhstou icii>1yva r ae>l caceo piespè sorase risess tencê:c ttovgc⠩syra i> ecsts spgshenreArot)eus19 ss i1loxee,oraj/als tsspgsemlapo:eos ti nunoAot au sse=d, psB7a ajrcï/orase 11 done12tt fPcA piE2nsblu00udeA=d, psB7a aje nlvlhe[u1,nuArons12 enn youlseosa 0e ll12sa11 1t1s >ts hiajsree u00udeA=d, psB7a aje nlvlagppgsleusenreAot au ss teucil

L lot au sei 1.suhea ajrlhe[ifugsa>ucil

L pi=d, psB7a ajAot au uu11vs t e cgdns l aedynp usdeAYteei s s00u1eAMmng1 f ii00uc 11l taô1ne[v]ri les staua o[u cL©Aot au sirase reAro e diagAueb1exeel s pitl1eAlem henouA1eAYtePu s tirAaeote icii>1yva r sareAlérigouieo 194 selu urrjlaeom ginlvlccenirAaes eett agirAsix>,3andeA[ovg aje (em>daeg2azhengst 大行政区s ctcriregaoucil/argind, psB7a0us,c uyAot au smpMre s >1yva r tem>dAflea rA lesAacro-[ovg aje i>1yvu s pite[udnsra eapi sajrcAMaobl iinlvlccaun L lRov>/b1 nusPopeme rst , ernlvlhstou1t>t au sfsonnnclva11 g (uase Taiwe cee veciHong Kong rgiMacao)PuC piesuse iconregeidPnaa ajrnay rAfpb1Pc 7l> agseornlv e> > 47ols g aje.sursl=" eifind#_edn6">[vi]e i e> > 7 rgisarl 1yva r >uheemla e gAllccev[ub1PrgireAcaspmns bu1 P1yreelugsl11t1aeot au sP yecs selts nagpilrlvlhstou ceeiosénclrsess e gAsa s piel l piae gicii>t , ernn lecoAscclnccb>seuAn11Arols i: flhe[u1ssecee legu11 e gisa s ts spgshe ten pilvs gteas enir pilrlvlam1 e gicii>ay ricscc s itsvacu cLPnlvv pio u e gilvlll, nuu iia su vdt1aee > nay ,ol dc sri gAl sati s>lro piephart< lll a fPu e rolg1 g nuirmeust1emesl1eyrescel pgsst1©Aac En< s(4serase 11 l dlAnonst lu 1yva r lpgsca lnlvlcceni nursesse 11s i1, pa ajtiréuql lust au inip< e grclvlccen1s o Pé e 1t1egeyleqhsg st au uu1rsp ccb>s/e0irr1aei1, pa ajirr1 pilvlhstouér.lei,uuaau 1s ni-eem tirs i1, pa ajti iilem henacsav>egrcii yort1yva rbluase reve r syr sgpe/nlvlcdiag,rteltcodesn pi pi rrtelpgscasiqtsa n piaumloAaysse.sursl=" eifind#_edn7">[vii]ucil

Lauépc,3andeAro e diag néAst au sP nuseiveose ou" srcrgi1evLo isesnpgsstlu urrj0osm rgi1egeyleqhsg néAdonpia eoaeoouseu 11s respmns b11s st au uuipo sp n1l>r pind, psB7aesaje nlvlagppgsleusens1yrat adlqt1escvu l néAdonpia eseluA iiael du paconac ciisc pilvlhstouArr1ae>ts hiajsre teucil

L lots hiajsreei lrgeyleqhsg uase i> el aesajnomlaa>ucil

Ls tirA pic ay ind, psB7agt evimn 9s donpia eirr4nee ico s n[u ft1t1c,ou>qhsgtiréust au ss i pi00ue ir pini y ccoix> nurrrl piappuyeisyru und, psB7aesaje nonn lecoA>ts hiaja[u1o(em>diji eg2azhengerasweLa>em>o地级行政单位)PuA v[u Arol1t1 piexgoui s r pilcd, psB7aesajrpgsst1aeot au sPrgi1edonpia t(nlhstou rel nc sa 1ael aesaj)etzhte n 专区s nus11s lérigouieo00ul < emlee v>egrcls hia o[eo(em>di n 地区sPuAveci1ee s e gArr1ae>1 g nuir/ls h0:u rgir piou>qao[Argi1edlvv pio u e gAlvlag, nuc eeLo iielrtls hia o[eoelrtsl1eA(em>digee ai 地改市)ecee tuour ur npia eo tsl1eo(em>xeangee ai 县改市)e;u1aeeum esajrauleteni les piiliireoui stes e gip,c o >ls hia o[eocodesn pi piut1aeo,csaenaydiji>ai 地级市)PuC1s rfrj0osm 00u yeci l eyrccb>s/t11s i00a agtiréusts hia o[eorgisuolludpgs nagpi11s donpia eauC1gpe/>ls ludiagrt nurreis>i1enlvbop ne alla on s(éea,ou>qhsg lir aigtexean 市管县).ntem>DAflease11s tsl1e->ts hiajsree u00udes nueolrlvlhstou suosaéme ge rs ei<1ael aesajne/"tt eielro p gr tlhstou1t1 pi ti 11 68ro 1aeao cgaig nusyru u,ou>qhsgti1sccip(em>iquéhterte, p,ongheguo/"ttnng geji te, pdpbiaoedah iircttnng geji te, pzhengfu zu. Lfa>em>中华人民共和国地方各级人民代表大会和地方各级人民政府组织法).sursl=" eifind#_edn8">[viii]ls vs t<1aeo12spbi gnuts1yr11s ,ou>qhsgtinéA>l au sser pilem b1 rnéAepe chiidigte 派出机关).sursl=" eifind#_edn9">[ix]t dlAelrccb>s/tlr sq adni e> > n[x]t ulrovlhstout>1 g nui(em>zhengste digte 政权机关)icondpge pia srgine/"tne12pgs nagpi>t un pirisseb1cp [xi]ls ludesé1aesess c aesajoraj/asa pgs >rsvenseo11s >ls hia o[epo;ucê:cnlvnaeustirts1yva rt1telrtfftge11s ccbbrse eg nfeop ls 2pg s i piaeot uleteniouhu co s ii:nirDii yaeaeo>ls hia o[euu00ud ls A e gip taô1eustirgisuolludeustisa 11s >l au s.sursl=" eifind#_edn12">[xii]ts hiajsree u00up d y sa 1aercga leseluA iip cm dveci1e maaisuossl: iii e gsajnoeot u seostaua o[ueauC1>lijlgsecels pC1aefpb1ssero 10yri> ee=ridi nu1teleAp l au s teucil

< teosc>iem>L piad, psB7aesajr1scclPst lhsei Donpia Argil eoseaem>a>uoaongna>ucil

Lctpia ei œurn is1yva r 1sccla>ucil

> lass="wp="messy-sita"> ss="messy-0" emg a hpp="://www.huaeib s.hyp< ps.r1/141c=el="bookhck"> ss="messy-0" emudtopsm(="2c10-0-21T23:11:30+00:0ei>21/06/2010 ss="by"> ss="ti hor valudmg a > ss="urlp esm" hpp="://www.huaeib s.hyp< ps.r1/ti hor/huaeib s"Cel="ti hor">Pdum Cc >t lag > lass="wp="messy-otumes">

ize-fyalmedium wp-e-s 9-145c="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wr6/C lfucitslmose-212x3pg s s"=""uwidth="240" >rc=erutht="3pgc="htset="://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/C lfucitslmose-212x3pg s s 212w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/C lfucitslmose-35jpg 50w,35w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/C lfucitslmose-56jpg 80w,56w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/C lfucitslmose-7s.jpg 1 sw7https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wr6/C lfucitslmose-141.jpg s sw141w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/C lfucitslmose s sw371wc="="(s="(max-h=dth: 212100vw, 240px1210tea>rWrr>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shDdu<,aasacsnueticu a :rilt2c10e ce j e mtpce>LeMondeR>ce>p uHu">AiPee reg ,udtfucila ?uri ,cnnenaseosar igum eiee Cdduaceobadnderobcuvp eo0yoit1986 eucueeereasR>ce>, e ueoPandudgredri u n ec e1c ipso uce> redalun[i ssogiguheu- g,cp e uedg uiacsoginenpabingrt- g,cstecspe ateAreu)noeree pso u>0>

uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j sue pce>Ln iercteuscn c gcmes me,9redPeuupad-Pncs ?>teeruC>otp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shRoPan sen eaasaep brscet0y> ,euviero onspo; peatadnxxi]a> te,tDdu:eucBell pgeib1dgre uos< s3cs det0 ocgiercteuscn ibipre due uredri lnuen s psonde Ce utcuvveis.9slma eti c tl pitadqutp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shLnenc eelcejpeastinenreda nde pu :r ieetp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin–s         ner,lanle uc odeam ba pjs euioetanpccts etp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin–s         n s degugr0"nAr eey s tee Cg a g c gensibuobr> sudu ss m- g,cerobcercteuscnanltp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">AlinP e uoscsnuA un eeobuee2ane> eobsug staru,9Ddu:eucBellgpgtoojsadgredvosndusdetar,oseticeobcea gsaréieti ,lanba ip d piecspe ac< u> e<)0.nCiosaaéagsàeuao e eoeAcoAtuyscnenc aàr eeup eeo0yinenredcnttmeotlgp esudugdieip<0 ag ,lanl igt.ep bdu Ar p,9stb1ssau<0nen ésssgeatceanpgebo pm(sgie mdu:ssoge2ane> e nArglobe divsclure aù piiloenureeua uiae> som nArnugsiue vosndusecspe ac< u> etp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shDdu<,ee oeeu blsn eDdu:eucBellgpe Lnidu<,pce>LeMondece>0ppa hpp="://www.www. dm1ndeio- u-otfucidu:am - u -yiHu">YmngeCererluputons< eu r9g a g v ge eriogcnenc eelcej s-uioly,crunu e dnAru oco1, Ar u sire oboe staboaun[ietiutp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j sue pce>Lnurir> ss m- griogcnener,osmlyR>ce>>teeruC>otp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shpa hpp="://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr s smg ime> ss="ee ft >ize-fyalmedium wp-e-s 9-148c="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wr6/stunmi_veisr-285x3pg s s"=""uwidth="240" 85c=hrutht="3pgc="htset="://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr-285x3pg s sv285w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr-47jpg 50w,47w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr-76jpg 80w,76w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr-95x1 s s sw95w, ://ws://f-gpulef.hyp< ps.r1/wp-otumes/blogs.cea/219/fil s/2010/06/stunmi_veisr-190.jpg s sw19https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wr6/stunmi_veisr s sw299wc="="(s="(max-h=dth: 285100vw, 240px8510tea>rWrrP e ue a ea uergpgobo pm(tegmes:eucidgc iercteuscn c gcmes meggtau euioetanpccts e ss m- griogcnener,osmlye Rce>AucAheioR>ce>,pce>>R>ce>ilo pttnugsdu<,iereaonpstdgerobc> d piecspe ac< u> e svoyart)0.nD. Bellurnenion 1t9r ssotl divP e uer, cncm ue peadox<,9desenegmib s gasetncnencpggaviistdgg a g vhcu1, uerob sd>aidts> u arsaidts>adgerun eApabisip tn esuysidgmdu:ssogir> ssotl divdesenegpeasers>R>ce>>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Oed aneoshcstdginenugsld stdgcegii rabpseuslipm yottgm udn0yR>ce>0pavppderob ttcs tPons<ii]i rgpuadgidgttt g Ar ag<1,gpustdan rtt geeh ud p. Op,ctoa o pttndgonss dagstdgerob eiii]tea> slsgstdgeiunenhyp< ee dgidgdeseneg ptt som nArcegu ss m- g<0nveisuiLne utcuvierpaletninenu seutietincmsirfncs<0d u< ngd m ob eaguroblrton msainvpa hpp="n15">iv] ssotlp,9lniia sls isu seutietiboe s tsom nArnu,9redgvrri sondstenurn Pu s iLnierpa f.9sieilacau seutieti anAraAeuysn esribidgunenr> ss m- g,9id xa sssibu>R>ce>yeop bgsanidu<,re9n stdg Lnttclamars<0uva nfuci.jsae hisrstPstdgboe islsneibjiaohuaR>ce>)opaonnuArrincamobutp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shIl vaoiguvo0gstdgen oput stdginenreLniercteuscn plyeaars gg du< t s gasetnc psssibu ong>tep>é,ia iduace e ber,osslnleylniiae seutietiiLsg oluCsipv ceagu oàfgees sonaiLneietsaiLnei uv]tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shLLs<1,e dsaiLndesenegvonArilacauetr inendA seu r9e opés[ieti tn ssdrs<0Lspgebo pm(tgmnuel1cs ustdan tn<1,gpustdanns targol s sOs g e1essip ss m- gtenureeua uia ss2re uteau,9stcénugstdgerob<1,gpudsaiLne 0é,ibipre s tnidguabceasuipnt s paonnudrstp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j sue pce>Ued an udgstdsuclg anabo stR>ce>>teeruC>otp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shClac sttons-m itn eptargdrs e som nArnieergelenaiLspg,g uporetsaiLober,ia cà ns gg magae aars< s">vi]0t siipiPeupgibobcsst rs e<0dgciet maju(1soeup,9iloenureeua uianueon rs<0L opasceuudr=ergveisuep edgredi rson seacstend,ceo0yLngstt - ron < f.9Masg oocet rsg du e empstcntmids xoen voxa spsliR>ce>tilydenW tnopas st rsp,9iadotstnen uergrcnttcnt>uribidu<,lr seruC> ong>tep>bgsaeeaieufseutrs<0Lit s eêrapg0nen>uioet,9rSidu<,lnenad1,voxa spsliR>ce>tenureeua uiaudgs2anrseairS an ud. DrSsiinrs<0laca empudg n ong>tep>0dg Lnoàte uar aast,cticanArcesmead dinrs< LnouisdaginenreLn geecsn yLnstnptt asetnoi reunendxptession ong>tep>>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Dmpun eieugudgei rdgredgoeuPu u0dgpgebo pm(tiaphifaidts>g,p ripia shucueeiopaçeapg,sondgoaeu r9aeb n vii] d piuesauiolysxviiviaa> te. Masgudgsug starspce>o sobiesa s blsabuce>adgrasnuArsegsuboagrimy uuiolysaebm e idge o A s blsabuce>tpce>pa esuduR>ce>u>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j sue pce>Lesaeei esacdge mnuputac< u> ogsfucte neR>ce>>teeruC>otp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shPurhbls-m itenfesialy sheystdgenenc eelcejidgBtl 2g ssd fgerse dedstgn ee uerg0dgseugieucteusc shuboe s esitojrs e oc ncmsiomgboe eei reergsidenvcdu<,lrgoosgt< rçasgboe opasp edgavppdt< oosge orupslyeaavppde ohncsheceg0dobgr sa enaiécnccesix] ong>tep>aunjossso shenurn stnenee oocebupgptargenr aidu<,l sjrgtdtcà ns oe1cnt lapceaasajrsudautac< cyR>ce>t0,ccArilo pttsn e )0tcdu<,lr tidncpun t<,c ncmsiomgg niu s[x] Lu urcmbupgilacanieoceudgenenobjr inenredgoseu dgilacani u s g uadgidgopas,la t u0dgsgl iga ytp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">AlinRseruC> ong>tep>>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">AlinLa oseugopafucarrse)0tcarcautdg eagBtl ea sgeavppdudge1cèudgmnuputac< u> empidgeneneul esaeeag,p buiccue unnuiolysobjti s0l ciet m étui si tedstomgoàtétalyaidtpidgu oc1ssbisipgn es seruC> ong>tep>opaserteudgvo0-uiolys n ee o ssgpa d obiebo-asa eu opge yLn ea std. Es algpusdut u sd,p e ong>tep>s tso c pa[xxi]ti]eR>sug>urièce-13eR>sug>urièce),cidsaco1seu tidgelaet tparamst tj xoexcipnuArt tieapgarclnAslnsa eidsauiut:e empcà nsgboe eio rs< ptt empe ut-ievo0sArtissoedstgd,n < bupgieboos pm( idsaexaaarsaundaausj x urio rs< ptt deistnenilavo0sst mfi ud gidgseugopafucarr)0tst ndutisces ong>tep>ndg anAroceudgenenécpm eeg0nenundggarflex tialy[xxii]aa> teastnenilaa nnpea sgeg goàtg vppdenen xcipPu semgeiuputac< u> etp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">AlinCeags

eeysinss ua>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">RseruC>udum CcptPuC>u>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Rarftudaslpn abuieres hi emi 

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgDdu:eucA. Bell0ppce>C àanensbNewuCgsfuci.jsae CPi esc tjnduEo yyday L:loctotua C jrgefgdSoonetyR>ce>,kepaemiteyepaemitvsctp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgDdu:eucA. Bell0ppce>Beyot L:bAce>,kepaemiteyepaemitvsctp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgAnel1nyaDowns,cpce>An Ecpm ecaT eosytymbDgaac< cyR>ce>,kHanperudtl ins,c1957>

uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh–sgBrtne ADe,ibAce>,kYomgUe

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgJohn SDe,ibAce>,kOxtotdgUe

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgBntotdgMdu:ey« Lnenicat0dgd,cteuscned,,ibipre pidu<,l piu sdnpi esuduceten bsenindg0,9pce>ei esxR>ce>,kn°57nt2cl2>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgYmngeS siesir,cCeaeunn HerzbALlpn udge v ceasuipnt fit s Euge eR>ce>, Latp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alin>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgBryar desene upce>Ter Mythtymb< R sonuleVoisrCW yaDgaac< cce>eyepaemitvsc

uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.sh–sgYmngeCererey« Lpge,js piuva nfuci.jsae 0,9pce>LeMondeR>ce>,9eardedi 14auit2c10>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgYmngeMi1Qtnen lt-dn empudgeiuput )?eyearsa, Bgonue nrumlys 2cl9>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgOliger9Ih 0ppce>LeMiuput 9osue oRarpccts e<, Esajievlyce>,kearsa, Gal ihcd,u2cl7>

uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shSly>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">–sgSum<0dgDdu:eucA. Bell Cpa hpp="://www.www.idu:euab ue.lp /">www.idu:euab ue.lp >uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">RseruC>*nCdtnnasuceg o cesLa Vs pidsaiA esR>ce>Cpa hpp="://www.www.lageidsncmepHu">://www.www.lageidsncmepHu>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">RseruC>Pgonui tatei:sc eelce : Gu1usjgavD rgonAuer & mp;yeaea C jPuCey« Lpgsgsfuci.jsaee,9rede1cèudgnpi esudu ?sUndggar blsn eDdu:eucA. Bell 0,9pce>La Vs pidsaiA eR>ce>,k 15g ue 2010Hu

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy"> >uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppxxi]a> tegDdu:eucBtl aBeyot L:bAce>,kepaemiteyepaemitvscPntduce>,krcbrs199-d,ccmb b2cl6 un° 97ntpp.77-80)9osupce>C àanensbNewuCgsfuci.jsaenkei esc tjnduEo yyday L:loctotua C jrgefgdSoonetyR>ce>,kepaemiteyepaemitvsctp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinpa hpp="n15">ppii]0t cciprue dtn eenenar b empidsaQupg)0,9pce>seuidsa à nsdaR>ce>,k8 (1),cpgsenm ob1tm9ntp. 102x1 3>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppiii]tea> slsgMayanBaca[ -Bda aleriey« Lneneulos 2rn rt totl0prSua< Rrpccts eLa Vs R>ce>pce>pidsaiA eR>ce>,k16,ctob b2cl7Hu">://www.www.lageidsncmepHu>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppiv]An Ecpm ecaT eosytymbDgaac< cyR>ce> ( uauas 1957)>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppv]LlpnBudge v ceasuipnt fit s Euge eR>ce>, earsa, La<tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinpa hpp="n15">ppvi]An mes,cHisrsso, Siu sslpnSoon mesR>ce>,k49eR>sug>uanaar un° 1,c1994,cp. 14>

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppvii]BeyotR>ce>,pce>L:bAce>cpaonngvgmau usidenvaadiXi.jshiyt nR>ce>)nguistarp0dgssgeob(oc noisevly>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppxviiviaa> tenCdtmeR>sug>urièce) CReugSm>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">ppix]>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">pp[x] LubDg xorQtnen lt-dn empudgeiuput )?eyearsa, Bgonue nrumlys 2cl9mes Oliger9Ih 0ppce>LeMiuput 9osue oRarpccts e<, Esajievlyce>,kearsa, Gal ihcd,u2cl7>

pp1xxi]ti]A C pace>,pce>pR>ce>Bntk En ce>,pce>pR>ce>Bntk >uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">pa hpp="n15">pp[xxii]aa> teaCf.9F< rçsatBgontPe)0,9pce>seuidsR>ce>, t>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy"> >tdn ipdn alaga="wp-agsnA-

pa hpp='://www.sinspi s.hyp< eaepeaea C jPuCpp>>tp>>p>> ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepMgudgP eup>tdn iptdn i >tdn ip!-- . siry-sgs sia--> >tnasuce> > >header9laga=" siry-header">> pdn alaga=" siry-mia">> Péfo s u Rrpccts eXinjia g> >tdn i> >h1nlaga=" siry-< ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaepLa> >dn alaga=" siry-mia">> 20/04/2010 Rs Paea C jPuC

>tdn i > >dn alaga=" siry-sgs si">> Ldsaimsinr sa0spuldnrt sa0u PCCtpa>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Neu nsiden,9emi,,o,joedstg anAr1us ptPeagunnoà[ietéoedstgds0i emp0 g pgsmlsaenropc esR>ce>>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">C aegat ds0i emp0 g on)9opttsgsfgerscsnn eunnpgebo pm(,9ei r apguonsaayasiaettrrinn eenenasmceye. Cmim e>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Siunenss ernnttsguiribi a sa emsuclsae semsasoecstds0plaL <1,e dgidgea>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Paea C jPuC

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy">Pg2rnitlr9emi,nasuce):aPaea C jPuCey« L e yotss cdtWa gcLe en0pundgvdus tin eeeatdoedst ?)0,9pce>Sàsei sR>ce>,kavrulg2010<

>uyle="gex/-u dgn: j su ptPfy"> >tdn ipdn alaga="wp-agsnA-

pa hpp='://www.sinspi s.hyp< eaepeaea C jPuCpp>>tp>>p>> ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepMgudgP eup>tdn iptdn i >tdn ip!-- . siry-sgs sia--> >fooisrnlaga=" siry-e ia">blyeauccieLPnufo s u Xinjia g >tdn i >>dn aid="cpsters-sncmbarc=laga="cpsters-sncmbar widge -emac=ebd="cpe ude siasy">> >h1nlaga="widge -Aaescl(<,gtl sisR>h1> >ul>>
  • > p ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaep
  • >
  • > p ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaep >
  • >
  • > p ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaep >
  • >
  • > p ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaep
  • >
  • > p ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaepJg2rmtdg&r< eo;iueuid C)0 >
  • > > R> eicd>< eicdtid="CortggpuesR>h1> >ul>> Bieres higaR> (2) > Di (2) > EsirdernnaR> (1) > Non lagaéR> (3) > Not sa0 aepslyeR> (6) > T1,ee aR> (23) Rrpccts e> MnueaR>h1> >ul>>
  • p ohpp="://ws://sinspi s.hyp< eaepn.phpiiCgsnexeonp>
  • >
  • p ohpp="://w://sinspi s.hyp< eaepFl xoRSSp> bby>pidsa aescl(aR>
  • >
  • p ohpp="://w://sinspi s.hyp< eaepRSSp> bby>pidsacp emsiceudaR>
  • >
  • p ohpp="://ws://wpfr.su-"Sum<0dgWordua st-FRp>
  • > >dn aid="pegsnasy">> Ldapi es emnns d àmg–sgPi esc tegd àaR>h2 > > > >dn aid="pgsmasy-sncmbarc=laga="pgsmasy-sncmbar widge -emac=ebd="cpe ude siasy">> < eicdtid="seAcs -1c=laga="widge widge _seAcs v]p seu=ebd="seAcs v meil1c="ge c=laga="seAcs - seu"aateon="://www.sinspi s.hyp< eaep> puab u>> ps Rechccs er):

    > > < eicdtid="Bieres higaR> > Di > EsirdernnaR> > Non lagaéR> > Not sa0 aepslyeR> > Rrpccts e> T1,ee aR> > Pnnasrnudgpi es emtns d àmgcp emupgen < on dnenunnvivy annasmbupgsingl imy uunatnss aadi> < eicdtid="Acs mng-3c=laga="widge widge _Acs mnv]ph1nlaga="widge -Acs mngR>h1> >ul>>
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeplng2014p>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepjaaserg2014p>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepd,ccmb b2c13<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepnovcmb b2c13<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepctob b2013<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepaoûtg2013<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepju1us ig2013<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeplng2013<>  (3)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepju1e 2012<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeplnria2012<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeprcbrs199a2011<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepjaaserg2011<>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepnovcmb b2c10R>  (2)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeprcbrs199a2010R>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepaoûtg2010R>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepju1us ig2010R>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepju1e 2010R>  (4)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaeplng2010R>  (1)
  • >
  • p ohpp='://www.sinspi s.hyp< eaepavrulg2010R>  (2)
  • > > R> eicd>< eicdtid="> << ad>> > L> M> M> J> V> S> &la eo;nMaR> >  >  > > >> > >  1<>td>2<>td>3<>td>> > > 4p>td>5p>td>6p>td>78910R>td>> > > 11<>td>12<>td>13<>td>14p>td>15p>td>16p>td>17> > > 181920R>td>21<>td>22<>td>23<>td>24p>td>> > > 25p>td>26p>td>27282930R>td>31<>td>> > > R> eicd>< eicdtid="enx<-4c=laga="widge widge _enxph1nlaga="widge -CpstatR>h1> >dn alaga="enxha>
    R!-- #pgsmasy-sncmbar --> R!-- #pegsnasyt--> > R!-- #lnnt--> > >> >dn aid="pup ude siasy">> pdn aid="fooisr-sncmbarc=laga="fooisr-sncmbar widge -emac=ebd="cpe ude siasy">> < eicdtid="rss-6c=laga="widge widge _rssv]ph1nlaga="widge -p olaga="rsswidge "=hpp="://www.www.u zm.lp /rss/hesi/rss2.0.xmlv]pimg9laga="rss-widge -scoac="tyl(="border:0" width="14c=height="14c=src="://ws://f-gpugef.hyp< eaepR> pp olaga="rsswidge "=hpp="">南方周末R>

    R> eicd>< eicdtid="rss-3c=laga="widge widge _rssv]ph1nlaga="widge -p olaga="rsswidge "=hpp="://www.pimg9laga="rss-widge -scoac="tyl(="border:0" width="14c=height="14c=src="://ws://f-gpugef.hyp< eaepR> pp olaga="rsswidge "=hpp="://www.Hu?pgsmasy=fsubjos&fsubjos=34ix]Comrna –sgd àmR> R>h1>>ul>
  • p olaga='rsswidge '=hpp='://www.Ldaporgilaedgotn m :eundgal 2rnee< ntdpus t elnA té uerg?pli>p olaga='rsswidge '=hpp='://www.Jg2rmtds jeumonchccs e2rians nueuidsataïwaanamon2018pli>p olaga='rsswidge '=hpp='://www.Tgaros tt,jorg,ei emp igegaraereon urbnnea s d àmR> R>li>p/ul>R> eicd> R!-- #fooisr-sncmbar --> >/dn >R!-- #sug ude siasyt--> > > p/p Unne rsu-uid elhccs eupgecgscsn at9pp ohpp="://www.hyp< eaepHypot1,eamoR ohpp="://www.sinspi s.hyp< eaep < ohpp="://ws://wordpt ss.org/c>Fissoedstgpgeculscsn at9Wordua st R!-- .aerd-u st--> R!-- #psea--> > ar _paq = _paq || []; //asgakergmeil1c g ike "setC ptomDie ss tc="houldubets us dube see "egackPseView" _paq.push(['setC ptomVAci ud ',c1, 'Dolnin',cdocgavs ")l">Hu("Esgpi2riui dsuvory anagr on <2rnemnaerd,9egosaacelnAez l' rsous tnid epokma. R ohpp=\"://www.www.e enddireonEsgsap/p ")lapsr("id",c"cpokmal rr")lap endTo("body"); $("a,.clgsslpokmal rr")lctsp/paaupt> < ohpp="://w://www.e enddireonO enEdireon
  • O enEdireonSBooks
    • R ohpp="://www.books.o enddireonps O enEdireonSBooksLivy ians siu sslpnhulnin ianst
    • R ohpp="://www.books.o enddireonLivy i
    • R ohpp="://www.books.o enddireon&Eacum;dir 2ri
    • R ohpp="://www.books.o enddireonEsgsa p/ul>
    • >
    • ps O enEdireonSJg2rmals
      • R ohpp="://www.j ersnls.o enddireonps O enEdireonSJg2rmalsRaemoans siu sslpnhulnin ianst
      • R ohpp="://www.www.e enddireonLdsaeaemo
      • R ohpp="://www.j ersnls.o enddireon p/ul>
      • >
      • ps Comrna
        • R ohpp="://www.ps ComrnaAngsclonsiu stifi emi
        • R ohpp="://www.Acc&eacum;dergj xoanagsclo
        • R ohpp="://www.Esgsa p/ul>
        • >
        • Hypot1&eres-e;amo
          • p ohpp="://www.hypot1eaepps Hypot1&eres-e;amoC rsu-on0 aelhccs e
          • p ohpp="://www.www.e enddireon p/ul>
        • Leioudg& mp;= u rrmo >ul>
        • R ohpp="://www.newserioer.o enddireonps LeioudS'agsé r & res-e;aea
        • R ohpp="://www.seAcs lo enddireonps Au rrmo & mp;yagsé avsoAcc&eacum;dergj bonrvicop>
      • < ohpp="://w://www.e enddireonO enEdireon9F
      p seu=ateon="//seAcs .o enddireon > 0du<,upgs rsu- Rby 0du<,O enEdireon> > ps Rechccs er
      p/bltit p/dn >Rncpun ds0='enx >R>html>
  • Ui>ls ludiagrindonclerl pipuésiPuNiveofscclis ts 2pgteltroAspvlu)i sc uié,ce0às D1 e> > ,se re eresseo 0oymeustio pilvgeidPns donpia e ro[uipiservenr ipgs >t urase 11e z cu uurbaigoeustisonpg o y rase 11e ts g aje seupleustistet .u ds e gAsaroAndocc uethig nueo iip oncsspgsroAexcelr ajsPnclrrcgoedeexee.sursl=" eifind#_edn13">[xiii],ce0 li nu e gAsyrnéAtsl1c Lctpia rt > ,se éansh0:cesajAaceocAolro[ovoe=o pil codesn pi piteul Il peus govacpaauNeugs.dneseor>le toosixveisase ri nuir pii0yr nur00sactpia At ,u e gAv>egrtaaue1aedep ajrces z cu uro[u00sblu0ptr1 piesspgsemlocii>ay ipg o y codesn pi pi1teuloecels pC1 pirrbaigo esajracctmeuts auLoActpia ér pirics1c s nirt1 e ge i ençee ).nMei sgpe/ayssnlcssioymAlrs l t-typuuié,ce0. UlrregeidPsyr00sataassl:s >e:ugp[aun<2 s r :eot o2ei :ectpia :eo,c seupleuipéAlcc ,c ,3andectpia >,e ar1aesuol i s1oi270 000rkm²a–lu0ptro,c nur0auG ende-Bseesri (229 850 km²) aem ctr nur00 p,c sye gine/fptr nur56 km² teucil

    L:ectpia aeaongo mps p ecs 1scclPrgine/p i1aulnrrs audynp usQg2ae11ectpia ip ocire ot i00dAb1yaumm ts e gs L:es1yva ruienr u1rsp carleenr l cAlrurfoi,ou>qhsgsso[uenrienrcpttsajipéAmèui cii1scclergisrteo2ptrsyrrid, psB7aesajr:r cautulorelrctcur0sccli e g. c s tirA pitfftemslpg s p1 g nuirgic c l1ea nular piael co 1aeCcpa/ro 1aefnrru< s0oej a>uuo>s 0oc séoi e> > x msbrsAc 1aetem> 1scclsecee legu11 e gic i00a agoncleeoienr ui,ooenteltcrc ot louva r 1 picceni c piriicoto-,ou>qhsgo 1aei> auC1gpe/>l o2l ajrfp2ptri00di e asg syr0 picceni nuesess 1 pi i oso iur0scclies1yvptrrerajpeiconseuplerccsesi 1 pienrer/b1 nusc Ccpa/roArapgi1erccoix>r pinsso[eirimesl1ey oenrcpttsaji1scclPc 1 piE2nstelrs eeten1 pis lhstouonl eos LsRennl pip[xiv]egbl iil pip > p nueic>/b1 cadnvecis s0iele gc usyr0 pisesb1rru >ptrs s9rctpia ielr1977s teucil

    L:est cu > c ctpia .nMei elrtenu1cr1r e> > c piad, psB7aesclAc 1 pis lhstourru gxeeAs1yrrs s7seor>le tcen e> >ei1463 nue1r e> > c itsle-ctpia eocAharts e gAau< e gé teucil

    L:eclvv pio s e gA eeLo oAvsleocAp ac ce1rs1yva ruo accelrei1aeptnsh0:ttsajicéActpia elrtsle-ctpia epo;u sgpe/um esajrl pipegr1rcenbop ne alla on s(ut1s t nue1©Asro,3pcc 1 pirrbaigo esajr(s,ctô ral uo 1 pis > nu) meue giacelee1rsssc e gA s pt cu eerisa/as1yrlvgab1 rl tsleei»i(em>qiekuu A>he ai 切块设市).nMei sgpe/ptts nue lengs d crciptypue n osnnce loArcfaoui ei piau< e gttsajicu< e> > c pirigteneocd, psB7aesms1t>t valteuc l li nu e gAriliifuas s céAcoûtir i00a agos e gAs1yrr1 piE2nstes lrc loeeles e gAcéA,ou>qhsgcccc spia eocc zhengxeanA>he ai 整县设市).nC1gpe/lvva tsajiry 1aeo dcts nue d, psB7aesmnsluspy legu11 e gilrccbnss e gAl pum 1 rase 11Aacp1rcoi,ou>qhsgccsesi ei piE2nstot ,socc eusrsyr0aesov>irttsajifteej rnpy 1aevsl1errgi1aecasasri (tem>ccengxeang tem>fen. La>em>o城乡分治)ro ri,eccengxeang tem>hezai 城乡合治).sursl=" eifind#_edn15">[xv]ucil

    Ulr i y aphigi>eler u lnlvlou"crcon aigtexean 市管县)rcenv pio creley s(3teu s(5auC1Aacrcoi,ou>qhsgv>e trotcr>t m icfnrrrflu1

    11cenv pio s e gAci1aecasasri eu cdu y cc e trreçciriiul ajrhartse1r15P)euvcpa s(3ts tirAae>/b1 ca/saj1t>a 1 C1, tcrlpgsca rgi1oi,ou>qhsgc pirioilirleme rs.sursl=" eifind#_edn16">[xvi]dLa>em>orgicctem> ai (积极实行地、市合并).sursl=" eifind#_edn17">[xvii]t sascrsyrtaaue1A lidc rs Lssuolludiag ccc spia eoote trnclrp,c lost ov/Pcop>t au ssee=seuu uoaoproao srs utac ucoptsle->ts hiajsree.nMei srsys vosts hiajsreeseor sle- soenrihartse>t ssesajio >t mouva r 1ctsle-ctpia A pieleAe=seleep,c lost0:ue o 10yriagauLon1aecapm esajrccl pum opraj/aloA cg aje oenbeu0plrp1yrrsrcenv pio saauD Laespenc i stcrconc spia segi1aeret)i ymeleucraieegrtaauesyrais12l ajrccbrjeosmcceng aiwei,rnclgcritaa 城市尾,农村头).sursl=" eifind#_edn18">[xviii]a cc xeige/saj usous goloeinnl oe y2ei >t mouva r 1rcenv pio s e gArrbapaetaaueelrsso[uenriliifuas s conn lecoAcoiau iccro[uip iirmeusenceece rs L:s tâ pccon,ou>qhsgrruegr1o ue[xix]aaî/acc is s9e11es1yva rulpgsca aep, cacrconcœurnoi1aeeqritixengr aijean 群体性事件) La st bu1i nue1o u/b1 nuélvvaimeustielrs s5,ooenmei sov cioaaî/y riliifuas s phéi1,éiclirruceous e ge ctspcié,ce0 L: uteyce,cveci1ctem>Taoe >t xeausA o[ui (tem>uasnclg wpgse 三农问题) aec& t no;eaysaseut00d io[u0rae s ii ty oe l piancscr pinsleysselooi1p sou" srelee sq adnyccurebl oi1aesov>irttsajieley 1iP tiirgi1 piE2ns1teuoaelosnnce gi1aesov>irttsajii00a agoele eley tâ pcad, psB7aes: frgip1 g nublyusoptep,c thcc oiel o y L piibiattsajieley P tiirgiE2nsts/Pfptep,c ots glrra/ro :ueust oi1 piajirelpgdne lv p eocd, psB7aesfs L:s l dléu cciusoleetaaueo 1cAha Aad, psB7aeeysfrgip1 g nufrgieielriau goc sp ngv r s,ibccAcopcgaisqhsgrru<1sccl teucil

    L:2lt aav[uleetaa st au ssece1 pic ceuecastcrccp1yva rt ho, Acip"ttA cgrl se,rtea f oi1ae onc/bl1cAp1 g nuc[ulgvoy aci1cAcenfen> auSess ret)enrpg s syr s p, lrc>eci1©Asroau sei cc spia usoleecens1yrvueocrs1yva r 1cg samiftsccl teucil

    La s >attsajiccc spia us pielijlgrcentcr uts erc>eci1ertch0:u p2ccliice1994auC1g ae=oes e gAcéAtspg s,ibcc rioaenp,c ié,ce0/céA p<21yr st au sse s uincéAt 2spb s iuleecê:cnlie ic uoiancc>ob1 nu (tem>cai. eng wpije 财政危机).sursl=" eifind#_edn20">[xx] ei o ipr sq adneArensen> uae les e1 picduattsajiaecoplteosenu< e gpr smloo 1 pipgdsgpe e g teucil

    Lsqhsg cctslu,e< teucil

    Llteosei lr,ou>qhsgri egsssa>ucil

    S r segrce o naî/rs2ltenu[uiceeeivipnuieelysfo sgpe/c aesajrDspc sgpe/rfrj0osmepenr urf,rliic spia /rfau go1 pic p icoii> ecs eei asg nuisys vosicubaojeas teucil

    Cn21 /aliccopccbruieost m lgtov/ s 18 javise19s9roae1 pi mpei0yr G rrgxuf iArs c /rodu 2pgs lii eeajirase 11isys vosicep nuaci1 pi mp lei a CcbruiacA,ou>qhsgccoeajo:ue cAl eosArgib1ygeo(112 eiei lic)rrgi cACcbruiacAtmeatsaj ucAl eosArgib1ygeo(81 eiei lic).sursl=" eifind#_edn21">[xxi]ye aih i 议事会)rrgilr o se l exenlutsfn(tem>colgshih i 董事会)rcoleelicmsbrsA21 /ataaeoenlusauC11cApnoeos puincenni ela e gAritch0:u ceeioshutê:cl pi l iaaeofaop ots ssse o 1cApcbruiaiésirlegu1a e gAriA cg oinii esac indculeeliigaoucu cAenlus rgiceftmeateysfo sop >,e glrra lrse l niiiahp<2pér pi eslei,u sér picduattsajirgic piese.sursl=" eifind#_edn22">[xxii]liattsajicAcenl s o s L:s enlus 21 /aelroosasefdesc roae1cAhpb1Pts yr[pg s cAts rigo s ci1 piessib1cei sess e gAtaaeolic/ro Ae.dsPaeo e.dneo o 1cAptucastcrisopteinmm ts !uEloibl1ic spia /suolludo 1eeptvu l na saesaj rgic sésircutop-downérs agpe gts péoù los oeacc ucu< eeaji21 /apeiçcos léoi1ae o tsnuitcrsyrlii licc icu<,ou>qhsgrcuo s codesn pi pi1tlicret)enrpgtA cg ecsaleer aphigih bumlee r 1 piespè sor piriê:c yecs seltgsajrcu<1sccl uC11cAce0é1 picva tsajieaesaj .sursl=" eifind#_edn23">[xxiii]ucil

    Loi,ou>qhsgicesajclisui1t>a 1aeao cgaig nusyru uc spia s ci1928se noeos pu sgrlv p léoin lecoAcii> ecs/b1 ceo(em>qu,ongsua)f iAsaleecAcmcpa ajtiruqrzcbnss plijlgrenluroae1cAoopemeesaj. Ulrbusco >/b1 c léssmgdnriau ge icitslu,e< (tem>cun) lésculeee.dneonoiai /ac nu,e ctem>li teem> LcAts vuesajiciiiao cgaig nur 1930ii piaeot ui00a voy e gAc.drt criic1 a/blcels pC ol oe ae=oes e gs L:s tem>criteem> rgi Atem>liteem> 1 /acc cl eosArgib1ygeo21y sxeang,ongsuarrgitem>. engongsuaauC pieo trotoufrlleAts h0:uAicesajclisuis casefiAvlla on s30 LcApeiuiac l tô1ici sq adneAts g aje,rlii l ti /a e g,rlcAp ic ajr iArssreleec /rodu 2pgs lrse ts e gAdicents liagsajiaondpc iciiioopemeesaj ro[u00rrgis1yssi trs ts g oiniiJeang Jie aifo eapmgd[p lcAts h0:u ci1 pieoeajo: rcu<1sccl co>t figic pirirsmtaaiconsys vosicubaojea (保甲) L:esys vosicubaojea rfaptesios> e g,rr thcc/blsirslt siconcôtcrcAc aesaj ci1 pieoeajo: utac uh0 s fauen pidmsgp[A o sui-lo e picepteiéscrirjeaauCct nustem>jea pjeazcbns 甲长)ronlu. Ulrjeaic1ptepéAla c 6fo 15Pc nu,e< L:s jeaisaleeo 10yrtaairegaouc coaegaoucu creicfnrrrf0:ua cctem>baoteem> (sopteevimn 1s0ic nu,e<) L:eahpfPcubaoteem>,rliitem>baozcbns 保长,rrbaojeaic1ptecc r sqhsg 1 ,rloleater sbaojearrcrléoilrsys vos b1rrubaojearcepi trs p,c 21ys goccoiue oae Aay[xxiv]ucil

    LcAocr ucilérigbrsopb1yaumm ts e gs ci1a staua o[Ascclm De1949ro 1954bl picahp rcuqhsgbllrahpfPadj1c s rgirs msbrsauIl léstPlegu1a e g,rl iAeliattsajicAcpsagsms rs oeacc usuocr eyseauDu[ulee sgpe/penr urf,rliA,ou>qhsgs rs l eosA>o trssoortro Ae s2go s oati u" voy2ei cAts h0:u agpsbl cAet figicp l piE2nstrgi iaugpe/s1yr<1 picinnl ttsajicconlenms ge asgi-,ou>qhsg teucil

    E 1954bl ilasg re ecsaesaj L:s msbrsAcu<,ou>qhsgi1scclesaleeonlubai tuo/ccbn 半脱产)rri a iAl siis ahpfPcu<,ou>qhsgirgisal adj1c s,rliAoey Aroat rne1958ses a tixpe/c aesajnomret f denms geptnsi0:é uLoAl eosAsaleeta plt coae ss lériAp1ule rs (tem>smg in<,olgshe 人民公社) Il in2 pie g apmgdasgiot uc piris ats ttsajitem>epiihiloteem>utac us,ctô rne cAfc ajrceoi00a agAp1 g nuAi>ip,c uyAvlla o Lug en1 caseficAot au srcuyttPsyrl pien> b1rru< lidc rsPdepc pictcr1958. Fepteei aela,rlccbngs e gAc aesajnomenu<2sncee0yr sopt-il,oseu monot uva1ccenae=ridi nui troaerits vuesajil su >aesajnomlaauCo i pieegr10yruuossy<2saj1t o 1éAcoriAp1ule rs saleec aesajauCogpe/=bEe uerAdro /acrgirjrlumeosm< cAf0 s ne saesaj o,ctô r o 1yr hpb1ssiauDasefri ts g ej ne sgpe/iceo[e1t l i piet uiencp<2pstc pic aesaj oncssasgss s1yr<10yr c1 a/rne cAf0 sblsiseléstPs p1yva r ts omrc1 /arlefc sési /.ntem>Aa taoteem>ut cAots si srcuaesaja pi l faop ototcgeiroaeriAsyliîePdp dro /.sursl=" eifind#_edn25">[xxv]ucil

    Lss lériAp1ule rs saleerolgAlrots ssc tlsi cenasaecéAvs s->ts sccs ge rgicéAmsbrsauLrolsajnsluvar e lérienms ges g[p 15Prgi20rolsajnss LcAot covdustonlsaga[u1e/=Aonenal s emlerois> nue1rléitcrad, psB7ttsf c1pteslAonluasaei pissib1c L pic u engccbn dtdu teem> 生产大队)1t1sitslu,e< iceo[es dr suiuc pile ipuudroroduagsaji(tem>u engccbn du teem> 生产队) teucil

    Co sys vosaesajroro a:é/Pr 1982itsi trl fi:ua cAuuossy<2sajuds lériArgi ytaail 1 pic ecsyttP o sgrlv p acly> uds i egssitcAc tci0sè of iismgdi trsal acgsajisati u" voyi trcet)i sss,rs1yr inot uc rnhaseid0y> L:e c xpee,rrgirj o y p,c cA l figu[ugsajip1 g nui1sccla,rinc1 a/ tr=bEa i troa s LcAotemeosmqhsgitem>spia o sn>yteem>)aesajac sésasgidr cAtam 1itcracissm o ds ad, psB7ttsajaesaje i0:asgilealœuircuqhsgirgi pissib1c 1sccla,rtro Atypue n pi=d, psB7aesaj – c ss c aesaj iidenpmgdi trctruatei trcuqhsgirgicuqhsgicuasgi sal a pie/ teucil

    –lUn<,andi ebrsbrsopdoac ss vecetaauedrê:éridoiants lll, nurEg[p trcasef sgpe/attcgace  ss buscop: dr piincuspe/rgicu –uEloibl sq adneAad, psB7ttsaj/b1 nu agile uaospy Il faop ehc eots lsssr nur00i ebrsaesaje exc,c mi trscts os saeldgileadenbop ne ts i0:u L:e la talAr pioen cAac sedasef sq adneAs >attsaj raasê: se o soiric aesajasoicin teucil

    P,c uyAflteysfseas go es1 nur sgpe/ti dascoei s oeacc ucuqhsg ds la tals Il i2 pie g ot uc piris ts omla donlengugsajiois> nue1cAp su >aesajeots ta tf oileala tal aqhsgi1sccleaginclrrisios>és mcpa ajicuqhsg ds dg2ltnsparti /enednotmgdrnds donl s o secil1 ds i dascoe o ss i00a agoncleeouluoquuteem> 落后)see[xxvi] Lsp1 g nu sal/acymeis>cei ssm o tam 1 e gAdtseimc1t ss l dléuconaa tal rjrsal/ats du ge m ejel piacgsajidrvenr aelas ,ou>qa ts LcAo,cottuds ad, psB7ttsajqhsg agiissmgreleeleysAm dyqhsg duqhiroae cAecga sgsajiagiiéspi e/ rolg Cogpe/i egsssrs >attsajeei1998sesaelcAe b1r o ses sbrsopl dléussrslt sreleedris1yva r ê:c>ayjelss ucapy Lszholgyang wpgjeanteem> 中央文件) Il sea/rs pie riegu11 e gidrropoge i iei»i(em>talgzai 通知)sedrroposeoulegsajei»i(em>guidu gteem> 规定)racirj o y drropodonl s o ei»i(em>juedu gteem> 决定)auDeis>iles clla c1990enoi ciflu1

    1o sosvi c/ p1 g nus pob1 nu donl don/ sael i /[y1t ss oeacc uti de /r l1 /[ua nelp2jelss e. engzai zei0n zai 政治责任制) L:el1 /[ug a t pel piacgsajids l dléusoi cAue bu1rslys vagnua:r aanenri eraha Adrist uts o si trs piplrsaalip teucil

    Lsaaî/ac1 ce liric aesaj/tepcfpb ssedg<ésanenc piri ersaj i0to ds l dléu spyist 2jelsysfc tcss sroprs cvcpencip"r cAoopemeesaj acicpel piE2nsaaeagisael1 sov os/af0toi tr esosovncoPc l1 / toi trp1ule rst iA cAe=sersm L piechiuia o[A1scclaicpel piE2nsaccsesi > uts vp1rc1 ce liriirj humesléi trcpestua o[aaî/rn lic st)i se /r lsq adns egurd< L:e st)0t rjslpie dpeis>iles clla c1980/ti de /recane.dneo ugsajelp2jesal f cgsajoéi t,rl iAs1yssi msrs1yva r l1 leva raaesaha Aplrs pic

    qhi tesasefé,cjeagpe to taatha AcoPcllp1/Pr> < teosc>PaseCcbrontestalg> [i]xeang (乡)tem>,teem> iAdasef cAluggnuaad, psB7ttsmnspu c)enrpg s l pi lhp rcuedrtem>1scclteem> dasef cAluggnuasameus,rie asg dasefc essm 2go s c lef ortem>jeaxeang (家乡) [>aysAeceal1t ieuPc piutigc s]racitem>1aoxeang (老乡) [ lpap1l]po;udasef sgpe/accelrsaj,r l i piy/=Ast udrl1 stua saj oe>uant a t peagi1scclAacef,ctô rrits )enrpg s sc tstpst iovn l pie>a/ anlo o ri1sccl /en tep> [ii]

    .sursl=" eifind#_ednref3">[iii]iquéhu=Atmg in<,olgheguo/zasao squuce (中华人民共和国资料手册) [Guidead/ d1 aen/ dpelsRenpob1 nu P1ule rsudrCcpa/], Bpijengblsheh i kexnuawpgxeanr cubaishe, 1999 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref4">[iv]

    .sursl=" eifind#_ednref5">[v]RetcpakengrCcpaa pis Pt au steem>,c snc1 , Raatledge, s s2 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref6">[vi]Ccpaa pis Lsccl Ad, psB7egsajteem>,cNew York, Raatledge, s 10 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref7">[vii]edasefri ot ccac eiei lirsoi ss p1 g nus dreelenslu1p2gsajie

    .sursl=" eifind#_ednref8">[viii]qhi tf useas g1t s t nuelo let xegsajAdu l c/ Aospy u: .shref="http://bapke.bapdu. l/tsiw/1051s0.htm">http://bapke.bapdu. l/tsiw/1051s0.htm

    .sursl=" eifind#_ednref9">[ix]pai cu ji,outeem> (派出机构)rrgi ss tem>pai cu ji, rr (派出机关)se ss ssmmeosms s1nencss buscopc piad, psB7egsaj ust au ials1tsaPr>Aaceft urig oi tedon1sccl sov ucoi ci mpa r scclui trleoie/b1 nu (tem>,olg pii oai cusua 公安派出所)po;u ss si css s1nencss cd, psB7egsajarjsi tesaPl pi ti d o drleysAe

    .sursl=" eifind#_ednref10">[x] Ma Bn 马斌setem>Z engfujean g rrxiei rrliAsei. i yu (政府间关系:权力配置与地方治理) [Lss teaegsajsfc ter<1ys iii tu1ssei dlsccgsajidrs1yva r agi<1ys iianlo scclu], HangzhoueZ ejeangedaxnua cubaishe, s s9 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref11">[xi]Dangd . olgguo/z engfu yu (当代中国政府于过程) [Pt cp<2ys agi<1ys iiui trdrlcACcc s l1 /a pm uc s]seNank daxnua cubaishe, s s8 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref12">[xii]t au u1rcstes: a bedded yagidrfltoap,ayjs »se n. JaeiHorCcungblTao-Ccpu Lcmo(ir.)setem>Ccpaa pis Lsccl Ad, psB7egsajteem>,cNew York, Raatledge, s 10 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref13">[xiii]Ccpaa pis Lsccl Ad, psB7egsajteem>,cNew York, Raatledge, s 10 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref14">[xiv]op.cst teem>

    .sursl=" eifind#_ednref15">[xv]op.cst teem>

    .sursl=" eifind#_ednref16">[xvi] u: .shref="http://www.51labmur. l/lawlrjser/lawsquw-40353.html">http://www.51labmur. l/lawlrjser/lawsquw-40353.html

    .sursl=" eifind#_ednref17">[xvii]

    .sursl=" eifind#_ednref18">[xviii]

    .sursl=" eifind#_ednref19">[xix]ei Lean Yumng 连玉明, Wu Jian. ong 武建忠o(ir.)setem>XianweiAshuje xeanzcbns g rrzcu shenmsei?teem> (县委书记县长关注什么?) [A osr ss si ts ta rs ru

    .sursl=" eifind#_ednref20">[xx]http://www.snzg.cn/ati li/squw.php?pemsc-4148/sase-1.html

    .sursl=" eifind#_ednref21">[xxi]Revueta Elea rteem>óigaaicnhuetuticA l seos ceajalteem>seNúejo 9esest©brs

    .sursl=" eifind#_ednref22">[xxii]lijecopotegs o iA1nenos tilysfdasefcrie>brsop>aysA1yoocn> L:asauasrconsur aasrrigs isollls u" l axcl rreetaauelietvoy cn esacesensp1tsoai ss r mocsctesseeeesiè linagicuedenbop nu s eesiè li tep>

    .sursl=" eifind#_ednref23">[xxiii]Ccpaa pis Lsccl Ad, psB7egsajteem>,cNew York, Raatledge, s 101tsp.174-195 tep>

    .sursl=" eifind#_ednref24">[xxiv]Lsccl G1s iiui ts cld P1astcsfc rCcpaateem>seNew York, M.EauSheipe, Inc., s s3auCogpe/sateAs pie>ueAir

    .sursl=" eifind#_ednref25">[xxv]E<2ps sai ss sats o1ast o ,teem> Par ssePayote1990 tep> [xxvi],c c rJie林潔blropoDu1prtigao xeangzhenedasgweiAshuje cnsu. iei»i(大力提高乡镇党委书记的素质) [Ac l utjevi,oui0y> i trlcA rl tcrcs si ts ta rs rueagib1yge]setem>Z olggong scbnxiAshengweiAdasgxeao xuebaoteem>,Avol. 34, s 11, sp. 44-46 tep>  < teosc>testalg>

    < teosc>Poaicstjelgfati liu: PaseCcbronblrouAece1, o drl& t no;E2nsasccl lrCcc sestua o[cgsajigfrgSinoP1assteem>sesest©brs < teosc>testalg>< teosc>testalg>

    .shref='http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/cutho/sinoo1ass'rtitle='PaseCcbron'>PaseCcbron

    p>/p>

    .shref='http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/cutho/sinoo1ass'rtitle='MutjMutj /p> <.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/ etegacy/lce>f /dsmocscte" tea=" etegacyetag">D mocscteset.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/ etegacy/ie es-ds-lea o[" tea=" etegacyetag">Ne esicnlea o[set.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/ etegacy/lce>f /lpob1 nu-s1ule rs-ds-ccc s-lce>f " tea=" etegacyetag">Renpob1 nu P1ule rsudrCcpa/set.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/ etegacy/lce>f /sacisee-litss-lce>f " tea=" etegacyetag">Sacio tenalitsstescil> <.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/248"rtea="book erk">Céssmgdtjteh1> <.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/248"rtea="book erk">25/11/s 10tea>tescil> < cilelau="by" le">< cilelau="cutho vpard"><.slau="url fi n" href="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/cutho/sinoo1ass" tea="cutho">PaseCcbrontescil> < cilelau=" li ts-" lk"><.shref="http://sinoo1ass.hyp1lcese< 0g/248# li ts">Ulelli tpytea>tescil> GUO SUJIAN (s s6)autem>Ccpaa& t no;s opoPet sfseRsssei»ic rlce 21steCi tucy- De>f tc cld I tjeceeajal (Ashge/e, snc1 )testalg>

    WEATHERLEY, ROBERT < teosc> < teosc>(s s6)autem>P1astcsfc rCcpaaesinlo 1949r:nlee gindzg2gecuthosttici tymteem> (Raatledge, snc1 )testalg>

    YANG ZHONG & HUA SHIPING edaut/stalg>(s s6)aut/stalg>tem>P1astcu1rcsvslizcgsajicld acqezcgsajic rCcpaau: lce o1astcu1rc1 /ax/a:rrCcpaa pis slunsh0:cgsaj  teem>t/stalg>ut/stalg>See fs World Scplts ict/stalg>,< teosc> snc1 t/stalg>

    tea>tep> P1astcsfc rCcpaaesinlo 1949ei Lee gindzg2gecuthosttici tymteem>, Rabq tem>ut/em>Wealcemjy,rlcelceaigfavsccg clgapssecuteaidutem>uDislysua:r HumcpeRsghtsfc rCcpaa: Huetuticu1rcld Ide1sgcu1rP ispeatsmst/em>seejslpmgdic pi es1 nurlcAmongs vucenarut lce sys v mct oic1 s riv o d pi n> b1rutslegfpe:ugarondy<> eri olugssizells>gidrlcAs >attsaj Ejiaphig,rlgpe/ o gsajee>li oPl pi iasbrsaronlcACcc s ua no sauCli tPr>>li oPlo i1tsoai ss obs eme/eysfoPesc tcoseeselapo;u savsirei

    –l onlsnreue oecututita rnsoptementitaelai tr lrsluc rronei uririts )0:u o1ast ose eue saegsmngionauaga[u1eseeg cc [i] t f d ra sut/em>t/stalg>P1astcu1rcsvslizcgsajicld acqezcgsajic rCcpaau: lce o1astcu1rc1 /ax/a:rrCcpaa pis slunsh0:cgsajteem> cditenasaPYangiiqué eg Hu=ASaipg2gecc ut/stalg>Ccpaa pis opoPet sfsersssei»ic rlce 21ste ejsucyteem> cditenasaPG o Sujean tep> tea>tep> i teeg ugsajnomlai te ss [ii]aesaj,AronlcA ymeusto1ast o,AronlcAchcc/Po1ast o,AronlcAr mocsctnc tqrconParti1tronl=Astti u psaj o1ast oeeg ros teu)0:uAjudi spyse eue saegsmngic dsgs o tep> ut/em>

    Ccpaa pis opoPet sfsersssei»iteem>hpireu)crjnlo lcAooast oto tlans⨨stccc o e ua no s rgto du opor v pio u e gipacs i oei» 1t sncer otritulrustveci1cAchéutio du e1 roneymeisoapyAronJiangiimmletaauealro ta ctraseflcAdro /onlpgncetdu l1 apctronopotem>tao, rrg yangh i teem>»AronDeng Xeaopg2gesols 2llo pacs i o1tlooocrgsv/blto eulaney1tl1 fianeyeeg m[iii] Cli tPr>>li oP1cAmongs vucenaru

    tea>asefri reue oA sttiAcArari tel pioPea>saj d pi esss eiss t covdust.shref="#_edn4">[iv] [v][vi][vii]t sasanro. Ac saj rig otroneerxue:u1to ta/rrjro ustr:/<1ys iiedrfaçs rronCcpao A1neneutcfai ov u yigp[p alr o gsajAlcA apacstenaruays.PPis>,nDeng Xeaopg2gessu<2ssu ssive peAe=di seu> i te1cAmeue gindcenaru,nalrs pipt)0çanenr piugi teA eArfa nuc rgvpduolieg r pic l utje1s ul1 ctgsaj pie grronj su f eir1s uss)0:uAr pimovjrustoneerchcseorssrl1 pe tirrondon a eir ottaat lo i favutisenlcA ro uanlo onlll, nu cc o eoseasuslr u1pfio aesajnomlaArf ut/stalg> Bplrsûrse cAs1uler /enfru[viii] attsaj t lce slys sltsvu otpsve psvu e sr e 1 aqr i t[ix] Poy osr s aeg lse spes s pio pe de /rsoi nspi ot cAs eeosmAeutlg eAorofssueg pic pentss1tsoaii )0cee etca detfru< o1t e uritigea tsara ve prstmgdtjA(为民做主) aedeli2go s snro da ve prsasfo0toipse=di o sclroe -slauAc tianmngteem> 天命), <1ys ii cit aAvjtu (tem>i zai
    仁治), rffasteem> 法理, etdro /aeg cAraiscl)ueg tâ per:/aysA(tem>mnbenteem> 民本), secA 1 s donlcf 1iri ritigea t j suyeeg meue ginut.shref="#_edn10">[x] Il ra tfltjceedss ooast os iAorofssi tseeg nclr lui-ê:seegssu[unetrirgAronspst sr piil hpi etcieups1yPi )0ceescAmeue gindcen Ejif cgsajedss 1 alr urontem>juj.uteem> (istibopsaj euecl g ps), tem>houml teem>(euecl gcfeg cbr /en)ueg tem> indl teem>(conbcisfi eAdu<>eas>)  acitem>ndlshengteem> (pr utitcrconoe -sl)t.shref="#_edn11">[xi]t uve pracinclr osfltsajs d piri ritigea t sols < pio ec o i de /rslys acil.dn i telgpe/ttdsts brsop>roblèo ifalg vu<1s jonecvecr osfss)0:use et<1ys iii teseA 1 alslrua no si tesyP ss nc sajs ron,muveiiasco humcineAeg ronllnstucgsajir pirio smcio tenaheie1 ieu> . HunJi t otcllslr apsi tesclruggachsi tecontem>mnbent.shref="#_edn12">[xii]tea>teem>auAc [xiii]t baelai tr nflnunuenasaelcAs sasanroa:r i o et.shref="#_edn14">[xiv] saj rui tse ethpironc1 s donlut o <1ys iii t 1i :/Acp u s u piilee LeRene oAccc o ee lincetcvecrri don1sgeA 1rpm utispee)0pee)a tfdonfaop e cACcpaetog 1s c1 e penassiatri iua tsoi sfc su s gsaj ueg osfooast o< oob1 nu Ejiaphig,r pioxueti ce c piri E2nsameuniig2aneyerasef osf aen/ 90 El1s =Aoneclui tea pêlhena otretsis>2ane uc pentsserssivnsf s orofssi tlincetcvecrri don1sgeA 1rpm utispee)0pee)a tfdonfaop e cACcpaetog 1s c1 e penassiatri iua tsom soi ut/stalg> Detcêserosis> ripunt1t cAue bu1 ran ulu ullnctgsaj ic piugp[iboutligpeec suaol go 2ancotcopuututitonsse es oaysan f cpao )0lg eghpipeuvu c piriaymeustdonmocsct o onlutj ran ulu uclla c1990 Il uroea delg duvu /us re ibq enarot cAstmsssero uu1sltslnstllnu s vesaeg s srpfic psves1tog ripre eltsajAonecluaro urro /sarottaa ulu ulstaysse1t o esA ibrsopvsl1c[xv] itoovu oitllnsen ontf 1nfrongenae ri rilumsei: icenbarsseedss lpssi tane> inclnuon/s. Beg i o uritigea t uc sg yméi tere su upnpcls/ u stms, rf iretaaqrllnpsteu tep> LssARc)0:uiooast o ai dy /-o esA srtcgs eAslys ronmocsct i?ut/stalg> ut/stalg> Sols ut/stalg>Ccpaapo»seligpeetlun )0:cgss [xvi][xvii] ic icenli2go 1tog c itelruueedss cstayssersopulepss e 1 picuhols aysAacqoteg ss [xviii] ymé)0 eAronmocsct isuala1t cAasbclu1p2cgss :st1touPineWei1t s aosi:ur ot cACcpaeta beyifa . izhengteem>)et.shref="#_edn19">[xix] i< iosac pcls/s ss t sem s Il> b1ronvo i s/ei te pics0tcjcernutem>mnbenteem>egénu:é[unetliq adnosaotegs o picl< alf eAreaoporonmocsct spo»egass n>a i ss ritigea t urnu>aysA> itcoPeuou / egssiutitcrrnuoe -slueg onv ge / ntaatssixa pijrutuoasa zaongteem>)auIleeuats picvecrHunJi t o1t pinuetfreArro / eg 1cAronmocsct ic pjiconPittiisa / : constmcie:s 1 piu onv roei tecllslé satlus/ei terea cA r > icu SRAS Cgpeeanaly> il gô/a:seni s llndostfouoitmjed piaoE2ns-Pittiporonmocsct »rcn u1cAo ustoù1soPittii sAoar HunJi t oti dy /ac ronni=b1mi te cACcpaetslys oporonmocsct po»(sic)cons n>aoù1 pi nflnunuu cnu>eas>A> ii f0ce eg c tsi / slys st)i t srrcn uri E2ns-Pitti tep> i n>osteascAronmalceecvecrtcucutss auS pi l tnpu c pi:ysa ra cA su s emèitaats u1ssAc suf)i2an msac su s gsajnomlat ua no ss Tuatsha 1t l c sg egal/nrea pi:pg2lnaoob1 nufle>:s oarcèpstronpjndla /1tsis> i ss ususs rueas>A tf1ssnpdi tere oarti uéro p<2ys dsaronmacsctscgsaj1tog n it u> illn i tlotris oi tesoi cAsre eltsajArea usAc pcls/s >rostms Ejoise cA>ohptj saotcuendu /ms, Wrrg Zhengxusercn uopoHybrid eee oAa d oet sfsedsa lopi t c Ccpaapo»sei daal/nresaotp<2lnstrsvurses s o0yohptj ieymeis1 e p Cq adnes aospy<1tle>:s 1 piuospy Sun Zhi,rrg i tln ci ccpnposatmot > sArcn u1e uto u:ysauss ct=dis > i ssea /i tf 1 tf cA>mcio tenalitsseiieasuoarha f r gs oi sn<1ys iii t o0yiriooast oaronraiscln b1s eg o0yisa c apacstenaou o riget> sA:éhps1togi sno0yromeuvu / ss cln iptsAreallnsu s tlnalpcsere >ro endyetobmigatsirseroArro / oob1 c ou pi nf0:ugss sArsaronli2go s1tog i fc rsrrro / ru:s 1cAtoeymsugslnArsr cAmoiesyi cAmeue saegss <(tem>lfateem> tem>fateem>)uegs s0t.shref="#_edn20">[xx]tea>seog onséot > s Ui liqc snvjtueueeoast o ueg d piri sys vosnjudi spytj suys Ejaatre1t cAacgssaegslnAeg cAlln est psajArsrto esA o uaosûpe paruvu /us cAllns oncs piog ss cstaysserrsr usArro /saeg ibq en sere cAj su luAeg res >ro endye ue= o uegtre cAsopuletsajAeg ss u1stes L piE2nsarsrrro /:sg esli oP piri E2nstienAronmacsct iselcechmi cAtlun stti ce aci pi:uvuirusei?uWrrg pi esli ousttl pi n[xxi]tea>auArgui teboe slys llnva an/po:nlcAtlun stti ce1t pieuvuirusteg lcAtmsé s bol go isa / ss > yms >a psajs e 1cA r > icsn<1ys iicjcerog cACcpaetsaaf)tm ua no si t LesAcstayssereg lsn<1ys iiei teog rln res me ime/s sargf)enrpgpos1tai ures bops >indlpss LesAcstayssere :s rcn u1 piaospy rsr a BMWAeg re Baoma A Il ussasa / os timobol sen ueg su:un og cllslé ilsntcgs eAi picAe rou aa dre rsr a >mcio tenalitssauAonllntlusrseroAto esAronma su[ugss s cstayss[xxii]tea>atep> mcialos. Ot1tscn u ancu<:r i o usoyiabsarbqAeg ritigei pi estp<2lnAeg cAsttti u psajecstayssnu1tI pjneg eg ls usoq ab1ssAsa / dsa nys d ymé>a psajee e Bse=bl s a u s meueri ttti lsntcuèg opoLe oare cpao po:nssaronv pio uescn uronmacsctsepo»t.shref="#_edn23">[xxiii]tea>seoci iliq adns riss di ps oxumeus e 1 pionp[ungetto>a iCai Ccongg o aciHunPngt.shref="#_edn24">[xxiv]tea>auL pi sé ra s sye gAou a 1sltostdili uto u:ysauss naît du a llnveatslnArsmcio tenacllol ghg ot s axueta gAsaa u1s sys vosn>mcialgmcio tenalcpao m llei cea:suts pi esss eia luveau tep> Endl eAFi kdo testong>tep> [i]oyenidcn u1s uto u:ysauss ai uenAvuicAolys ao a iscAronfc g saj esuessezalâlceauIlis s pice gAt 1tsitr>seru schumnuee rruro endyalopor illnu s lnAeg c pialpjncjceresau1stesfconoeuvsir tep> t.shref="#_ednref2">[ii]Poast u1rlitsezugslnAa d acqezugslnAc Ccpaa : lce soast u1rlogex/a:f Ccpaa pi utcn )0 ugsln teem>See aluCljsa pm ucy Ccpaa val.4 (World S on/pfic, Lllron)tep> t.shref="#_ednref3">[iii]Ccpaa&r> o; uopoPet sfseR > po» ulce 21sueCègucy- Doo gsc (Ashsugu1tLllron)tep> t.shref="#_ednref4">[iv] t.shref="#_ednref5">[v]e es aeuats dtttifconoeuvsirAegri ausAritigea ts eg en>eas>Aegri ausAritigés cfu a opo sre zaong luxianteem>)atep> t.shref="#_ednref6">[vi]eas>A cpao ts0yva tfego uotcsi dre ouri tve raluctpux où1cAiugslnAsuap suf)i2aei te)0 e s0yitcsgtp<2lnau o 1, oAeg ndl g ps t.shref="#_ednref7">[vii]tstong>ut/stalg>abencèg LenPittiise stcsègap lleiri0gcpscgsajironsc pcleeas>Agrâlo sa llpshen>saj ris onru iduG o Bao,rrg syi cAaymeustsoast o tcctgsajnom s tep> t.shref="#_ednref8">[viii]roauncebl endgrugs ,r l xuetiecgaloi turi n lecoustcfsltm ul ( s asueri aanAen-d t.shref="#_ednref9">[ix]Populer s0l gcu1rsupoorg frrbaluCcpaateem> (Stl)0d UP, Stl)0d)tep> t.shref="#_ednref10">[x] Lesa attm o iptsA(tem>tianmngteem> 天命,tem>ure zai
    仁治,tem>ufasteem> 法理,tem>indlbenteem> 民本)nruRei picsteem> (oe ve lmcjceetuhumc g é) o .ucov n>asa / epe du t.shref="#_ednref11">[xi]uq axut usAsajagtAeg ra ve prs pic<2y eir ot en>eas>Aatrim u dègatslneri logoi tuetud Ejiuatrseil uda ve pr o ptmut sac encatsln ueg dgpei cApayvtjté tep> t.shref="#_ednref12">[xii]tea> Cfeii es opoto uneuvucueas>po»onno eus sttlHunJi t o1t o rmsé rcng ousaluc pjrotcsugslnAdeas>éeri ranoseas>1tog naa u o i ttm0y>ostearu t.shref="#_ednref13">[xiii]tea> VeenhovuineR.(s s5)autem>Avuiasehcppg2e (World catabaseu:f hcppg2ePopuler s0l gcu1rsupoorg frrbaluCcpaateem> (Stl)0d UP, Stl)0d)tep> t.shref="#_ednref14">[xiv]emèi i piextcm dsnpsaronv pio ui tuu o 1, oAru<>ays1t pi eslo2salud u lasse t.shref="#_ednref15">[xv]Rightfyaurmsg (CUP, Cabridge)tep> t.shref="#_ednref16">[xvi]jiugsrg lian cbnilcengbaoAzere . iteem>sero pi piubjaltsf esuedusssme/sut es cb p utaate mcialg t.shref="#_ednref17">[xvii] t.shref="#_ednref18">[xviii]atti E eic dg i i ensarg du<>mcialg<:s eg duaysAteaegsvei te>ro t.shref="#_ednref19">[xix]attugésttlJea -P ersCabei< piujselcs ou a cpao epo» Ejiaphigseêiatti u sli eus slys piai tc o decvecr osfsincps udutp<2lns oxpeuey es (WTO)uetuc pjrmul sreP i piu att ai tm s utcg aje côtsvoype du<>aysA> icseusseetu i ent > id pic su bol go attsi / st uuco ptut pi l >eatulcgmutst)i t si tu s u>roblèo >mciaumcio ten tep> t.shref="#_ednref20">[xx]tea>eC/pe moiea >0yu>tpcietpciptjmuli usu s gpssuden a moiee Ccpae E ei larf e ugaloi tu es lnuen isbl e u>ro endye ud picpp>i ugslnAetu e u o ptmus dnmeue pdgséd t.shref="#_ednref21">[xxi]tea> L pi donu1rdnu,euvui si tuoe ve lmcj/1tsrobseacqo1tsrofp<2lnnom etust)i t stsrotsi / den a tcctgsaju o .ucov nae dnu,euvui si tul>é s blu1tden pic f e cedu etuden piendy ugslnAdnuPttti,ecpnsaj d t.shref="#_ednref22">[xxii]tea>uWrrg Sheog a gsercn urim c pjrtsiwaoob1 cisttl piri vuiegsédnPéken c p s meuiopoLa tc)0 edeWenAeg deHun:fri luveau llns n>o .uNeuvu eidgsltsonpo»(胡温改革新的共识新的走向)sejntslnim e urev os dn>tp<2i c sctpseas>A>attsi releeau dnuPttti tep> t.shref="#_ednref23">[xxiii]tea> BsJA, JEAN-PHILIPPE (s s7)auopoListte cpao po:nssaronv pio uescn uronmacsctsepo» ftem>S onli uHumcinesteem> 1s u,lanr> d0uiuiefN°6tep> t.shref="#_ednref24">[xxiv]tea> CAI CHONGGUO opoLa ll s eivsc dnuPCCpo» ftem>LiMlldteem>seMerdi 3 J s ets s7po;uHU PINGi(s s4)autem>Ai a d a ronmacsctepo: s u llyslnstden a acqescgsajteem> (Erg sajsuden piAube)tep> P0yicstutlig ttti lsn: Endl eAFi kdo, orClèi dre a meue pdgséetu a >u bol go Sc ePoassteem>, lvubrss 10 testong>tep> uyle="backgaound-l1 s:#FFEAA8;">tersv>uyle="ca

    t.shref='http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/uoeho/sc oo1ass'rtitle='PayauCcbron'>PayauCcbrontea>

    tp>

    <.shref='http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/uoeho/sc oo1ass'rtitle='MutjMutj tep> <.shref="http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/ ageeoty/biogtapaie "urel=" ageeoty tg">Biogtapaie tea>se<.shref="http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/ ageeoty/thois/lpob1 nu-s0pulegs-d- cpae-thois"urel=" ageeoty tg">Rsob1 nueP0pulegsudenCcpaetea> <.shref="http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/204"urel="bookcak">Wrrg Sheog a g 王绍光:urelcelce etusn

    <.shref="http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/204"urel="bookcak">16/09/2010 <.s lass="urlfi " hl)="http://sc oo1ass.hypolcese<.0g/uoeho/sc oo1ass"urel="uoeho">PayauCcbrontea>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">

    uyle="gex/-u dgn: j su fy"> uyle="cax-width: 230px"< lass="wp- aptslnAu dgnleft"><.shref="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243.jpg">rc="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243.jpg" alt=""uwidth="230" height="280" >rcset="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243.jpg 230w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243-41x50.jpg 41w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243-65x80.jpg 65w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243-82x100.jpg 82w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/20081026151327243-164xs s.jpg 164w" >izes="(max-width: 230px) 100vw, 230px"tea>Wrrg Sheog a g -i>mulin:fuèet.0g.cntef sutj>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alineus sttlri q adnm o iptsaludnutmeaden pic to e no1tdes celceaisf cpao s picpsisi tsyi y> relcelceefri vuiegspssus0yis picdressero p<2ys dsaot > adenrones2salusoast o t.shref="http://www.cuhk.edu.hk/gpa/wa g_fslos/c dex.htm">Wrrg Sheog a gtea>ee esueri des r> u1s uolys ca a /> dcn u1s domaineaden piu o 1, j “I pj e nal uda lp lruca y opoo2e otsupoorg anyi,evuini t Thnsaimcial tska:f Ccpaese pj e nal ui[i]tea> tep> Ces o s ron[ugss s ia iWrrg Sheog a g1tsrofp<2yadens oncs s0l g uu piUi vuiegseueCcpaoi pic >u eadonfc g svei tee Ccpae o gsri talo P0ytcng1tses relcelceefetusaluengasei te pj e no og soumenuuca pjs reot > m deus raatdi tre o g[ibout1toutcvuiefdes analy> saotcui

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">Wrrg Sheog a guce>tttii tu a opoGonnon[ugss nseiduepo»des CcpaoiNeuvu e> deARc)on[e ceteem> (tem>CankaoAXiaoxiteem>)uetudes lass s cpaoi< etunucngetsseau u l >attsi / uav ratc sp auIlesueen>osteaie>:euesrofp<2yadenugcc ugs s dcn uri lll1ès dgf)i smeadenWucbn1tlui ifluinsei:upar piobp rad piexcj e tsAtcsulu ts aonllnl0y> d pie g[ciu piUi vuiegseueg1977 (meaolys dgf)i smeaden pihg

    o pendu<>endng a Rcva psajaymeus e1tdixaha folys de c didctm g cututi en uuyu>atticper)auIl esueu s ureçuadcn u1 pirides ri vuiegsen u1s uolys pestigeyi e ceddro /1tsendng e e u l esueuolysey s reot > e t en ug1986seesue o sacseueu pinuudsideA a [ugss u d éucsiua ey s uWucbnisendng a Rcva psajaymeus et.shref="#_edn2">[ii]ob1 eg1992ucsiÉu ts-Ui siri tttic st.shref="#_edn3">[iii]tea> slspc s0ttung alf euedeA colonseme/ya ifma ue LcANeuvu e Gaucce< cpaoi[iv]2anced ttticul ed piri 1hci ceetuc pirij su luAiugslnalo auIlsrooo2e pinuab1 ssei ter pirii,euvui si t ronmacsct iois>2an/1t apab1s d piac os>iamesAsloimcialeetu pin sibrsu ologs . Sols u bol go Dcn u1e c ulonucdre1t piÉu tiseidascAmeue pdgsé Ls udeA e tm seciptj<[e co g[et.shref="#_edn5">[v]i e ceddro /eu piUi vuiegseuedeAPnkenueturi doltm utudeAs oncs s0l g uu piUi vuiegseueCornellse l cgmcides E2nss-Ui simesAsjr:ssAdeAsm relruuei tuu piUi vuiegseuedeAWucbn Lenjoneêioù l accelreameaoo2gu1tmea4 j f19891tmeameuvui t ons=diung esueseuot :euauIlronescudeA eaolys [e ptute CcpaeauIl ense sretdixacn uaondeustttei tudeAs oncs s0l g udeAYaloseetul piesuedcn ucecadre pi l >ttt e Ru<2s eg1990eetu1991 s0yicscéamesARu<2i uàrnuab1 tlrinsys vosndonmacsct e eturisu o 1, deAuchc Avucr b1re core olys ,lame piau

    ama donmacsctscgsajuc piriAty> tttmeabiai udeAm pic su s gsajnalscgsajuc pien1sltso s L pief)i acstenaeg a >is>2anced ami useu)0 es Cpmgdasgsemeabasuscn uli u blosee=[vi]

    uyle="gex/-u dgn: j su fy"> uyle="cax-width: 300px"< lass="wp- aptslnAu dgnleft"><.shref="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1.jpg">rc="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-300x235.jpg" alt=""uwidth="300" height="235" >rcset="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-300x235.jpg 300w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-50x39.jpg 50w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-80x62.jpg 80w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-100x78.jpg 100w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1-s sx157.jpg s sw, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Hu-Angang1.jpg 4 sw" >izes="(max-width: 300px) 100vw, 300px"e/>tea>HunAngang -i>mulin:fhumc rights.cntef sutj>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shref="http://www.sppm.tsc ghua.edu.cn/englsh/fluluy/fyaltsme/26efe4891f7db39c011f8226f12c0 s5.html">HunAngangtea>seu o 1, sue oo2gdoltm utuàrYalose d amesAtttic s udeAWrrg eturo ce b1rmeataat1tdea nyemearce>0tu pi lmu:upgai uàrrieAdouza e oneieAt uhprea pijrutre )0ceneAttuDengAXiaopg2geoone:upgtuto uàrma sltj fic psal Lenrce>0tus piopoo2e àrma lccoeau o 1, ee collass titi-seuguletlceAe e gamuube ob1 nu ussencialoi tulonçues ooneldgpei eApoblèoauIl u:upgai uugaloi tue mcio tenudes ,euvui si t0tuesuei>:eudiutei tuob1 euudcn urgf)enrpgposerev os àrcirlulugslnA pjrne (tem>neibu)teem>t.shref="#_edn7">[vii]0tuetu es inve iu uins[eu ai éae oee dut1986aetu hechap ri don e heyaoone sul> ama tc)0 e eemuurce>0tueasuri tem retèt ssei t Ejiaphigsemuurce>0tuc ss eeame res accentg e/s Lenndlisuptj< piabe dap e=< piu s uma esgslnudeAma [eu)0 eoscclui eed piri ooc parotv o elhis oaetuieAtvenpuet uàrhpreag drea es opoo2g sajs inpjrnes Luurce>0tuc ss eetttasedes [elig esioscclu uenptut,euvui si te dcn ul pic su s gsaludesiteaegsonsio tj svoyr>< uetuàr:upgtutri te eau< cgmcictsln uuncessa /< uenptutmes ,euvui si t[viii]ib1 cctsln duRce>0tut.shref="#_edn9">[ix]

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">L< urelcelce udeAWrrg Sheog a ge u o 1, eAs0l g 1tlu e udeAHunAngang e u o 1, eAdu es inve paàroonsosvre netcva ill>:un etuàrtte és [eugslna es ,lanrsssa /< autem>Éll 1, P0l g idu estuia dcn ules cla es atseu pieuo 1t cAujutiteuude[x] Lu udey< celceaisfco ptu paaonllntcruu piàrotttiadeA1990u es inengale és s pics>if e paetuil u esss e pa usAolys v vus in inuudss sne es ll en e ces oob blo ud piyirtem oheu 1,èneauÀul pieuo 1t pi roniA eemo u[eugslns lôtsvoyo Lunenuuds< r gs oul picdenede DmngAXiaopg2ge a q adneas>ueottudes ndlutiteus pceslna est.shref="#_edn11">[xi]tea>auEn So/brs19951t cA5e tesup>2es2salusouevoy duog s eu[eugslna eee fameutudes [eugslns lôtsvoyib1 cctsln deAtoiog s eude denv pio i tuetud pieuvuirustdeAm piO esgchiaoi< (西部开发)t.shref="#_edn12">[xii]tea> tep>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">Dcn ules clla c19901ts[euoPeuoueottuma >g e/s de ma Ccpae1tWrrg piaudeAli ib1 aetudeerendre g e/s Uisf0iog s eu–iWrrg < pi pon[i ib1 uri essaiesyiopoL[xiii]tea> Ilry denv pio el piaeciptje deataateAreu)0 e>og s eull s eeàrre dre eabadgupaolys tcn<>ttgp L piattic eeesgeca ueottumeivsce-Peci andlisuruuupa eendlisuruudes Fdla li bl s leAlgpe s ud piyieAco )clejce<ogpe àrWrrg Sheog a gd pieudituiuri 0ysaase[xiv]tl pitj s s01tclla Asendng a e e aluneAseatut ue core oitmjedeivsclg blo badgupseêiaonn lecoudu<,euvui si teuètcl1tmes oogrp uo ganuuefyasut ps tep>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shref="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg">rc="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg" alt=""uwidth="240" height="240" >rcset="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg 240w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-150x150.jpg 150w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-50x50.jpg 50w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-80x80.jpg 80w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-1 sx1 s.jpg 1 sw, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-s sxs s.jpg s sw" >izes="(max-width: 240px) 100vw, 240px"e/>tea>rWrrg Sheog a grelo aîtuaxs1 citui tu ee piutigpugslnAdereleptslnAde >og s euchiaoi[xv][xvi] :r i oeetules oog s e uenptup[i e b1 gareusa o gaviiruàrgau ceeetucclo gac 0t uetutcvay< r gs osa–iv reaalergog s eudeAreu)0 et.shref="#_edn17">[xvii]og s euchiaoirof d ssei tuder a eu)0 e>mcialereuuéi tu sul>euet.shref="#_edn18">[xviii]rogrp udu[xix]e epo u ymureu ipeus1tpo»)0gs uuttuHunAngang oonedenno etcesAinengale és reugslna es C denv pio onspo;umes ooauncesadu d piEurooeuder piEsppo;umes ooauncesaduluparsudes ty> u denv pio eo gau s u u< e ureugsln uocesc gcmes mes l.dnsidenv pio s u usm t àrpe neAci u es olys payvtjst.shref="#_edn20">[xx]tea>.rWrrg Sheog a g c ss eeam pataat ,euvui si tu1r ifstneAdp u e renbasudes clla c1990u e retoneaonSystè eMeuctcclaCoopeu ugsfAci ue plt srttuMaoAeg 1965t.shref="#_edn21">[xxi]tea>.rWrrg denpe npames lavagesare uoincpesar pief)i acstenaeg cé>rof gels piil uso gaae>li eus aonlcb pieuctcclpo: ri su udearune Ccpae L pi0uvuirustaonnuchc piaut uabaat iàrri me eaturendeo gasis> u< ee:i ucurendre ll onceAr uouires u o 1, e u< piesconmis0yvpuee e e )tnu u< pitc sp eaonsasnAesgri dro / der pihoi uouo gcruupa u< eure aù piinengal gued picc sp aàr piinh0 ugslnAu pre me ueucecsnsiupames ugigpsaseatuangendratomouiieAeuellrruptsln Ls udeA e uderniptj uco )clejcesiuparcn uri deese uderniu uattic es1t ee celceaiureluge ve :ppdgog s ensacialone Ccpaet.shref="#_edn22">[xxii]tea> tep>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">Dcn uri a gre ttic eelpeu ai ugsfAdeeso uslavailseopoReugulugslnare u 1r:ssAdeesu riguercn ules ndlj uchiaoi[xxiii]tea>seWrrgaSheog a gesoul sreP i a ,lanre ugge pso u>0ts uuua ue eo ga u u ous1usm tuengab1ssareAreuge c paer Ccpa riguercn tc sn[i lupps e )tcampui si tu1r re0t s31tm eD tm eidg reps e )tc gosre0iaoii aré )cliur>0iaig ailseopoinengaderriu>0s saju(1seigan gesarloai ula< u>0 saju(1seigan n> u oeuchia(6tcl0anuutccn u>t1986ae97ruavaredg eaturen u< s3i euln dun ereieucensiNeueaSheog a gesouln[irot.sh uieup ou1,gpug >Ked Poeney urema e[xiv]0u< enennlpcnel cctsiinveàr>Paaré rSrnd2ane> Eg >adnmciu[xv]“I>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shaSheog a gesoulreuaredgtj< r="At zdeoPeuéae u> pig ooblceaiurelgendi e ugstcs>i ut t us bladu gcrur éalot ut e u eecun eé s ensacgeneuarnderriu>0s saar ex/r)0ga e sefaSheog a gesoul sugsl t uurendb1srusA:ulone tr et t u eatei:  s a un[icecsnuder ig on eé se u e0 srcn r n eipaceAmciu extuseaturendsratc sr plypj geib1ur>0iaun u1tnAr pi s ensac0iar Ar0" ooenennuib1q uplypj àrclo aun einenti és otig uplypjailsec scmide e Eut e u gerus:ulavbsteAr0" o ? Dte b1qr p-tAlinenredganecdietlcereadgsvo uc udue ibs riginen s per ?eàr eti uian ePnauAog l acce g re lsaipeu tuma dc0s saaru e ex/r uusiovo ud bladu gcrul ,lanheu 0t ccts e政治> es与经济研究中心)a< us u1,sn einenU d pir uplyg s1ur>0 tudeAm s ensac ouplyglclessoo ucgase eedc uoclei" orll gteAr0oo usidenv nené gn enàrS geiss pg2nesrt,st e uexs1 uaus:irusteadonnr oclet[xvi]auEneuo,lanceobn[iados e Culasn[iipiPeusasnvosndusboe o,lanso gaae>lps:ss ees2saus:irusteadonnr o,lancelypjelo sudumci enennlobncmes paentruavaie esietud(so gudeamuub e uelcleîssoe cee uunt2xvii]xvaa> tepr cnenninu,enenti àP0l geisogm oi rabé[xviiixvaaa>auEneuedgteAr0oo u uia eey s tee Cigan lii tud piacuvui si teuèt à[xix]“I>uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shref="#_eds://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg 80wmg lass="size sft >ize-fyal wp-imase-s12" >1c="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg 80wm=""uwidth="240" height="240" >rcset="https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1.jpg 80w,, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-152x150.jpg 150w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-502-0.jpg 50w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-802-0.jpg 80w, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-1 2x1 s.jpg 1 sw, https://f-utigc .hypolcese<.0g/wp- 1gai /blogs.dg/219/fslos/2010/09/Wrrg1-s 2-s s.jpg s sw" >izes="(max-width: 240px) 100vw, 240px"e/>tea>rWrrnSheog a gesouleuael nudr edu0 c uos àrcpio eyhei>[xxx]seuigsh gase hxxi]texa>auEn Sl 1mobuog s eu–iPeues rtge eatceoceaisfcon s-uioly Ca uqeèce,enent aàr n[icem>c umobu s ensacghref="#_edn12">3xxii]t]te]seuo u< e

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">Dcn ong>P0yEsutep>

    uhs:u="(="1c=/ >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxi]a> tepeWhgpTuea a roIIIiacTh ethtku nfattio sDndnenobuau.sheàce Goldhnth=th Tim< yae eekganduderolnuadHampe>Rce>e àanenobn[iados i est,91tm7 “Iref="#_edn15">ppii]Sc eFr laù fnoc es, NewuY nf: Oxtsedvsc

    ppiii]tea> sls光:u,iac建立个强有力的民主国家rel兼论ac政权形式.sh与ac国家能力.sh的区别.shu ePdcnttiymbder emesdn tse M1c rnae »a> es,au. 4,ct grer91t91>

    ppiv]Opulefrobc ucgu e Gaucce< cpalc< (ni a lejcesiupacuv28-29 vybrs1995xcl0ar1.jsaeudan ecnenscce>ref="#_ed://www.sppma ban.o /nd-lr/ >uic/1601360/">://www.sppma ban.o /nd-lr/ >uic/1601360/ee e; 房宁,ac影响当代中国的三大社会思潮, 复旦政治学评论ac 第 辑0pxcl6 (FSheoN/intRce>Lobce>,au. 4,cRce>rislegP escs ReiewR>ce>)>

    ppv]

    ppvi] eLn ugc éspade< nttse son Ca epteertnAr pirecnentseèR>ce>,aÉeagsiac uThua.edu0pxcl9)mes 光:u, 民主四讲, 三联书店, xcl8, x64 p>

    ppvii]Neuvu)teeR>ce>ertjutiueottobcneneesscneeu sd> e se enennlpcs>igsh cnenee u cctsln duneibguC">ce>)> emioss="wp paln duneibu)teeR>ce>) ei ut t un eeesdosslnAnoc nsir ceobc eelceobttictu)teeR>ce>e e“Iref="#_edn15">ppviii]EAI ucknd-lnduBrefau. 356R>ce>, 6om teetu xcl7>

    ppix] VATer e à pjEa lomyu s Cpesis: Ss seudessuudjce>, E occein,cxcl1>

    pp[x] Lu J acrtjW nfo PdcntAslresR>ce>en. 5412, Januaaiou esuernduRce>e àajEa lomic ReiewR>ce>, Vol. 7,au. 1,91t96R>p >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxi]tea>auEn 光:u, 胡鞍钢, 中囯: 不平衡t.s展的政治经济学m>neib 1, P0l g idu esjnt中国计划出版社0p1t99> VATer P esc m Ea lomyuymbUnyemesDno i gn :<>mcideA olcee àaR>ce> sgre uk,auY, MiapsAsc

    pp>rc>[xaa> tepemios esuduug paloi tucsiutgetl guceob i

    ppxxiii]tea> Il 光:u, ac美国ac进步时代.sh的启示acuRce>(Meiguo jijbrs i e=jiguqflm>)uet,)upce>Drs m>R>ce>xcl1,au. 8R>p >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxiv]neibLo u le fgesbder Pp uo ud pEcn ymbder USR>ce>jntBeijijgnkecctsla li blauio u,9xcl2R>p >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxv]Ln VtttiganiA eR>ce>,cu5n 1usm ://www.laieigancmHuR>p >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxvi]f gaaseosd-lrtgeudu<,redgaa etoeticneno uas  cctstdg s xcl7gasricsnusons

    pp1xvii]tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">ppxxviii]wo-way M1 tee C s C àa.hua uder 1tm0)00ppce>B-lndaaio2R>ce>, Vol.3cA5u. 2, xcl8 s 光:u.oReug学习机制与适应能力: 中国农村合作医疗体制变迁的启示)0.t中国社会科学. 2cl8, Vol. u heu o AM1c rnae »a> es,aVol. 3cA5n°4,c2cl9ntp. 370>

    pp>xix]比较R>ce>m>neibReece>j5u.7,a2cl3mes ATer se d-C àa.Health J e mR>ce>, Vol. 3ntpp. 1-47>

    pp[xx]tea>.rWr 胡鞍钢,地区与t.s展 :开发)t.s新战略,中国计划出版社,2cl1>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">pp[xxi]tea>.rWr IneertnAr p%e-25g s utudes [neneesierelac tmestiganSieuctccu

    pp2xxii]tea> tep 光:u, ac大转型rel1tm0年代以uet中国的双向运.she中国社会科学,Vol.1, xcl8  n u o Awo-way M1 tee C s C àa.hua uder 1tm0)00ppce>B-lndaaio2R>ce>, Vol.3cA5u. 2, xcl8>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">pp[xxiii]tea>seWr 光:u, 煤矿安全生产监管: 中国治理模式的转变,pce>比较R>ce>m>neibReece>j5u.13nt2cl4mes VAJ e m ymbC l udeslnaioC àaR>ce>, 2clsueVol. 1cA5n°4suep. 1boe30 >

    pp2xiv]Ter Gcsct Trduer P esc mernduEa lomic OpuleftiymbOe uTimeR>ce>, Boltmeaug Beaa lauio u,91944>

    pp2xv]izeo g e VASe st.shnt2clsueVol. 4llu.4,cpp. 3boe29>

    pp2xvi]auEndHuaog ieoon0ppce>nli uottsce>, Ss seuymbNewuY nfvscTSheoeg fShe,kecctslaOeooetirnduP esc meCcce>ppce> sbC àaR>ce>, Ss ntsed,udee po(tiapoSs ntsedvsc2cl5> >tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">pp[xvii]xvaa> tepLo u g1usmlypjlsioPeue nus1mestigaagaare n enyemeuystslni ysou,9ep e ocr ptj< ee u paloeoReugnyemeuystslni ysou erndutieuaeesres vjlsioPeu.shuiganpce>EessopsarsR>ce>ee oC lfucilanoc

    19.13>

    pp2xviiixvaaa>auEnPdn Su-YSh0ppce>scce>, HuCgauC,e-Kon auCsctp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">pp[xix]Cpe > ece>, u.5lljaéser-tiust2c11>tp >uyle="gex/-u dgn: j su fy">Alinref="#_edn15">pphei>[xxx]seuunSheog a gesoueeuacsnuae uar oce s0l pce>C àa.ReiewR>ce>u(CUHKruava gas 1lirro mercn ucbPeuduyr>0 c 0ppce>M1c rnae »a> es (seè spo»jntRce>Mainenedud àa.Se sce> (TaiwanjntRce>ecctslaEa lomic R p1tadR>ce> (d àejntpce>scce> (d àejntpce>d àesecctslaAddo e< u>0tReiewR>ce>u(seè spo»jntRce>J e m ymbC l udeslnaioC àaR>ce> (GBjntpce>d àesJ e m ymbP esc menli uSmR>ce> (seè spo»jntRce>d àa.ecctslaAddo e< u>0tReiewR>ce>u(seè spo»jntRce>d àesecctslaP cyuReiewR>ce>u(d àejntpce>Volussder9slr-Pe J e mR>ce>u(C àej>

    pp3xxi]texa>auEn Eessopsar e ocnenti ae u :ppdDnd Zty glaocr 27u :rilt2c10 n esc

    pp3xxii]t]te]seu 光:u, 中国公共政策议程设置的模式nt中国社会科学nt2clsmes AogSmioupg)00ppi t>M1c rnae »a> i t>,>R>ce>Januaaio2cl8, vol. 34,cn. 1,a56-87>

    uyle="gex/-u dgn: j su fy">t.shong>P0yP e ui tatei:sc eelce : Esutep> eeruC>« ong>tep> eeruC>nSheog a gesouong>tep> eeruC> ong>tep> eeruC>光:uong>tep> eeruC>:ong>tep> eeruC>Celce ucua n ndi tmestp esudug s C àeong>tep> eeruC>Cshr/eeruC>ong>P0y0ppce>nàP sR>ce> urcbrs1995xc y (://www.huaeib s.hyp< ps.r1/204>teeruC>ong>P0y)> br=/ >uteeruC>otp >u lass="wp="wp-t ià-ti hor-otus1ssdn- >uc="tyl(="bucknd-lnd-ot :#FFEAA8;mg lass="wp="wp-t ià-ti hor-uicmg lasalt=''set=='://www.0.resvatar.o /svatar/f569e4b6f9816454e611deig68509b96?s=1 s&r=g'set=set='://www.0.resvatar.o /svatar/f569e4b6f9816454e611deig68509b96?s=2cl&r=g 2x'ss="wp='svatar gastarx1 s photo' erutht='1 s'th=dth='1 s't/>>t lag lass="wp="wp-t ià-ti hor-têc="tyl(="hcein- >iz:1) 10mg h3>ref="#_e'://www.huaeib s.hyp< ps.r1/ti hor/huaeib s'buatl(='Paum CcPdum Ccrp>>tp rp>>a hpp='://www.huaeib s.hyp< ps.r1/ti hor/huaeib s'buatl(='Moitmjoltdgsyaudum CcM1udgPoltdee e>tp >t lag t lag >t lag !-- .messy-otumest--> >tc eelce> >heac r=e> ss="messy-heac r"> lass="wp="messy-sita"> ss="o t-">C lfuci.jsae ee 0ppa hpp="://www.huaeib s.hyp< ps.r1/o tegosy/< inp/ gaac< ott"Cel="o tegosy sg">Dereac< u>eR> 0ppa hpp="://www.huaeib s.hyp< ps.r1/o tegosy/< inp/eoccts e<- pslnso- g-sàe-< inp"Cel="o tegosy sg">Rereccts eThspadee >te ar> >t lag >h1 > ss="messy-uatl(mg a hpp="://www.huaeib s.hyp< ps.r1/141c=el="bookhck">Leotfuci.jsae ,9redqeèce,p esudug?bUny Peu blsn eDdu:eucA. Bell*R>